Menu
Search
Mardi 16 Avril 2024
S'abonner
close
Mardi 16 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Culture

Les maisons d’édition québécoises vont explorer les partenariats possibles au Maroc (Myriam Paquette-Côté)

Le Québec est l'invité d'honneur de la 28e édition du Salon international du livre et de l’édition (SIEL) qui s'achève ce dimanche 11 juin 2023. Son stand accueille quotidiennement un grand public attiré par la richesse et l'originalité de la littérature québécoise, mais aussi par l'ouverture d'esprit et l'accessibilité des auteurs venus du pays de l'érable. Ces derniers sont aussi émerveillés par l'intérêt du public marocain. Myriam Paquette-Côté, directrice du Bureau du Québec à Rabat, nous parle de cet échange littéraire et humain.

Les maisons d’édition québécoises vont explorer les partenariats possibles au Maroc (Myriam Paquette-Côté)
Myriam Paquette-Côté, directrice du bureau du Québec à Rabat

Le Matin : Que représente pour vous la mise à l'honneur du Québec au SIEL 2023 ?
Myriam Paquette-Côté
: Nous sommes très fiers de cette mise à l’honneur du Québec ! Le SIEL est un événement culturel incontournable en matière d’édition et du livre en Afrique, et cette place spéciale pour le Québec cette année est une occasion amplifiée pour les créateurs et artistes du Québec d’être vus et connus, et pour les maisons d’édition québécoise, d’explorer les partenariats possibles.
L’invitation spéciale du Québec au SIEL constitue une occasion inouïe de poursuivre le travail de collaboration amorcée ces dernières années et de stimuler l’exportation de l’édition québécoise et de permette de renforcer les liens culturels sur lesquels le Bureau du Québec à Rabat travaille depuis son ouverture au Maroc.

Que présente le pavillon Québec au public marocain ?
Cette mise à l’honneur permet aux artisans du milieu du livre québécois de faire mieux connaître et rayonner au Maroc la culture et la littérature québécoises, ainsi que la langue française.
C’est aussi, pour les visiteurs, l’occasion de découvrir l’essence d’un peuple fier, à embrasser sa créativité et à découvrir sa diversité.
Les représentants du Québec au SIEL manifestent aussi la richesse de notre littérature : poésie, roman, nouvelle, essai et littérature jeunesse y sont proposés. Les auteures et auteurs témoignent ainsi de cette littérature aux multiples visages.

Que met en avant précisément le Québec au SIEL 2023 ?
Une délégation d’une trentaine d’auteurs et d’éditeurs québécois est au Maroc pour participer à l’événement. En plus de leur présence au Salon, ces auteurs et autrices sont invités à participer à une programmation québécoise mise de l’avant par le SIEL au pavillon du ministère de la Culture et par l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL)/Québec Édition au sein du Pavillon du Québec. Ils ont la chance de s’exprimer sur divers enjeux littéraires et de faire connaître leur œuvre à travers différentes interventions lors de tables rondes et de débats.

Quels sont les moments forts de la programmation québécoise ?
Indéniablement, la soirée poésie «Regards croisés de femmes poétesses marocaines et québécoises» de vendredi dernier a été un moment intime, invitant, une belle fusion des cultures.
Les ateliers d’entretiens avec les auteurs présents au SIEL permettent de mieux les connaître, de comprendre ce qui les inspire, de leur poser des questions sur leurs œuvres et leurs parcours. Les auteurs et autrices du Québec aiment échanger avec le public, ils sont accessibles, intéressés et très ouverts à dialoguer avec le public.
Nous avons aussi eu à cœur de rejoindre les tout-petits et 4 animations jeunesse leur permettent de faire leurs premiers pas dans la littérature jeunesse québécoise. Et pour les fervents de photographie et de grands espaces, il faut rencontrer l’aviateur-photographe Mario Faubert qui présente son magnifique ouvrage «Le Québec vu d’en haut» !

Quelle place occupent les auteurs d'origine marocaine dans votre programme ?
Cette 28e édition du SIEL met les auteurs du Québec à l’honneur, dont plusieurs Marocains d’origine qui ont choisi le Québec comme nouvelle terre d’accueil et qui participent, au quotidien, à enrichir sa société. Nous présentons aussi cette semaine d’autres Québécois au parcours multiples et d’origines diverses.

Quelle place tiennent les livres dans la société québécoise ?
L’édition québécoise est d’une grande vitalité, contemporaine, universelle et variée. L’écosystème du livre québécois est dynamique avec plus de 6.000 titres, tous genres et tous publics confondus, qui sont publiés chaque année, principalement par les 176 maisons d’éditions québécoises agréées. On compte au Québec près de 200 librairies et plus de 800 bibliothèques publiques.

Cette édition est aussi l'occasion de promouvoir des auteurs marocains au Québec ?
Cette mise à l’honneur du Québec au SIEL cette année fait suite à la mise à l’honneur du Maroc au Salon international du livre de Québec en 2018. Bien évidemment, plus nous menons de projets communs entre les deux territoires, plus il nous devient possible de mieux faire connaître la culture de part et d’autre. C’est pourquoi le Bureau du Québec à Rabat mène plusieurs projets annuellement dans le secteur culturel. Le Centre culturel marocain Dar Al Maghrib, situé à Montréal, joue également un rôle important dans le rayonnement de la culture marocaine sur le territoire québécois.

Lire aussi : Le Québec présent en force au SIEL 2023

Lisez nos e-Papers