Menu
Search
Vendredi 12 Avril 2024
S'abonner
close
Vendredi 12 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Nation

Commission Mixte Maroc-Burkina Faso: signature à Dakhla de plusieurs accords bilatéraux

Plusieurs accords bilatéraux ont été signés, vendredi à Dakhla, lors de la 4ème session de la Commission Mixte Maroc/Burkina Faso, tenue sous la co-présidence du ministre des Affaires Étrangères, Nasser Bourita, et de son homologue burkinabé, Olivia Ragnaghnewendé Rouamba.

Commission Mixte Maroc-Burkina Faso: signature à Dakhla de plusieurs accords bilatéraux

Les deux parties ont ainsi signé un accord d’Assistance Mutuelle Administrative en matière douanière qui a pour objet d'appliquer la législation douanière des deux pays, de prévenir, de rechercher et de sanctionner les infractions douanières et d'assurer la sécurité de la chaîne logistique internationale.

L’accord vise également à renforcer la collaboration entre les deux pays, à travers le partage d’expériences en matière de technologies, d’analyse et de gestion du risque et des technologies utilisées dans l’évaluation des véhicules automobiles.

Il s’agit aussi d’une Convention sur le transfèrement des personnes condamnées qui présente les conditions générales de cette opération sur le territoire d’une partie vers le territoire de l’autre partie. Ces conditions dépendent, entre autres, des actes ou omissions qui ont donné lieu à la condamnation, la durée de la peine, l’assentiment des deux parties sur le transfèrement, etc.

Signature d'un plan d'action dans le domaine de la justice

Les deux pays ont aussi signé un Plan d’Action dans le domaine de la Justice pour la période 2024-2025 qui vise à promouvoir la coopération judiciaire entre les ministères de la Justice des deux pays, et ce à travers l’échange d’expériences, de formations, l’organisation d'ateliers et l’échange des législations.

Ils ont, par ailleurs, signé un Mémorandum d’Entente pour la coopération dans le domaine de la gestion intégrée des ressources en eau, en vertu duquel ils s’engagent à renforcer et à développer la coopération dans le domaine de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau, à travers l’échange de visites d’experts et cadres pour s’enquérir de l’expérience des deux parties, l’échange d’informations et de documents et l’organisation de réunions et de séminaires entre les parties sur les sujets d’intérêt commun.

Les deux ministres ont, en outre, procédé à la signature d’un accord en matière de coopération décentralisée ayant pour objet de créer un cadre favorable à la promotion de la coopération décentralisée entre les collectivités territoriales du Burkina Faso et du Maroc, d’une part, et à l’établissement de partenariats entre les structures publiques chargées de l’accompagnement des collectivités territoriales et de la décentralisation dans les deux pays d’autre part. Ils ont aussi signé une Feuille de route 2023-2025 en matière de coopération décentralisée en vue de créer un cadre favorable à l’établissement de relations de coopération (jumelage et partenariat) entre les collectivités territoriales des deux pays selon les modalités énumérées dans le tableau y afférent.

Il est également question d’un accord qui vise à renforcer la coopération en matière de tourisme entre les deux parties, à travers le développement et l'extension de leurs relations actuelles dans le domaine du tourisme afin de renforcer leurs économies et d'améliorer la compréhension mutuelle de leurs cultures nationales respectives.

Les deux parties ont, par ailleurs, signé un protocole d’Accord de coopération dans le domaine du sport qui vise à promouvoir et à faciliter la communication et la coopération entre les organisations sportives des deux pays et à définir le cadre pour des programmes de coopération dans le domaine des sports et des loisirs, sur la base du principe de réciprocité.

En matière d’éducation et de formation, un protocole d’Accord de coopération couvrant plusieurs domaines de coopération entre les deux parties (innovations éducatives et pédagogiques, réforme du système éducatif, gestion des projets et programmes d’éducation et amélioration du maintien dans les systèmes éducatifs) a été signé par la même occasion.

Il s’agit aussi d’un Accord de coopération dans le domaine de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation en vertu duquel les parties s’engagent, à œuvrer pour intensifier leur coopération technique et scientifique en vue de renforcer la mobilité des acteurs dans le domaine de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, à travers la mobilité des enseignants, des spécialistes et des chercheurs, l’échange d'informations sur les procédures et les règlements nationaux portant sur les questions de l’équivalence et la reconnaissance des diplômes, des titres scientifiques et des grades universitaires délivrés par les institutions d'enseignement supérieur et de recherche scientifique etc.

130 bourses d'études mises à la disposition du Burkina Faso

Les deux parties ont signé un accord-cadre de coopération relatif à l’octroi de bourses académiques, de stages et de partage d’expertises, à travers lequel elles s’engagent à promouvoir davantage leur coopération dans les domaines culturel, scientifique, technique et socio-économique, via l’échange d’étudiants, d’expériences et d’informations et l’octroi des bourses. A cet égard, l’Agence Marocaine de la Coopération Internationale met à la disposition du Burkina Faso un quota annuel de 130 bourses d’études, au titre des années universitaires 2023/2024, 2024/2025 et 2025/2026, réparties comme suit : 100 bourses s’inscrivant dans le cadre du quota officiel et 30 bourses supplémentaires relatives à la Région Sud du Royaume du Maroc.

 


Les deux ministres ont aussi signé un Accord de Coopération relatif au partenariat entre l’Académie Marocaine des Études Diplomatiques (AMED) et l’Institut des Hautes Études Internationales (INHEI) du Burkina Faso, qui a pour objet le développement et le renforcement d’un partenariat stratégique entre l’INHEI et l’AMED dans les domaines d’intérêt commun relatifs au droit international, à la diplomatie, aux relations internationales et à toutes autres matières connexes à la diplomatie et aux relations internationales.

>> Lire aussi : Sahara marocain : Le Burkina Faso réaffirme son soutien au plan d'autonomie

Lisez nos e-Papers