Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Vague hivernale de la Covid: Pas d’impact sur le système de la santé, sauf en cas d’apparition d’un nouveau variant (Dr Hamdi)

Une nouvelle vague de la Covid-19 est prévue pour l’hiver prochain. Elle serait portée, selon Dr Tayeb Hamdi, médecin-chercheur en politiques et systèmes de santé, soit par le BA2.75 qui circule actuellement dans le monde, soit par le BA.5 qui a dominé la dernière vague d’Omicron au Maroc. Le scientifique n’exclut pas, toutefois, l’hypothèse de l’apparition d’un nouveau variant dans le monde. Pour lui, une chose est sûre : la nouvelle vague ne donnera pas lieu à des restrictions sanitaires.

Vague hivernale de la Covid: Pas d’impact sur le système de la santé, sauf en cas d’apparition d’un nouveau variant (Dr Hamdi)
Selon Dr Hamdi, il faut s’attendre à une vague avec un peu plus de contaminations que la précédente.

L’apparition d’une nouvelle vague de contamination liée à la Covid-19 pendant la saison hivernale prochaine n’est pas à exclure. C’est ce qu’a indiqué le coordinateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère de la Santé, dans un post publié sur le réseau social professionnel LinkedIn. Sa déclaration vient, en effet, confirmer que la guerre contre la pandémie n’est pas encore finie. Joint par «Le Matin», Dr Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, n’écarte pas à son tour l’hypothèse d’une nouvelle vague en hiver. «Le Maroc passe actuellement par ce que l’on appelle une étape inter-vague qui a débuté juste après la déclaration faite par le ministère de la Santé et de la protection sociale, le 9 août dernier, annonçant la fin de la deuxième vague d’Omicron», explique-t-il. Et d’ajouter qu’il faut bel et bien s’attendre à une nouvelle vague épidémique pendant l’hiver prochain.

L’expert met en avant trois facteurs clés en faveur de cette supposition. D’abord, la multiplication des infections pendant l’hiver étant donné que les individus vivent plus dans des espaces fermés propices à la transmissibilité des virus comme les maisons et les écoles que dans des espaces aérés. Ensuite, la baisse de l’immunité acquise, soit par l’infection soit par la vaccination. «Plus le temps passe, plus les mois s’écoulent et donc plus l’immunité s’érode, ce qui rend la population moins protégée contre les virus», souligne-t-il. Et enfin, le comportement de la population, notamment pendant la rentrée scolaire et l’abandon des mesures de protection. «Aussi minime que cela puisse paraître, ce dernier facteur favorise amplement la transmissibilité du virus et, par conséquent, augmente le risque d’avoir une nouvelle vague en hiver», souligne-t-il. Interrogé sur l'intensité de la prochaine vague, Dr Tayeb Hamdi indique que tout dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique dans les prochains jours. Il note, en revanche, qu’il faut s’attendre à une vague avec un peu plus de contaminations que la précédente.

Pour lui, la nouvelle vague n’aurait pas d’impact sur le système de la santé sauf en cas d’apparition d’un nouveau variant plus transmissible et plus virulent qu’Omicron. Une hypothèse qui reste très peu probable, selon Dr Hamdi qui estime que la nouvelle vague serait portée plutôt soit par le BA2.75 qui circule actuellement dans le monde, soit par le BA.5 qui a dominé la dernière vague d’Omicron au Maroc. Par ailleurs, Dr Hamdi tient à souligner que l’apparition d’une nouvelle vague en hiver ne donnera pas lieu à des restrictions sanitaires. Pour lui, la protection contre la Covid-19 est désormais une responsabilité individuelle, notamment via la vaccination et la distanciation. Dr Hamdi appelle la population vulnérable, notamment les personnes âgées et celles ayant des maladies chroniques, à compléter leur schéma vaccinal avec les doses de rappel et le booster. Les symptomatiques, recommande-t-il, doivent rapidement consulter, s'auto-isoler et prendre précocement et correctement leur traitement.

Lisez nos e-Papers