Menu
Search
Lundi 24 Juin 2024
S'abonner
close

Formation touristique : les candidatures pour la prochaine rentrée ont triplé

Selon le département du Tourisme, l’attractivité des établissements de formation du secteur auprès des jeunes n’a jamais été aussi élevée.

Formation touristique : les candidatures pour la prochaine rentrée ont triplé

La relance du tourisme aurait apparemment dépeint sur l’attractivité des métiers du secteur auprès des jeunes. Selon le département du Tourisme, les candidatures pour accéder aux établissements de formation relevant du ministère au titre de l’année académique 2023-2024 ont pratiquement triplé. «Le nombre de candidatures par place pédagogique offerte est passé d'environ 4 en 2022 à 14 en 2023, soit plus du triple», indique le département dans un communiqué.

Ce regain d’intérêt témoigne d’un changement heureux de l’image du secteur vis-à-vis des jeunes, mais aussi de l’efficience des efforts déployés pour adapter la formation touristique aux exigences du marché. «Les chiffres parlent d'eux-mêmes, révélant un engouement croissant chez les aspirants du tourisme, attirés par des opportunités prometteuses et une formation en phase avec les besoins actuels de l'industrie», relève dans ce sens la même source.

>> Lire aussi : Tourisme : une feuille de route pour la formation professionnelle en gestation

En effet, ce secteur porteur et dynamique qui fait rêver ouvre aujourd’hui des portes vers une large variété de professions aussi différentes que complémentaires. «Le tourisme est l’un des rares secteurs où l’ascenseur social marche bien. On peut commencer par un poste de réceptionniste et finir dans un poste de directeur d’hôtel», affirme Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire. «C’est pour cela que nous encourageons les jeunes à choisir ce domaine qui peut les mener loin», ajoute la responsable qui rappelle que le développement des compétences a été placé au cœur de la nouvelle feuille de route tracé pour le secteur à l’horizon 2026.

>> Lire aussi : Tourisme : comment Fatim-Zahra Ammor compte faire durer l'embellie

De nouvelles filières en phase avec l’évolution des métiers

Le développement secteur bénéficie d’ailleurs d’une carte de formation renouvelée qui prend en considération l’évolution des métiers, les exigences socio-économiques ainsi que les évolutions du comportement des touristes à l'échelle mondiale.

Ainsi, nos instituts de formation proposent aujourd’hui de nouvelles filières, notamment le tourisme digital, la e-réputation, la promotion et commercialisation des produits du terroir, la cuisine traditionnelle marocaine, le tourisme d’affaires et l’événementiel, la conception de projets écotouristiques, la cuisine gastronomique méditerranéenne ou encore l’hôtellerie internationale et de luxe.

Par ailleurs, les deux instituts spécialisés de technologie appliquée hôtelière et touristique de Tanger et Ouarzazate ont été réhabilités dans le cadre du programme Charaka en collaboration avec le Millenium Challenge Corporation. «Les installations des deux établissements ont été modernisées, et de nouveaux outils ainsi que des programmes de formation novateurs ont été développés. Ces derniers adoptent une approche plus participative en impliquant activement les professionnels du tourisme dans leur gestion et leur gouvernance», souligne le communiqué du département du Tourisme.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.