Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search

Le Maroc demande une ligne de crédit de 5 milliards de dollars au FMI

Le Maroc a demandé une ligne de crédit modulable de 5 milliards de dollars sur deux ans au Fonds Monétaire International (FMI), indique un communiqué du Fonds publié à Washington.

Le Maroc demande une ligne de crédit de 5 milliards de dollars au FMI

Selon le communiqué, le conseil d’administration du FMI s’est réuni, lundi 6 mars 2023, en séance informelle afin d’examiner une demande des autorités marocaines relative à un accord biennal au titre de la ligne de crédit modulable (FCL) avec le FMI, pour un montant équivalent à 3,7 262 milliards de DTS (environ 417% de la quote-part du Maroc, soit 5 milliards de dollars)”.

Kristalina Georgieva recommande au CA du FMI d'accorder la ligne de crédit au Maroc

Suite à ladite demande, la Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva a décidé de recommander au Conseil d’administration du FMI d’accorder cette ligne de crédit au Maroc. La décision officielle se fera lors d’une réunion qui se tiendra au cours des prochaines semaines.

“Cette ligne de crédit aide les pays à se prémunir contre des chocs extérieurs en adoptant des cadres de politique économique très solides et en établissant un bilan de bons résultats économiques grâce à un accès considérable et immédiat à des ressources du FMI, sans conditionnalité a posteriori”, précise le Fonds, ajoutant que les autorités marocaines ont “l'intention de traiter la ligne de crédit comme un dispositif de précaution”. “Le FMI est disposé à continuer d’aider le Maroc à faire face aux risques découlant d’une conjoncture mondiale très incertaine”, conclut le communiqué.

En effet, l’économie marocaine, malgré la résilience dont elle a fait preuve, reste exposée aux chocs extérieurs notamment la flambée des cours des produits énergétiques et alimentaires, l'impact de la récession économique dans la zone Euro et le durcissement des conditions financières internationales. 

Le Maroc a sollicité un accord FCL, à titre de précaution, afin de soutenir la stratégie économique nationale, en consolidant la confiance des investisseurs et des partenaires, en contribuant à la stabilité macroéconomique et en assurant la disponibilité de ressources financières en cas de chocs extérieurs, lesquels exerceraient une pression sur la balance des paiements.

A noter que le Maroc a déjà bénéficié de la LPL entre 2012 et 2020. La FCL est offerte à un nombre restreint de pays dont les fondamentaux économiques sont les plus solides. Pour rappel, cinq pays ont bénéficié à ce jour de la FCL : Le Mexique, la Pologne, la Colombie, le Chili et le Pérou.

Ligne de Crédit Modulable (FCL) : Les critères d’éligibilité 

  • Viabilité de la situation extérieure,
  • Prédominance des flux privés dans le compte de capital,
  • Accès au MFI à des conditions favorables,
  • Viabilité budgétaire et soutenabilité de la dette publique,
  • Maîtrise de l’inflation grâce à une politique monétaire et de change saine,
  • Absence de problème de solvabilité des banques,
  • Supervision efficace du secteur financier,
  • Intégrité et transparence des données statistiques.

Lire aussi : Le Maroc émet un emprunt sur le marché international de 2,5 milliards de dollars

Lire aussi : Le Maroc sort de la liste grise du GAFI

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.