Menu
Search
Lundi 26 Février 2024
S'abonner
close
Lundi 26 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Nation

Transport de marchandises : Les cinq priorités des professionnels et du ministère

Transport de marchandises : Les cinq priorités des professionnels et du ministère

Le ministère du Transport et de la logistique et les représentants des professionnels du transport routier de marchandises sont convenus sur cinq sujets prioritaires qui seront traités à partir de cette semaine dans le cadre des commissions paritaires techniques, a annoncé, vendredi à Rabat, le ministre Mohamed Abdeljalil, à l'issue d'une rencontre avec les professionnels du secteur.

Consacrée à l'examen des difficultés et défis auxquels font face les professionnels du transport routier de marchandises, notamment dans le sillage de la hausse des prix des hydrocarbures et la question de la représentativité, la rencontre s'inscrit dans le cadre d'une série de discussions avec les professionnels du secteur du transport routier, lancée mi février par le ministère du Transport et de la logistique. À l'issue de cette réunion, 5 sujets prioritaires ont été retenus, à savoir l'assainissement d'un passif de véhicules dont le poids total en charge est différent, alors qu'ils sont similaires, a expliqué M. Abdeljalil, notant que son département était disposé à «trouver une solution rapide» à cette question. Il s'agit aussi des conditions d'accès aux métiers du transport de marchandises, ainsi que de la mise en place d'un référentiel des coûts du transport routier de marchandises.

Il sera également question d'étudier l'indexation entre les cours du carburant et le prix du transport, en plus de la refonte du manifeste de Fret et de sa dématérialisation, a-t-il précisé. Saluée par les différents participants et acteurs du secteur du transport routier des marchandises pour son caractère réactif et efficient, cette rencontre qui s'inscrit dans le cadre d'une série de «réunions marathoniennes» engagées depuis la hausse des prix des hydrocarbures, a été marquée par la présence du directeur général de l'Agence nationale de la sécurité routière (NARSA), Benaceur Boulaajoul, du directeur du Transport routier, Noureddine Dib, et du secrétaire général du ministère, Khalid Cherkaoui.