Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Vague de froid : Autorités et ONG multiplient les actions dans les zones enclavées

Comme chaque année en hiver, le ministère de la Santé, à travers l’opération «Riaya», et des dizaines d’associations s’activent dans plusieurs régions du Royaume pour soutenir les habitants des zones montagneuses, qui sont les plus affectées par le grand froid. Ce qui a été fait depuis le 15 novembre.

Vague de froid : Autorités et ONG multiplient les actions dans les zones enclavées

L’hiver s’est bien installé au Maroc. Depuis quelques semaines, les températures ont chuté et les premières neiges sont déjà tombées dans certaines régions du Royaume. Comme chaque année, les habitants des zones montagneuses sont les plus touchés par ces conditions climatiques très difficiles. Pour leur venir en aide, le ministère de la Santé et la protection sociale a lancé, comme à l'accoutumée, l’opération «Riaya» pour la lutte contre les effets de la vague de froid. Cette opération, qui se tient du 15 novembre 2022 au 30 mars 2023, vise à renforcer la disponibilité des services de santé requis dans ces circonstances à travers un dispositif d’intervention au profit des populations habitant dans les zones enclavées. «L’opération “Riaya” s’inscrit dans le cadre du Plan national d’atténuation des effets de la vague de froid piloté par le ministère de l’Intérieur. Elle touche 31 provinces réparties dans les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, l’Oriental, Fès-Meknès, Béni Mellal-Khénifra, Darâa-Tafilalet, Souss-Massa, Marrakech-Safi et Rabat-Salé-Kénitra», déclare au «Matin» Dr Faiz Messaoudi, chef de la division de la Planification familiale à la Direction de la population au ministère de la Santé.

«Depuis son lancement le 15 novembre dernier, plusieurs activités ont été réalisées. Jusqu’au 23 décembre 2022, quelque 612 sorties des unités médicales mobiles ont été réalisées, soit un taux 17% de l’ensemble des sorties programmées pour toute la période de l’opération. Un total de 34 campagnes médicales spécialisées ont également été menées durant cette période, soit 20% des caravanes prévues. Au cours de ces campagnes et sorties, 67.300 prestations de santé (consultations médicales, bilans et prestations des programmes nationaux de santé) ont été dispensées à la population cible et un total de 367 transferts par ambulance ont été effectués entre les différents niveaux de soins», détaille le responsable. Pour mener à bien cette opération, le ministère a mobilisé les ressources humaines nécessaires, mais aussi des moyens de mobilité (171 unités sanitaires mobiles disponibles dans les provinces, 47 camions et cliniques mobiles et 370 Ambulances) et équipements médico-techniques (107 échographes, 29 mini-analyseurs pour examens biologiques, 39 fauteuils dentaires et 39 réfractomètres). «D’autres équipements peuvent être mobilisés en fonction des besoins. Le ministère a également prévu un budget estimé à 8 millions de DH pour les médicaments et fongibles, en plus du budget annuel provincial et des dons émanant des partenaires. Et un budget estimé à 2 millions de dirhams pour le carburant et entretien est prévu à titre de dotation spéciale en appui aux Délégations du ministère de la Santé, en plus du budget alloué à la province annuellement», précise Dr Messaoudi. En plus de ces actions menées par le ministère de la Santé tout au long de la saison froide, les populations des zones enclavées peuvent également compter sur le soutien des ONG qui multiplient les campagnes de solidarité durant cette période.

Les associations actrices de la solidarité 

En effet, des dizaines d’associations lancent chaque année des appels aux dons pour apporter à cette population le soutien dont elle a besoin, en denrées alimentaires et vêtements chauds. «Comme chaque année, depuis 2013, notre association essaie de soutenir les populations des zones montagneuses enclavées durant la période hivernale. Cette année, 500 foyers de la commune de Zaouiat Ahensal dans la province d'Azilal bénéficieront à leur tour de paniers de denrées alimentaires de base d’environ 40 kg, d'une couverture neuve et d'un sac de vêtements. Une deuxième caravane identique est prévue plus tard dans une autre commune», nous confie Selwa Zine, présidente de l'Association El Baraka Angels. «Nous pensons aussi toujours aux enfants qui font plusieurs kilomètres quotidiennement pour rejoindre l'école. Nous avons ainsi prévu d’offrir aux 500 enfants des 5 écoles primaires de la région un pack de vêtements chauds neufs (doudoune, jogging chaud, bonnet et gants). Toutes nos actions d'aide humanitaire sont faites avec le soutien des autorités locales qui nous définissent les listes des familles les plus démunies et nous bénéficions aussi du soutien desdites autorités lors de nos distributions veillant ainsi à ce que tout se passe au mieux», ajoute-t-elle. La présidente d’El Baraka Angels précise, en outre, que ces actions de distribution d’aides en faveur des populations vivant en situation précaire dans des zones montagneuses reculées permettent à l’association d'être sur le terrain et mieux comprendre leur besoin afin de développer par la suite d’autres projets à impact durable comme la construction et rénovation d'écoles, activités génératrices de revenu, agriculture…

>> Lire aussi : Les associations se mobilisent pour soutenir les populations dans les zones enclavées

Lisez nos e-Papers