Menu
Search
Vendredi 24 Mai 2024
S'abonner
close
Vendredi 24 Mai 2024
Menu
Search

Coran brûlé: la Suède va intensifier ses contrôles aux frontières intérieures

Les contrôles aux frontières intérieures de la Suède seront renforcés, a annoncé mardi le Premier ministre suédois, après plusieurs autodafés et profanations du Coran qui ont suscité une crise diplomatique avec plusieurs Etats musulmans.

Coran brûlé: la Suède va intensifier ses contrôles aux frontières intérieures

"Les personnes avec un lien très faible à la Suède ne devraient pas pouvoir se rendre en Suède pour commettre des délits ou agir contre les intérêts" de ce pays en matière de sécurité, a déclaré le chef du gouvernement Ulf Kristersson lors d'une conférence de presse, soulignant qu'une décision officielle à ce sujet serait prise jeudi.

>> Lire aussi : Deux hommes brûlent un exemplaire du Coran devant le parlement suédois

Concrètement, les ressortissants des autres pays de l'espace Schengen seront soumis à des contrôles de sécurité accrus lorsqu'ils voudront aller en Suède, a précisé le ministre de la Justice Gunnar Strömmer, avec qui le Premier ministre a tenu la conférence de presse.

"Les contrôles aux frontières intérieures nous permettent d'identifier les voyageurs qui arrivent (chez nous) et qui peuvent menacer notre sécurité", a-t-il souligné, notant que la police suédoise bénéficierait de plus de moyens pour exercer ces inspections.

Lundi, deux hommes ont mis le feu à un exemplaire du livre sacré des musulmans devant le Parlement à Stockholm. Fin juin, ces deux mêmes hommes avaient brûlé quelques pages du Coran devant la plus grande mosquée de la capitale suédoise, et le 20 juillet, ils avaient encore une fois profané ce texte, sans le brûler, devant l'ambassade d'Irak.

La Suède condamne ces profanations, tout en défendant le droit constitutionnel à la liberté d'expression. Elle a en parallèle renforcé son alerte antiterrorisme, admettant que les destructions ostentatoires du Coran "ont augmenté les risques pour la Suède" et les Suédois.

 

Lisez nos e-Papers