Menu
Search
Lundi 04 Mars 2024
S'abonner
close
Lundi 04 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Sports

CAN U23 : Les Lionceaux domptent le tenant du titre et s’offrent un premier titre continental

Après 120 minutes de jeu et malgré une deuxième mi-temps complètement ratée, la sélection nationale marocaine des moins de 23 ans a réussi à maîtriser le tenant du titre de la Coupe d’Afrique des Nations U23, l’Egypte, grâce à un but d’Oussama Targhaline en fin de 2e prolongation (2-1). Le Maroc décrochait ainsi le premier titre continental de son histoire en catégorie U23, devenant la 4e équipe à remporter le tournoi après le Ghana, le Gabon et l’Egypte.

Vendredi en conférence de presse d’avant-match, Issam Charaï confiait ses craintes quant à un relâchement physique des Lionceaux en finale, surtout après les 120 minutes disputées face au Mali, mardi dernier. Finalement, le scénario redouté a bien eu lieu, mais l’efficacité des nationaux sur balles arrêtées a finalement offert le trophée au Maroc samedi. La finale de la CAN U23 2023 a mis aux prises la meilleure ligne d’attaque du tournoi, celle du Maroc avec 10 buts en 4 matchs, et la défense infranchissable des Pharaons, qui n’a encaissé aucun but lors du premier tour et en demi-finale. Comme prévu, la rencontre a démarré avec beaucoup d’intensité au niveau des duels et une lutte pour la possession en milieu de terrain. Après une dizaine de minutes, le médian Mahmoud Saber Abdelmohsen recevait un ballon mal dégagé par la défense marocaine à 40 mètres de la cage de Alaa Bellarouch. Remarquant que le portier marocain était avancé de quelques pas, l’Egyptien armait son tir et parvenait à débloquer le compteur à la 10e minute. Huit minutes plus tard, le même Mahmoud Saber Abdelmohsen écopait d’un carton rouge et laissait ses coéquipiers en infériorité numérique. Un avantage que les joueurs de Issam Charaï ont pleinement exploité, dominant outrageusement la possession du ballon (72% au terme de la première période). A la 37e minute, le pressing offensif des Lionceaux portait enfin ses fruits, grâce à une percée de Bilal El Khannouss sur le couloir droit. Le milieu du KRC Genk servait avec brio le fer de lance Yanis Begraoui, qui fixait le portier adverse du plat du pied pour égaliser (1-1). L'Égypte encaissait donc son premier but du tournoi et sombrait dans le doute, alors que le Maroc passait tout près du 2-1 suite à une offrande d’Ezzelzouli pour Saibari, qui a manqué de justesse à la conclusion (45e+3).

Le Maroc s’écroule physiquement mais s’en tire grâce à Targhaline

La deuxième mi-temps démarrait avec la même intensité, mais avec un sursaut d'orgueil des joueurs de Rogério Micale qui ont réussi à faire oublier leur infériorité numérique. Le scénario de la demi-finale face au Mali se reproduisait finalement samedi, avec un net relâchement de la troupe de Issam Charaï, plombée par la fatigue et nettement inférieure sur le plan physique. Les Pharaons profitaient des excellentes incursions de l’attaquant du Pyramids FC, Ibrahim Adel, qui portait facilement le danger dans la surface marocaine. Les Lionceaux, eux, ont confié les clés de la construction à Bilal El Khannouss, alors qu’Ismaïl Saibari tentait de surprendre l’adversaire à travers ses tirs en dehors de la surface, sans succès. Plus les minutes passaient, plus les tenants du titre prenaient confiance, surtout après le raté monumental de Saibari à trois mètres des filets égyptiens (84e). L’Egypte frôlait ensuite le poteau marocain à la 88e minute sur un tir d’Oussama Fayçal. Le Maroc, lui, signait sa plus belle occasion de la 2e mi-temps à la 90e minute, avec une échappée d’Ezzelzouli sur le flanc gauche puis un tir du remplaçant Amine El Ouazzani, difficilement repoussé par le gardien Abdallah Hussein. Le temps réglementaire s’écoulait sans changement au niveau du tableau et les deux équipes procédaient aux prolongations. La dernière minute de la première prolongation marquait un nouveau tournant, avec un coup-franc très bien négocié par les Lionceaux. Ezzelzouli remisait vers l’entrée de surface pour Oussama Targhaline, qui reprenait à bout portant pour donner l’avantage au Maroc. Les coéquipiers de Benjamin Bouchouari bataillaient et maintenaient leur avance jusqu’au coup de sifflet final, qui annonçait le premier titre marocain en Coupe d’Afrique des Nations 2023. Le Maroc succédait ainsi à son adversaire de la soirée et faisait le plein de confiance, avant de mener l’aventure des Jeux Olympiques à Paris en 2024. D’ici là, Issam Charaï aura encore des brèches à colmater, pour éviter les carences constatées lors des deux derniers matchs des Lionceaux.

 

Ezzalzouli goleador, Ibrahim Adel meilleur joueur du tournoi

L’attaquant marocain du FC Barcelone et prêté à Ossasuna, Abdessamad Ezzalzouli, a été sacré meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des nations U23 2023, samedi en soirée au complexe Moulay Abdellah de Rabat. Auteur de trois buts lors de ce tournoi, le feu-follet a également adressé la passe décisive du deuxième but face à l’Égypte, synonyme de consécration. L’Égyptien Ibrahim Adel, lui, a remporté le trophée de meilleur joueur de la CAN U23 Maroc 2023, alors que son coéquipier Abdallah Hussein a été désigné meilleur gardien du tournoi.

Lire aussi : CAN U23 : les Lionceaux de l’Atlas défient l’Égypte pour une première couronne continentale

Lisez nos e-Papers