Menu
Search
Samedi 22 Juin 2024
S'abonner
close
Samedi 22 Juin 2024
Menu
Search

Institut Cervantès : Chaque week-end un film hommage à l'artiste espagnol José Sacristán

Le cycle «José Sacristán. Goya d'honneur» présente des films marquants dans la carrière d'une grande figure du cinéma espagnol. Il offre à voir une série de personnages qui font partie de la mémoire collective des Espagnols.

Institut Cervantès : Chaque week-end un film hommage à l'artiste espagnol José Sacristán

L’Institut Cervantès lance un nouveau cycle de cinéma sur sa chaîne Vimeo en hommage à l’acteur et réalisateur espagnol José Sacristán, lauréat du Goya d'honneur 2022. Le cycle «José Sacristán. Goya d'honneur» présente une série de personnages qui font partie de la mémoire collective des Espagnols. Pour nous rapprocher de ces rôles engagés, l’artiste lui-même a choisi quatre films qui montrent ses différentes facettes d’acteur. Chaque week-end du mois de février, on peut ainsi voir ou revoir des œuvres présentant l’un des interprètes les plus prestigieux et les plus aimés de la scène espagnole. Le programme invite à découvrir du 18 au 20 février le road-movie hispano-franco-argentin «El muerto y ser feliz» (Le mort et l'être heureux). Ce troisième film du réalisateur Javier Rebollo et la scénariste Lola Mayo revient au monde des personnages solitaires dont le silence cache un passé houleux. José Sacristán y incarne le rôle de Santos un homme moribond et dur qui fuit une fin inévitable comme une façon d’avoir vécu, comme une fuite en avant continue.

Dans ce film, Sacristán démontre la versatilité avec laquelle il perçoit l’interprétation. Du 25 au 27 février, la chaîne Vimeo de l’Institut Cervantès présentera «Un lugar en el mundo» (Un endroit dans le monde) du réalisateur argentin Adolfo Aristarain. Le film situe son intrigue après la mort du président argentin Juan Perón en 1974. Dans un contexte social et politique trouble, plusieurs individus se réunissent et opposent leurs points de vue sur la situation du pays, l’existence et la liberté. Ce film sorti en 1992 représente un tournant dans la carrière du réalisateur qui s’était caractérisée surtout par sa façon de soumettre les codes de genre, le genre policier en particulier, à la volonté de son style, tel un merveilleux conteur d’histoires. Il obtint la Coquille d'or au quarantième Festival international du film de San Sebastián. Dans ce film, José Sacristán qui interprète le rôle d'un géologue s’identifie au personnage dont la ligne d’action est toujours l’engagement. Le cycle «José Sacristán. Goya d'honneur» a également présenté «Asignatura pendiente» (Projet inachevé) (1977) de José Luis Garci et «Un hombre llamado Flor de Otoño» (Un homme nommé Fleur d'Automne) sorti en 1978, de Pedro Olea. Pour José Sacristán, son rôle dans «Asignatura pendiente» a marqué une empreinte dans sa carrière professionnelle. S’agissant de «Un hombre llamado Flor de Otoño», Sacristán déclare dans une vidéo partagée par l’Institut Cervantès qu'il était impossible de ne pas accepter le risque de jouer le protagoniste du film de Pedro Olea. Pour lui, c’était une belle opportunité professionnelle et une magnifique aventure.

******************

Parcours de José Sacristán

José Sacristán est un acteur, réalisateur et scénariste espagnol né en 1937. Sa riche filmographie montre aussi bien une facette d'acteur comique que dramatique. Ses débuts cinématographiques datent de 1965, avec «La familia... y uno más» de Fernando Palacios. En 1973, il joue son premier rôle sur scène, dans «La balada de los inocentes». Il participe à plus de quatre-vingt-dix films. En 1983, il réalise son premier long métrage, «Soldados de plomo». José Sacristán a gravé aussi son nom dans le théâtre avec des comédies musicales comme «l'Homme de la Manche» (1997), «Amadeus» (2000) ou «My Fair Lady» (2001). Son talent est récompensé par plusieurs prix comme le Meilleur acteur au festival de Saint-Sébastien (1978), la Médaille d'or du mérite des beaux-arts (2001), le Prix Mayte du théâtre (2002), la Coquille d'argent du meilleur acteur (2012) et le Prix national de la cinématographie en Espagne(2021). En 2022, il reçoit le Goya d'honneur décerné par l'Académie des arts et des sciences cinématographiques d'Espagne. José Sacristán a été récompensé pour «être un modèle de dévouement, de passion, d'éthique et de professionnalisme pour tous les jeunes cinéastes ; être le visage et la voix du cinéma espagnol des six dernières décennies ; savoir se représenter de manière unique dans tant de titres inoubliables qui font partie de la mémoire intime espagnole».

***************

José Sacristán a joué dans :

2014 : La Niña de fuego

note 1995 – Ainsi soient-elles

1992 : Un lieu dans le monde

1985 : La Vaquilla

1983 : La noche más hermosa

1979 : Les Monstresses

1979 : Opération Ogre

1979 : La triple mort du troisième personnage

note 1978 – Le Grand embouteillage

1977 : Asignatura pendiente

1976 : Les Longues vacances de 36

note 1974 – La Femme aux bottes rouges

1968 : Un colt et le diable

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.