Menu
Search
Vendredi 01 Mars 2024
S'abonner
close
Vendredi 01 Mars 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

Facilité Investissements pour l’emploi : les candidatures à soumettre du 1er jusqu’au 30 juin 2023 !

La Banque allemande de développement et sa filiale, la Facilité Investissements pour l’emploi, ont annoncé officiellement, jeudi à Rabat, le lancement de leur premier appel à propositions de projets d’investissement créateurs d’emplois stables et de qualité au Maroc. Les candidats peuvent soumettre leurs dossiers du 1er au 30 juin 2023 pour bénéficier de subventions sous forme de dons, d’un montant allant de 1 à 10 millions d’euros par projet. Ces dons contribuent ainsi au programme d’investissement à hauteur de 25 à 90% selon la catégorie du projet.

Facilité Investissements pour l’emploi : les candidatures à soumettre du 1er jusqu’au 30 juin 2023 !

La Facilité Investissements pour l’emploi (IFE), mécanisme créé par la Banque allemande de développement (KfW), sera concrètement déployée au Maroc dans quelques jours. Mise en place dans le cadre de l'Initiative spéciale «Emploi décent pour une transition juste» du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ), passera, en effet, à l’action au Maroc, en lançant, comme prévu, son premier appel à propositions de projets dans le Royaume le 1er juin 2023.

Les candidats ont jusqu’à la fin du mois de juin pour soumettre leurs dossiers. C’est ce qui a été annoncé officiellement par les responsables de la KfW et de sa filiale IFE, lors d’une conférence de presse, jeudi à Rabat, en présence d’une délégation du siège de la KfW et de personnalités représentant les partenaires publics et privés de la Facilité IFE. C’était l’occasion pour exposer les objectifs, les critères et les attentes du programme, ainsi que le processus de sélection.

«À travers cet appel à proposition de projets, l’objectif mutuel que nous partageons avec nos partenaires est de contribuer à stimuler une croissance durable et inclusive au Maroc», a déclaré Janne Rajpar, directrice du bureau de la KfW au Maroc. Pour ce faire, la Facilité Investissements pour l’emploi octroie des subventions sous forme de dons, d’un montant allant de 1 à 10 millions d’euros par projet, contribuant ainsi au programme d’investissement à hauteur de 25 à 90% selon la catégorie du projet. Elle cible essentiellement les projets qui ont le potentiel de créer un nombre important d’emplois. Ce mécanisme est destiné aussi bien aux entreprises privées, aux entités publiques qu’aux organisations à but non lucratif.

L’actuel appel à propositions de projets au Maroc est ouvert à tous les secteurs économiques. Les candidats peuvent postuler individuellement ou en consortium avec d’autres candidats, à condition que ces derniers soient établis dans des pays africains ou dans l’UE/AELE. Les candidatures doivent relever de l’une des quatre catégories de projets de la Facilité IFE (voir encadré) qui vont de projets purement privés à des projets d’infrastructure publique, soulignent les responsables de cette initiative. IFE ne finance que des projets matures qui n’ont pas encore été lancés et qui offrent des chances raisonnables de durabilité opérationnelle et financière, précisent-ils. Les meneurs de cette initiative tiennent aussi à souligner qu’il s’agit d’un cofinancement de projet, avec des apports propres de la part des candidats. Les candidats doivent également prouver qu'ils ne peuvent pas couvrir leurs besoins de financement d'une autre source. À noter que la sélection des projets se fait selon une procédure en deux étapes.

«Cette initiative est inédite pour plusieurs raisons. D’une part, elle vise tous les secteurs créateurs d’emplois stables, mais aussi en raison de la nature des investissements subventionnés, qu’il s’agisse de construction, d’aménagement, d’équipement ou de financement de besoin en fonds de roulement de démarrage», a souligné Hicham Chahir, directeur pays Maroc et Sénégal de l’IFE. «Les subventions IFE cofinancent de manière complémentaire et strictement additionnelle chaque projet d'investissement, et leur force réside justement dans le caractère cumulable de façon non limitative, aux autres sources de financement apportées par le porteur du projet», note-t-il.

Facilité Investissements pour l’emploi : L’appel à propositions destiné à quatre types de projets

1. Projets à but non lucratif ayant un impact sur la création d'emplois (ne générant pas de revenus) : La Facilité couvre jusqu’à 90% des coûts d’investissement.

2. Projets à but non lucratif ayant un impact sur la création d'emplois (générant des revenus) : La Facilité couvre jusqu’à 75% des coûts d’investissement.

3. Projets à but lucratif ayant un impact plus large sur la création d'emplois : La Facilité couvre jusqu’à 35% des coûts d’investissement.

4. Projets à but lucratif ayant un impact sur la création d'emplois : La Facilité couvre jusqu’à 25% des coûts d’investissement.

Lire aussi : Réforme du système financier : L'Allemagne accorde un prêt de 150 millions d'euros au Maroc