Menu
Search
Lundi 24 Juin 2024
S'abonner
close

Ligue des champions : Nasreddine Nabi reste confiant malgré la défaite de l’AS FAR face à l'Étoile du Sahel

Déjà privée de deux titres continentaux par l’Étoile du Sahel (1997 et 2006), l’AS FAR a une nouvelle fois subi la loi de l’Étoile du Sahel samedi (0-1), au match aller du 2e tour préliminaire de la Ligue des champions de la CAF. Une défaite qui n’effraie pas outre mesure le coach tunisien de la formation militaire, Nasreddine Nabi : «Nous avons tous les moyens de nous imposer et de nous qualifier au match retour. On n’a pas d’autre choix. Il faut qu’on gagne avec plus d’un but d’écart», a-t-il martelé en fin de match.

Ligue des champions : Nasreddine Nabi reste confiant malgré la défaite de l’AS FAR face à l'Étoile du Sahel
L'attaquant de l'Étoile de Sahel Hamza Jelassi a sauté plus haut que les défenseurs de l'AS FAR pour offrir la victoire à la formation tunisienne.

Dominatrice, mais pas efficace, l’AS FAR a chuté samedi au stade olympique de Sousse face à l’Étoile du Sahel (1-0), au match aller du 2e tour préliminaire de la Ligue des champions. Imprécis, les militaires ont été punis par Hamza Jelassi qui a trompé de la tête le gardien Mehdi Benabid (66e). Un revers qui réveille de douloureux souvenirs chez l’AS FAR, battue à deux reprises par l’Étoile du Sahel lors de deux finales continentales. La première en 1997, en finale de la Coupe des coupes, et la seconde en 2006 lors de la finale de la Coupe de la CAF.

>> Lire aussi  : Ligue des champions: l’AS FAR accueille l’Étoile du Sahel le 30 septembre à Marrakech

Malgré ce revers, l’entraîneur de l’AS FAR, Nasreddine Nabi, reste confiant. «Je suis un peu rassuré, même si nous avons perdu ce match aller. Au retour, nous avons toutes les chances de gagner et de nous qualifier. Nous n'avons pas d'autre solution. Nous travaillerons pour gagner par plus d'un but.» Et de poursuivre : «Nous aborderons le match retour avec équilibre, et nos chances de nous qualifier pour le prochain tour demeurent, étant donné notre performance d'aujourd'hui (NDLR samedi 16 septembre) et le niveau que nous montrerons au Maroc». Une place en phase de groupe de la Ligue des champions passe automatiquement par une victoire par plus d’un but d’écart. C’est dire que les Militaires devront rehausser leur niveau de jeu face aux Tunisiens, grands habitués des grands rendez-vous. Verdict le 30 septembre au Grand Stade de Marrakech.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.