Menu
Search
Vendredi 19 Avril 2024
S'abonner
close
Vendredi 19 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Société

Hydroxychloroquine : pas de rupture de stock dans les pharmacies (Ministère)

Il n’y a pas de rupture d’hydroxychloroquine dans les pharmacies. C’est ce que confirme le ministère de la Santé dans un communiqué publié ce mardi. Et de préciser que l’approvisionnement des pharmacies a été assuré depuis le début du mois de septembre courant.

Hydroxychloroquine : pas de rupture de stock dans les pharmacies (Ministère)

À la suite des différents appels sur les réseaux sociaux faisant état d’une pénurie de l’hydroxychloroquine, le ministère de la santé rassure sur l’approvisionnement normal des pharmacies en cette substance. « Le ministère de la Santé et de la protection sociale informe les patients atteints de rhumatisme inflammatoire ou de maladies auto-immunes que toutes les pharmacies ont été approvisionnées, depuis le début de septembre, en hydroxychloroquine 200 mg par les industriels pharmaceutiques. De ce fait, ce médicament est actuellement disponible dans les pharmacies », indique le ministère dans un communiqué.

>>Lire aussi : Maladies auto-immunes : Le Plaquénil 200 indisponible, que prendre à la place ?

La même source explique que ce médicament figure parmi une liste de médicaments qui sont contrôlés en permanence par le ministère et ce pour surveiller sa mise à disposition au profit des malades. Et d’expliquer qu’il y a eu une rupture du stock de cette substance, fabriquée au niveau local sous sa forme générique et importée de l’étranger sous sa forme princeps. Cette rupture a été limitée puisqu’il a été procédé à l’utilisation du stock de réserve durant le mois d’août. « Consciente de l’importance de ce médicament pour les malades, le ministère a pris l’initiative de coordonner avec les officines et les établissements industriels pour gérer cette pénurie. L’Observatoire national des médicaments et des Produits de Santé, rattaché à la Direction des médicaments et de pharmacie, s’est chargé d’assurer un stock pour approvisionner l’ensemble des pharmacies à travers toutes les régions du royaume », souligne la même source.

Lisez nos e-Papers