Menu
Search
Jeudi 20 Juin 2024
S'abonner
close

Festival du théâtre africain : une pièce béninoise séduit le public de Rabat

Festival du théâtre africain : une pièce béninoise séduit le public de Rabat
Ph. saouri

Le théâtre béninois s’est invité récemment à la salle Bahnini à Rabat. La compagnie Sudcréa a présenté, dans le cadre de la première édition du Festival du théâtre africain, la pièce «Il pleut des humains sur nos pavés». Dans ce spectacle de 100 minutes, l’auteur et metteur en scène Sèdjro Giovanni Houansou nous transporte «dans ces territoires où l’homme est en guerre avec, sur et pour le territoire». «Il pleut des humains sur nos pavés» explore l’écrasement de micro-territoires, la marginalisation de masses, à travers le prisme de l’amour et sa violence silencieuse, la résilience des lieux et la résistance des hommes, la réminiscence.

Selon le metteur en scène, les territoires géographiques font corps et route avec les territoires affectifs et le tout se mêlera toujours à l’humain sensible et rigide dans ses différentes vies. «Comment obtenir séparation quand on ne peut vraiment savoir qui possède qui ? Il me semble que la fougue que les hommes mettent à défendre le territoire prouve que la question dépasse parfois la seule propriété et touche plutôt l’idée de l’appartenance, voire la dépendance, le territoire comme une nécessité vitale. J’ai eu envie d’utiliser la force du verbe, la musique pour dénicher les territoires affectifs enfouis derrière ces territoires géographiques».Dans ce travail, Carole Lokossou, Carlos Zinsou, Hanifa Dobila, Bardol Migan, Kismath Baguiri et Sèdjro Houansou exposent la vie dans les quartiers marginalisés qu’on peut retrouver partout. «Il pleut des humains sur nos pavés» donne la parole aux personnes qui se retrouvent exclues.

Elle met sous projecteur ces personnes que les sociétés choisissent de ne pas voir alors qu’elles ont également une intelligence et un savoir à partager à condition d’en connaître le code.Dans cette pièce, la jeune Adé, 16 ans, muette, a disparu dans Katanga, ce sous-quartier en plein chaos. La police banalise l’information. Deux policiers en représailles à la perte de l’un des leurs commettent un crime. Ils assassinent Tam, jeune Katangais, lui aussi muet, en le brûlant vif. Tam était tombé amoureux d’Adé après un viol collectif. Dans une ville turbulente se croisent les chemins de Gobi qui veut venger son fils Tam, Istanbul qui se soulève comme les vagues de l’océan, Leila qui cherche son propre visage dans les ruelles à travers la photographie, et Binéta et Hidi qui démolissent leur couple comme avec une grue.

*************

Parcours de Sèdjro Giovanni Houansou

Sèdjro Giovanni Houansou est né en 1987 au Bénin. Son texte «Les Inamovibles» est lauréat du prix Théâtre RFI 2018 et Artcena 2019. Cet auteur, acteur et metteur en scène suit une formation universitaire (master Gouvernance et Démocratie) avant d’engager un parcours artistique. Il est engagé dans différentes actions culturelles : il a mis en place, avec Sudcréa, Les Embuscades de la scène qui donnent une première chance de diffusion à de jeunes metteurs en scène ; Les Didascalies du monde, lectures mensuelles de textes francophones ; benincrea.net, une plateforme de diffusion et d’information artistiques sur le continent africain ou encore Échafaudages, un studio d’écriture pour les 16-21 ans. Son premier texte est «Sept milliards de voisins». Ses pièces «Courses au Soleil» (2015) et «La rue Bleue» (2016) sont remarquées dans la présélection du «Prix RFI Théâtre». Son texte «Les Inamovibles» qui explore des zones moins visibles des migrations Sud-Nord est lauréat du Prix RFI 2018.

Lire aussi : Théâtre africain : des professionnels repensent le marché continental 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.