Menu
Search
Samedi 02 Mars 2024
S'abonner
close
Samedi 02 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Économie

Le plan de bataille de Taqa Morocco pour la croissance durable d'ici 2030

Taqa Morocco lance de grands projets dans les énergies renouvelables, l’énergie bas carbone et le dessalement de l’eau de mer. Objectifs : 1.000 MW de capacité additionnelle et réduction de 25% de son empreinte carbone d’ici 2030. Pour concrétiser cette ambition, la société a arrêté les grands projets à réaliser dans les sept prochaines années. Explications.

Le plan de bataille de Taqa Morocco pour la croissance durable d'ici 2030

Taqa Morocco lance une nouvelle stratégie à l’horizon 2030 pour la diversification de ses activités dans les énergies renouvelables, l’énergie bas carbone et le dessalement de l’eau de mer. Objectifs : 1.000 mégawatts (MW) de capacité additionnelle et réduction de 25% de son empreinte carbone d’ici 2030. «Considéré actuellement comme la locomotive de l'industrie nationale de production d'énergie privée, avec 19% de la capacité nationale installée pour près de 40% de la production nationale, Taqa Morocco, société de droit marocain cotée à la Bourse de Casablanca, entend ainsi diversifier ses activités pour contribuer à l’ambitieuse stratégie de transition énergétique du Royaume, à travers le développement de projets à fort impact environnemental et économique», indique la société dans un communiqué. Pour ce faire, Taqa Morocco a défini quatre axes stratégiques.

Le premier porte sur la diversification du mix énergétique en produisant une énergie sécurisée et durable. Le deuxième a trait à la participation au développement d’une filière de dessalement d’eau de mer en ligne avec la feuille de route nationale. Le troisième axe consiste à réduire significativement l’empreinte carbone de Taqa Morocco pour répondre aux exigences climatiques. Le tout, et c’est le quatrième axe, en maintenant le groupe sur la trajectoire d’une croissance durable. Pour passer à la concrétisation de ces axes, la société a arrêté les grands projets à réaliser dans les sept prochaines années. Cette diversification des activités passera ainsi, explique le groupe, par le développement de projets dans l’énergie renouvelable, avec l’accélération du déploiement du projet solaire au niveau de Noor PVII, d’une capacité de 96 MW. Dans l’éolien, Taqa Morocco dispose déjà de 100 MW de sites sécurisés au Nord et 600 MW en phase de pré-développement dans le sud du Royaume. 200 MW sont en cours de prospection.

Partie intégrante de la nouvelle stratégie, Taqa Morocco prévoit également de se positionner sur les projets de dessalement d’eau et d’accompagner l’ambition du Royaume du Maroc pour le développement de centrales à cycle combiné gaz. «Nous sommes déterminés à être un acteur de référence dans la stratégie de transition énergétique du Royaume. Notre expertise industrielle au Maroc, notre savoir-faire dans le développement de projets de grande taille, comme les unités 5 et 6 de Jorf Lasfar, réalisées en seulement trois ans au lieu de cinq, ainsi que notre appartenance au groupe Taqa, reconnu mondialement pour son expertise dans les énergies renouvelables et le dessalement, sont autant d’atouts qui nous permettront d’atteindre nos objectifs et d’être un des acteurs de la décarbonation de notre pays», déclare Abdelmajid Iraqui Houssaini, président du directoire de Taqa Morocco.

Lire aussi : Une année 2022 euphorique pour Taqa Morocco

Lisez nos e-Papers