Menu
Search
Mardi 27 Février 2024
S'abonner
close
Mardi 27 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Nation

Prix des carburants : le groupe socialiste exige des explications du gouvernement

Le groupe socialiste à la Chambre des représentants vient d’adresser une demande au président de la Commission des finances et du développement économique pour la tenue d’une réunion en présence de la ministre de l’Économie et des finances en vue de débattre de la question de la hausse des prix des carburants, conformément aux dispositions du règlement intérieur de la Chambre de

Prix des carburants : le groupe socialiste exige des explications du gouvernement

Après plusieurs mois d’accalmie, les prix des carburants sont repartis à la hausse depuis le début de ce mois, suscitant de nombreuses réactions. Suivant de près cette situation, l’opposition au sein de la Chambre des représentants n’est pas restée de marbre. Dans une demande adressée au président de la Commission des finances et du développement économique, le groupe socialiste a appelé à la tenue d’une réunion urgente de cette Commission en présence de la ministre de l’Économie et des finances afin de débattre de la question de la hausse répétitive des prix des carburants, conformément aux dispositions du règlement intérieur de la Chambre des représentants.

>> Lire aussi : Flambée du gasoil : les transporteurs appellent le gouvernement à intervenir

«Nous avons suivi avec beaucoup d’inquiétude l’augmentation du prix du carburant opérée depuis le début de ce mois par les sociétés des hydrocarbures qui ont opté pour trois hausses successives du prix du gasoil en moins de 10 jours, transgressant ainsi la règle qui prévoyait une révision des prix une fois tous les 15 jours. Une situation qui a fortement impacté les dépenses des conducteurs, désormais obligés de revoir leurs budgets. Je pense que le gouvernement doit nous fournir des explications», souligne Mohamed Mellal, président de la Commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement à la Chambre des représentants et membre du groupe socialiste, dans une déclaration accordée au «Matin».

En effet, d’après ce parlementaire, le gouvernement «devra sortir tôt ou tard de son mutisme» pour s’expliquer sur ces hausses répétitives et les mesures qu’il prévoit de prendre pour protéger le pouvoir d’achat des citoyens, particulièrement après la publication de l’avis du Conseil de la concurrence qui a reconnu l’existence d’une forte concentration au niveau des marchés du gasoil et de l’essence aussi bien en amont qu’en aval. «Au moment où l’on s’attendait à ce que le Conseil de la concurrence prenne des mesures coercitives à l’égard des entreprises qui seraient impliquées, rien n’a été fait.

Le gouvernement doit donc intervenir et mettre en œuvre les dispositions de la loi relative à la liberté des prix et de la concurrence, notamment son article 4 qui offre la possibilité de plafonner les prix. Sinon, il pourra opter pour la deuxième solution, à savoir l’annulation de la taxe parafiscale relative à l’importation des hydrocarbures pour baisser les prix», ajoute le même intervenant. Le groupe socialiste appelle donc à la convocation de la Commission des finances et du développement économique, en présence de l’argentière du Royaume pour étudier et discuter de la question de «la détermination du niveau de corrélation entre les prix des carburants liquides sur le plan national et international, et la portée de cette corrélation pour la détermination des prix des carburants sur le plan national».