Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Culture

Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan : le réalisateur turc Bekir Bulbul décroche le Grand Prix

Après une semaine de projection des 12 films en lice pour la compétition officielle, le jury, chargé de départager ces productions, a livré son verdict, vendredi 10 mars, pour cette 28e édition du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan. Le Maroc est sorti avec le Meilleur rôle féminin de Jalila Talemsi dans le film «Poissons Rouges» de Abdeslam Kelai.

Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan : le réalisateur turc Bekir Bulbul décroche le Grand Prix

Le Grand Prix du festival est revenu au long métrage «Clous de girofle et Œillets» du réalisateur turc Bekir Bulbul. Le Prix de la première œuvre est décerné au film (France-Tunisie-Palestine-QatarÉmirats arabes unis) «Alam» réalisé par Firas Khoury. Par ailleurs, le Prix du jury, Mohammed Reggab, a été attribué au film libano-qatari «Lit de rivière» réalisé par le Libanais Bassem Breche. Le jury, présidé par Zeki Demikubuz, a octroyé le prix de la meilleure interprétation féminine à Jalila Talemsi pour son rôle dans le film marocain «Poissons Rouges» réalisé par Abdeslam Kelai. Les Prix du meilleur rôle masculin et du meilleur scénario ont été décernés à l’acteur et réalisateur du film croate «Endroit sûr» Juraj Lerotic.

Quant au Prix de la critique Mustapha El Mesnaoui, il a été attribué par le jury, composé de Safaa Ellaisy, Lourdes Palacios et Ahmed Boughaba, au film espagnol «Upon Entry» réalisé par Alejandro Rojas, Juan Sebastián Vasquez. Lors de cette cérémonie de clôture ont été, également, annoncés les Prix des ateliers de Tétouan. Ainsi, le premier Prix est revenu au projet de film «La Vie malheureuse d’un cochon» à Christie Wahiba du Liban, le deuxième Prix au film «Le Paradis promis» (El Dorado) de Alaa Eddine El Jem du Maroc et le troisième Prix au projet du film documentaire «The Imperfect Camel» de Nadia Cheikh de France. Puis le Prix de l’Institut français qui a été attribué au film «Le Soleil des autres» à la réalisatrice Asmaa Al Moudir et une résidence à Turin pour le film «Nass Al Kabayn» de la réalisatrice égyptienne Hind Bakr. La clôture du 28e Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan s’est, aussi, distinguée par les hommages rendus, respectivement, à l’actrice égyptienne Ghada Adel et la réalisatrice espagnole Judith Colell, puis la projection du film français «Les Miens» de Roschdy Zem.