Menu
Search
Mercredi 24 Avril 2024
S'abonner
close
Mercredi 24 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Culture

Fidadoc : Le palmarès de la 14e édition

Le Fidadoc était l'occasion pour les cinéphiles gadiris de découvrir sur grand écran le meilleur du cinéma documentaire africain et international. L'événement a aussi invité une centaine d’étudiants et d'apprentis cinéastes de tout le Maroc pour bénéficier d’un large éventail d’activités pédagogiques et à vocation professionnelle.

Fidadoc : Le palmarès de la 14e édition

Le film «Fragments from heaven» du réalisateur marocain Adnane Baraka a remporté le Grand Prix Nouzha Drissi au quatorzième Festival international du film documentaire d’Agadir (Fidadoc) organisé du 5 au 10 juin. «Ce prix est attribué à une œuvre belle et contemplative avec un langage cinématographique unique où les mots sont rares. Le réalisateur nous emporte dans une quête visuelle et poétique, abordant des sujets à la fois scientifiques et existentiels. Le film est une expérience presque cosmique, posant des questions sans nous donner de réponses», indique un communiqué du festival.

Le jury du Fidadoc a attribué son Prix spécial à «Perhaps what I fear does not exist» de Corine Chawi (Liban). En choisissant ce film, le jury a décidé de saluer un cinéma intime, créatif et sans concession. «Le film met sur le devant de la scène la vulnérabilité de ses protagonistes tout en leur donnant un écrin cinématographique puissant, effronté et surtout libre…», indiquent les organisateurs du Fidadoc.

Le prix de la première œuvre a été accordé à «L’île de Sukwan» de Perihan Incegoz et Jonathan Tremblay (Canada) pour le travail assidu en parallèle d’une maîtrise exemplaire de la réalisation. «La désillusion d’une petite fille promise aux rêves les plus fous dans sa jeunesse et qui en se confrontant à la réalité du monde redevient tout simplement humaine. À travers ce conte, se révèlent deux jeunes auteurs-réalisateurs dont le travail évolue lui aussi à l’image de leur héroïne. Et cela pour le meilleur.»

Le jury du Fidadoc a souhaité attribuer une mention spéciale à «Le Fleuve n’est pas une frontière» d’Alassane Diago (Sénégal) pour remercier le cinéaste «d’avoir, à travers son film, enterré nos morts dignement et d’avoir mis la parole au centre de son documentaire pour réparer le vivant».

***********

Hommage à Izza Genini et Ahmed El Maanouni

Le Fidadoc 2023 a rendu hommage à deux personnalités qui ont joué un rôle essentiel pour la cinématographie documentaire marocaine : Izza Genini et Ahmed El Maanouni. Le trophée du Fidadoc, leur a été remis par la jeune cinéaste Asmae El Moudir. Cette dernière a bénéficié des programmes de la Ruche documentaire du Festival et a remporté le Grand Prix du Fidadoc en 2022. Aujourd'hui, elle porte très haut les couleurs du cinéma documentaire marocain avec sa double récompense au dernier Festival de Cannes pour son film «La mère de tous les mensonges». Pour les organisateurs du Fidadoc ce geste est «l’occasion de réaffirmer son rôle de passerelle entre les cultures et les continents, mais aussi entre les différentes générations de la cinématographie nationale».

Lire aussi : Film documentaire : Lancement de la 14e édition du FIDADOC à Agadir

Lisez nos e-Papers