Menu
Search
Lundi 15 Avril 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Culture

Dar As-Sikkah, un lieu emblématique de savoir-faire et de créativité artistique

Le Musée de Bank Al-Maghrib clôture l’odyssée de ses quatre expositions intitulées «Art et Monnaie» avec un événement tout aussi grandiose titré «Dar As-Sikkah : Art et Savoir-faire». Et ce en célébration du 20e anniversaire du Musée de Bank Al-Maghrib. Le public pourra apprécier cette collection jusqu’au 30 mai prochain.

Le parcours de cette exposition reflète le travail majestueux de Dar As-Sikkah où les métiers d’art se sont développés tout au long de son existence, lui conférant une histoire riche en fabrication de monnaie. Elle a, ainsi, traversé plusieurs étapes depuis l’antiquité jusqu’à la création de la Makina de Fès, en fin du dix-neuvième siècle. Et ce avant l’ouverture de Dar As-Sikkah en 1987 ; dans ce lieu emblématique où toute la confection de l’argent du Maroc est réalisée, depuis sa conception artistique jusqu’à son étape finale.

Comme c’est souligné dans la présentation de l’événement, «cette exposition met l’accent sur la valeur des gestes et métiers d’art tant dans la conception, les illustrations thématiques et iconographiques que dans le processus artistique technique de la fabrication de la monnaie. En effet, la pièce monétaire et le billet de banque, comme objets usuels et valeurs fiduciaires, sont le fruit de pratiques et techniques artistiques structurels de dessin, gravure, sérigraphie, typographie, et autres procédés qui cristallisent à la fois les valeurs de la nation et la symbolique du progrès». On y découvre, en effet, l’évolution et la maîtrise de ce métier, puis l’esthétique artistique, malgré l’avènement de la technologie. Car, même si «la technologie a investi les métiers d’art de la monnaie, le geste et le souffle créatifs restent cependant omniprésents, puisqu’intimement liés à l’ambition de créer, à travers la pièce de monnaie et le billet de banque». L’exposition montre, également, que la peinture, c’est-à-dire l’art, a constitué un élément important dans la fabrication de la monnaie.

Des noms très connus, dont Mekki Meghara, ont participé à cette éclosion de l’art à travers les pièces ou les billets d’argent, tout au long de l’histoire du Maroc. Donc, «l’intérêt de cette exposition réside dans le fait qu’elle évoque une évolution chronologique et une vision de Dar As-Sikkah, à travers les thématiques abordées dans plusieurs émissions de la monnaie, notamment les quatre abordées dans ce parcours : Effigies Royales, arts décoratifs, l’héritage culturel et des ressources naturelles, puis d’autres grands projets réalisés sous le Règne de S.M le Roi Mohammed VI», précise, Youssef Bouqrini, responsable du Service Collections au Musée de Bank Al-Maghrib.

Lisez nos e-Papers