Menu
Search
Jeudi 18 Juillet 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Juillet 2024
Menu
Search

IFC : 100 millions d’euros supplémentaires pour le programme solaire du groupe OCP

La Société financière internationale s’apprête à accorder au groupe OCP un nouveau financement de 100 millions d'euros pour le développement de la deuxième phase de son programme solaire. Cette phase porte sur la construction de deux centrales photovoltaïques, d'une capacité installée totale de 400 MW, comprenant au moins 100 MWh de stockage par batterie, sur les sites miniers de Benguérir et Khouribga qui abritent les plus grandes réserves de phosphate du pays.

IFC : 100 millions d’euros supplémentaires pour le programme solaire du groupe OCP
Le premier prêt a été annoncé en avril dernier par l’IFC et l’OCP pour la construction de 4 centrales dans le cadre de la première phase du programme solaire du groupe marocain.

Le groupe OCP s’apprête à renforcer son partenariat avec la Société financière internationale (IFC) pour accélérer sa transition énergétique. Après un premier prêt de 100 millions d’euros approuvé en avril dernier pour cofinancer la première phase du programme solaire d'OCP, l’IFC s’apprête à accorder au géant marocain des engrais un nouveau financement de 100 millions d'euros pour le développement de la deuxième phase. Il s’agit de la construction de deux centrales solaires photovoltaïques (PV), d'une capacité installée totale de 400 mégawatts (MW), sur les sites des mines de phosphate de Benguérir et Khouribga.

>>Lire aussi : 100 millions d’euros de l’IFC pour le programme solaire du groupe OCP

La centrale PV de Benguérir sera développée en deux étapes sur un site de 1.000 hectares situé à 8 km à l'est de la ville, dans les communes d'Ouled Hassoun Hamri et Jaafra, dans la province de Rehamna, région de Marrakech-Safi. La première étape portera sur une capacité de 30 MW, tandis que la deuxième atteindra 271 MW, avec un système de stockage d'énergie par batterie de 100 mégawatheures (MWh).

Quant à la centrale PV de 99 MW à Khouribga, elle sera développée en une seule étape sur un site de 770 hectares, situé à 26 km au sud-est de la ville, dans la commune de Krifate, province de Fkih Ben Saleh, région de Béni Mellal-Khénifra.

Le coût global de ces nouveaux projets est estimé à 380 millions de dollars (environ 355 millions d’euros). Le nouveau prêt «vert» de l’IFC doit être approuvé en octobre prochain.

La construction de la première étape de Benguérir et de Khouribga devrait démarrer en août 2024, tandis que celle de la deuxième étape de Benguérir serait entamée en juillet 2025. Il est prévu que ces travaux durent environ 12 mois.

Rappelons que la première phase de l’ambitieux programme solaire du groupe OCP porte sur la construction de quatre centrales solaires, d’une capacité installée cumulée de 202 MW, dans les régions minières de Benguérir et de Khouribga, abritant les plus grandes réserves de phosphate du Maroc. Le coût global d’investissement pour ces 4 centrales solaires s’élève à 159,2 millions d’euros.

Dans le cadre de sa stratégie de durabilité, OCP prévoit de devenir neutre en carbone d'ici 2040. Le groupe a augmenté la part des sources d'énergie propre dans sa consommation totale d'énergie de 30% en 2017 à 47% en 2022. Dans le segment électricité, 87% sont issus de sources propres en 2022 (cogénération : 76% ; éolienne : 11%), tandis que 13% ont été fournis par l'ONEE via le réseau national. D'ici 2030, OCP prévoit de satisfaire 100% de ses besoins en électricité grâce à l'énergie éolienne, solaire (y compris le stockage par batterie) et la cogénération.

 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.