Menu
Search
Mardi 23 Juillet 2024
S'abonner
close
Mardi 23 Juillet 2024
Menu
Search

Festival international d'Amman: le film marocain "Fragments From Heaven" sacré meilleur long-métrage documentaire arabe

Le cinéaste marocain Adnane Baraka décroche l’Iris noir du film documentaire au Amman International Film Festival. Son long métrage «Fragments From Heaven» dépeint l'histoire de Mohamed, un nomade qui cherche des météorites pour améliorer les conditions de vie de sa famille, ainsi que celle de Abderrahmane, un scientifique marocain renommé qui étudie les origines de la Terre et de la vie à travers ces mystérieuses pierres tombées du ciel.

Festival international d'Amman: le film marocain "Fragments From Heaven" sacré meilleur long-métrage documentaire arabe

Le réalisateur marocain Adnane Baraka a fait sensation lors de la quatrième édition du Festival international du film d’Amman avec son œuvre saisissante, «Fragments From Heaven». Le film a décroché le prestigieux Grand Prix (Black Iris) du meilleur long-métrage documentaire arabe au sein de la compétition officielle. Cette récompense constitue une reconnaissance bien méritée pour le réalisateur et son équipe, mettant en lumière leur talent et leur engagement envers l'art du documentaire.

>> Lire aussi : Cinéma : 4 projets marocains sélectionnés pour le soutien du Fonds de la Mer rouge

Un Voyage à travers les mystères de la vie

Adnane Baraka, cinéaste indépendant marocain né et résidant à Marrakech, a nourri son projet depuis 2014. Ce voyage cinématographique, tourné en plusieurs étapes entre 2017 et 2019, dépeint l'histoire de Mohamed, un nomade qui cherche des météorites pour améliorer les conditions de vie de sa famille, ainsi que celle de Abderrahmane, un scientifique marocain renommé qui étudie les origines de la Terre et de la vie à travers ces mystérieuses pierres tombées du ciel.

Dans «Fragments From Heaven», Adnane Baraka propose une exploration captivante de la question fondamentale de l'origine de la vie. Cependant, plutôt que de tenter de répondre à cette énigme millénaire, le réalisateur choisit de se focaliser sur le voyage de découverte lui-même. Pour ce faire, il nous emmène dans le désert marocain, parmi les nomades et les scientifiques, à la recherche de météorites.

Ces pierres célestes, qui tombent fréquemment dans les déserts du Maroc, sont autant de fragments du cosmos qui suscitent les questionnements les plus profonds sur notre existence. «Confronter ces énigmes par une quête est pour moi une façon intime qui permet d'exorciser l'angoisse de la question. En effet, en errant à la recherche des météorites en compagnie des nomades et du scientifique, on saisit le sens de la quête, qu'au final, seul le chemin a un sens et non la destination», explique le cinéaste sur le site des Ateliers de l'Atlas dont il a bénéficié en post-prod, en 2020.

Pour Adnane Baraka, le cinéma est bien plus qu'un simple médium artistique. C'est un moyen de connecter les humains, de transcender les frontières intellectuelles et émotionnelles, et de plonger dans le subtil et l'intangible. «Fragments From Heaven» illustre cette croyance, en réunissant les nomades du désert et le scientifique dans un récit qui parle à l'âme tout en suscitant la réflexion.

Festival international du film de Amman : Belle présence marocaine

Pour rappel, le Festival international du film de Amman est organisé par la Commission royale jordanienne du film. Il a accueilli cette année 56 films provenant de 19 pays différents. Le palmarès de cette compétition cinématographique de renommée internationale a été dévoilé lors de la cérémonie de clôture qui s'est tenue hier, mardi 22 août, après une semaine de compétition ardue et un florilège de premiers films.

Outre le triomphe de «Fragments From Heaven», le Maroc était également représenté par d'autres premières œuvres au Festival international du film de Amman. Parmi elles figuraient le documentaire «Broken Mirrors» de Othmane Saadouni, ainsi que les longs-métrages narratifs «Reines» de Yasmine Benkiran et «Un été à Boujad» de Omar Mouldouira. La présence marocaine diversifiée a reflété la vitalité et la créativité florissantes de l'industrie cinématographique du pays.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.