Société

Rush sur les congés d'été au mois d’août : le casse-tête des DRH

Nabila Bakkass Nabila Bakkass ,

Rush sur les congés d'été au mois d’août : le casse-tête des DRH

Ces vacances d'été seront exceptionnelles à plus d'un titre. Pour les entreprises, c'est une situation inédite que les directeurs des ressources humaines devront gérer et au mieux anticiper. En effet, du fait du maintien des cours jusqu’au mois de juillet, les congés d'été vont se concentrer au mois d'août. Un véritable défi à relever par les managers et les responsables RH qui doivent garantir le bon déroulement des activités de l’entreprise sans pour autant priver les collaborateurs de leur droit de passer une période des vacances scolaires avec leurs enfants. Voici quelques pistes à envisager !

Contrairement aux années précédentes, les écoles maintiendront les cours cette année jusqu’au mois de juillet, conformément à une décision qui avait été prise en début d’année par le ministère de l’Éducation nationale en raison de la pandémie de la Covid-19. Les parents qui souhaitent donc voyager ou simplement passer une période de vacances avec leurs enfants n’ont d'autre choix que de planifier leur congé annuel pour le mois d’août. La nouvelle rentrée scolaire, étant prévue pour le mois de septembre, sauf changement instauré par le ministère de tutelle. Cette situation n’est, certes, pas au bénéfice des managers et des responsables RH voyant la plupart, voire la totalité de leurs collaborateurs demander leur congé annuel pour le mois d’août. Autant dire que les responsables seront confrontés à un grand défi qui consiste à assurer la continuité des activités de l’entreprise, sans pour autant toucher au droit du collaborateur de prendre son congé pour passer du temps avec ses enfants.

Contacté par «Le Matin», Dr Mohammed Benouarrek, directeur du Pôle stratégie, organisation et capital humain à Promamec, expert international en conduite du changement & en gestion des ressources humaines, confirme que la gestion des départs en congé pour les parents sera exceptionnelle cette année. Pour lui, «la décision du ministère de l’Éducation nationale a été prise dans la contrainte dictée par la Covid-19 et charge aux managers de s’auto-gérer afin de surmonter cette contrainte». Pour ce faire, le spécialiste RH, qui est aussi auteur du livre «Les Triangles RH : la pratique RH réexpliquée», note que certaines entreprises opteront pour la fermeture annuelle pendant le mois d’août entre 2 et 3 semaines. «Ceci leur permettra d’éviter les problèmes de planification des congés et de la gestion des priorités et des relais pour la continuité de leurs activités», explique-t-il. Effectivement, cette solution s’avère équitable sur le plan RH, mais elle n’est pas pratique pour toutes les entreprises qui ne seront pas capables de marquer cette trêve pour des contraintes techniques ou autres. Pour cette catégorie d’entreprises, Dr Benouarrek estime qu’elles devront instaurer des critères de priorisation et les communiquer au personnel. «Deux pistes restent importantes : d'abord, la priorisation en mettant en place des critères tels que l’ancienneté, le statut conjugal, les enfants, etc. Ensuite : la réduction de la durée des congés pour morceler le budget de temps des vacances d’une manière proratisée», souligne-t-il. Et d’ajouter que l’essentiel dans toute cette planification est de prendre en considération que la contrainte est passagère et que ce qui compte est le fait d’avoir sauvé une année scolaire. «Afin de réussir cet exercice, l’abnégation sera un meilleur atout que celui des outils de planification», recommande-t-il.

Ce point de vue a été partagé aussi par Jihane Benslimane, DG Hera Consulting Groupe et consultante en stratégie d’entreprise. Elle estime, en effet, qu’il est important dans ce type de situation de miser sur la communication et la transparence. «Cette année, la gestion des congés mettra à rude épreuve les compétences des managers d’équipes et des responsables RH qui doivent démontrer leur capacité à relever les grands défis tout en gérant les bras de fer et les conflits en interne», précise-t-elle. Il convient de souligner, à ce titre, que le contexte socio-économique dans lequel les entreprises opèrent aujourd’hui est déjà contraignant, aussi bien pour les collaborateurs, que pour les gérants d’entreprises. Répercussions de la crise sanitaire, fermeture des entreprises, augmentation des prix de carburants… autant de facteurs qui font que les collaborateurs sont déjà sur les nerfs. Une situation que les chefs d’équipes doivent être en mesure de gérer avec beaucoup de finesse. En tout cas, ce n’est pas pour rien qu’ils ont été nommés managers !

Un planning commun à envisager !

«La gestion des départs en congé doit se faire dès maintenant», insiste, pour sa part, Jihane Benslimane. «Dans ce type de situation, il est nécessaire d’opter pour un management collaboratif tout en mettant en place un planning commun afin que chacun puisse prendre conscience l'absence de ses collègues», recommande-t-elle. Et d’ajouter que si l’absence de deux collaborateurs pendant la même période risque de freiner la continuité d’un service ou d’une activité, il incombe au manager, d’abord, puis au responsable RH ensuite, de trancher en se réunissant avec les deux employés. Rejoignant l’avis de Dr Benouarrek, Jihane Benslimane note que des paramètres doivent être pris en compte avant de donner la priorité à un collaborateur au lieu d’un autre. Il s’agit, précise-t-elle, de l’ancienneté, de la situation familiale et de la présence ou non des enfants.

Par ailleurs, l’experte tient à souligner que l’idéal dans ce type de situation c’est que les employés parviennent à faire des concessions entre eux, sans pour autant faire intervenir les managers. Cette option n’est possible que si les équipes sont soudées et que les collaborateurs se considèrent comme une famille où chaque membre doit avoir de l’empathie envers l’autre. Autant dire que c’est aussi les efforts menés par les managers en matière de renforcement de la cohésion d’équipe qui permettra de dépasser cette période sans grands conflits relationnels.

Services

Météo

Casablanca 23 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 23 mai 2022

  • As-sobh : 04:40
  • Al-chourouq : 06:22
  • Ad-dohr : 13:32
  • Al-asr : 17:12
  • Al-maghrib : 20:35
  • Al-ichae : 22:03

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports HD15
AFC Channel for simultaneous live games from AFC competitions

13:30

Chaine : Bein Sports HD12
AFC Channel for simultaneous live games from AFC competitions

13:30

Chaine : Ushuaïa TV
Madagascar, au coeur du massif Makay

12:45

Chaine : Bein Sports News
NEWS HOUR - Live Studio @15:00 - 2022

13:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 23 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 23 mai 2022

  • As-sobh : 04:40
  • Al-chourouq : 06:22
  • Ad-dohr : 13:32
  • Al-asr : 17:12
  • Al-maghrib : 20:35
  • Al-ichae : 22:03

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports HD15
AFC Channel for simultaneous live games from AFC competitions

13:30

Chaine : Bein Sports HD12
AFC Channel for simultaneous live games from AFC competitions

13:30

Chaine : Ushuaïa TV
Madagascar, au coeur du massif Makay

12:45

Chaine : Bein Sports News
NEWS HOUR - Live Studio @15:00 - 2022

13:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X