Menu
Search
Mardi 28 Mai 2024
S'abonner
close

Volkswagen T-Roc 2.0 TDI Sport : restylage de mi-carrière réussi

Le Volkswagen T-Roc profite d’un lifting pour corriger ses défauts de jeunesse afin de continuer une carrière placée sous le signe de la réussite. Plus valorisant dans l’habitacle et toujours agréable à conduire, le SUV allemand maintient le même bloc diesel au Maroc.

Le Volkswagen T-Roc a fait peau neuve. Il a toujours été un concurrent solide dans la catégorie des SUV compacts. La mise à jour de mi-carrière vise non seulement à renforcer les domaines où il offrait déjà un fort attrait, mais aussi à répondre à une ou deux des critiques auxquelles il a été confronté la première fois.

Il faisait déjà partie des véhicules les plus distinctifs de la catégorie Volkswagen qui, face à une concurrence aussi différente qu’une Toyota C-HR et une Citroën C3 Aircross, est vraiment importante pour lui accorder un second regard. Les changements ici font un clin d’œil à des modèles comme la Golf 8 et la Polo récemment révisée.

À l’avant, les détails de la calandre remaniée sont mis en évidence, littéralement, par une nouvelle conception plus apparente, et les nouveaux feux sont à LED de série. Les pare-chocs avant et arrière ont été reprofilés et sont devenus plus imposants, tandis qu’à l’arrière, on retrouve un ensemble de feux avec des lentilles subtilement plus fumées qu’auparavant. Au-delà de cela, les changements superficiels s’étendent à quelques nouvelles couleurs et conceptions de roues, qui sont à 17 pouces sur notre finition Sport.

Habitacle coquet

À l’intérieur, les principales caractéristiques du tableau de bord ont été remaniées afin de faire place à un nouvel écran tactile de 8 pouces. Cela signifie que vous obtenez un système plus lisse et plus grand qu’auparavant. En revanche, la façon dont l’ancien modèle a parfaitement intégré son affichage dans la travée centrale du tableau de bord n’est plus. Au lieu de cela, la nouvelle disposition place l’écran au-dessus des bouches d’aérations repositionnées, avec sa partie supérieure dépassant le tableau de bord. Sous ce nouvel écran proposé de série se trouve un panneau climatique repensé avec des commandes tactiles. Leur utilisation est facile et pratique comme pour les commandes physiques de l’ancien modèle.

Alors que la qualité des matériaux n’a jamais vraiment été un point fort du T-Roc auparavant, ce nouveau modèle a contribué à résoudre ce problème. Dans une cabine qui était auparavant garnie exclusivement de plastiques durs, le dessus du tableau de bord a été rembourré de plastique moussé avec un motif de couture qui, si vous louchez un peu, donne l’impression de cuir. Ce qui a plus ou moins amélioré la qualité à bord de ce modèle restylé. D’autres détails, comme les panneaux en gris métallisé sur les portières et la planche de bord, ainsi que le Digital Cockpit de 10,25 pouces rehaussent également subtilement l’ambiance.

Quant à l’habitabilité, l’espace aux places arrière est dans la moyenne de la catégorie, tout comme le volume du coffre de 445 litres, avec double plancher.

Conduite plaisante

Il existe une seule motorisation au Maroc, il s’agit du bloc diesel 2 litres de 143 ch de puissance et 320 Nm de couple. Le lifting introduit un régulateur de vitesse prédictif qui, avec la boîte automatique à 6 rapports, offre un freinage et une accélération assistés à de hautes vitesses.

Le comportement routier du nouveau T-Roc n’a pas changé par rapport à l’ancien modèle. En d’autres termes, cela ne va pas faire monter les pulsations, mais pour un véhicule de tous les jours, il est difficile de faire des reproches. Il tourne assez bien dans les virages, la direction légère le rend maniable à basse vitesse, tout en restant assez précis à haute vitesse, et le bruit de la route est bien contenu depuis l’habitacle.

Le T-Roc dispose d’un équilibre judicieux entre la fermeté suffisante pour offrir une excellente stabilité aux vitesses d’autoroute et la tolérance suffisante pour garder les choses calmes en ville.

Les deux versions disponibles au Maroc bénéficient du Park Assist, du frein de stationnement électronique avec fonction Auto Hold, du détecteur de fatigue et de la Caméra de recul avec l’aide au stationnement avant et arrière. À 370.000 DH, le véhicule aurait pu contenir d’autres équipements, à l’exemple de l’assistance de voie, la détection des piétons et des panneaux de signalisation.

Verdict

Le Volkswagen T-Roc dispose des éléments nécessaires pour justifier une place dans le marché, mais il n’y a pas grand-chose pour l’aider à se démarquer de la foule. Il plaira certainement aux petites familles à la recherche de quelque chose de pratique et funky. Il est au même prix d’un Audi Q2, mais avec un peu plus d’espace à bord. Ce qui est aussi bien est sa conduite agréable et les technologies de série dont il dispose. Quant à son style, le T-Roc n’a pas réellement changé, mais ce lifting a réparé quelques éléments critiqués dans l’ancien modèle, notamment la qualité de finition à bord.

************

Caractéristiques techniques

Moteur : 2.0 TDI (D)

Cylindrée (cc) : 1.968

Puissance fiscale (cv) : 8

Puissance maxi (ch) : 143

Couple maxi (Nm) : 320

Boîte de vitesses : Automatique séquentielle à 6 rapports

Vitesse maxi (km/h) : 188

Accélération (0-100 km/h) : 10,8 (s)

Consommation (l/100 km) (urbaine/rurale/mixte) : 6,5/4,6/5,3

Finition Sport (DH) : 370.000

Finition X-treme (DH) : 385.000

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.