Menu
Search
Dimanche 03 Décembre 2023
S'abonner
close
Dimanche 03 Décembre 2023
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Culture

Moulay Abdellah Amghar, ce berceau de la Fantasia

Du 4 au 11 août, les tribus des Doukkala se donnent rendez-vous pour célébrer l’un des plus grands Moussems à l’échelle nationale : Moulay Abdellah Amghar. Au programme, des spectacles de Tbourida, des veillées religieuses et des manifestations festives diverses.

À quelques heures du lancement des festivités du Moussem de Moulay Abdellah Amghar, des caravanes affluent depuis le tout Doukkala et au-delà. L’air, chargé de poussière et d’effluves iodées de l’Atlantique, s’embaumera d’odeurs de poudre tout au long de la semaine du Moussem. C’est que l’événement est l’un des plus prestigieux territoires de la Fantasia.

Célébré depuis des centaines d’années à la mémoire du saint Moulay Abdellah Amghar, le Moussem éponyme constitue un hommage solennel rendu par les Chorfa Amgharyine et les habitants de la région aux vestiges d’un passé glorieux, constellé de batailles victorieuses contre les occupants divers, ainsi qu’à la figure du patron des lieux et à sa descendance. La compétition équestre et les festivités qui l’accompagnent voient débarquer des pèlerins de toutes parts. Aujourd’hui, plus de 500.000 personnes plantent leurs tentes annuellement. Cette année, pas moins de quatre millions de visiteurs sont attendus à Moulay Abdellah !

>>Lire aussi : Moussem Moulay Abdellah Amghar, cité des tentes

En avant la cavalerie !

2.000 cavaliers au moins sont attendus pour l’édition 2023 du Moussem Moulay Abdellah. Après un recensement des cavaliers, le jour de l’ouverture, des spectacles de Tbourida auront lieu chaque jour de 10 à 13 h et de 16 à 20 h 30. Les cavaliers sont jugés à la synchronicité de la prestation, mais également à la beauté de leur monture et à l’élégance de leur apparence. Les parades seront émaillées de spectacles de chasse aux faucons, tradition également centenaire de la région des Doukkala.

Plus qu’une attraction touristique, la Tbourida est une représentation apparue au XVIe siècle simulant des parades militaires, reconstituées selon les conventions et rituels arabo-amazighs ancestraux. La parade de fantasia, effectuée par une troupe impaire de cavaliers et de chevaux, se compose de deux parties : d'abord, la «Hadda», ou le salut de la troupe, qui entre au trot en piste et réalise un maniement d’armes acrobatique, puis la «Talqa», où les troupes repartent au galop et effectuent un tir au fusil, à blanc, avant de se retirer, simulant un départ collectif à la guerre.

Si l’aspect sportif est le fort de la manifestation, il existe tout un effort déployé dans l’apparat des cavaliers et des chevaux, qui relève de la valorisation de l’artisanat et du patrimoine traditionnels. Pour rappel, la Tbourida a été inscrite en 2021 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Pèlerinage religieux

Le caractère religieux est un aspect omniprésent dans tous les Moussems du Maroc. Moulay Abdellah ne fait pas l’exception. Si les causeries religieuses après la prière d’Al Ichaa sont le rendez-vous incontournable de la journée, d’autres manifestations contribuent à asseoir le caractère religieux du Moussem. Des soirées d’invocation du Prophète d’une façon traditionnelle doukkalia ont lieu après la causerie, les trois premiers jours du Moussem.

En journée, le Moussem procède à la distribution du Coran, ainsi que des dépliants et livres religieux du ministère des Habous et des affaires islamiques. Le conseil religieux anime plusieurs activités tout au long du Moussem, offrant des consultations gracieuses au profit des pèlerins et des MRE (Marocains résidant à l'étranger) en demande de conseils. En sus des conférences et du forum religieux scientifique, un Grand Prix de Moulay Abdellah Amghar d’apprentissage et de psalmodie du Saint Coran rassemble des lecteurs issus de toutes les régions du Royaume.

Place à la fête

Peut-on imaginer Doukkala sans fête ? Fort heureusement que le Moussem Moulay Abdellah est une représentation vivante d'un Islam ouvert, où la religiosité côtoie la fête et où la spiritualité s'entremêle avec l’hédonisme et la joie de vivre doukkalis. Les visiteurs du Moussem peuvent ainsi renforcer leur lien avec la religion, tout en célébrant leur identité culturelle.

Jusqu’aux premières lueurs du matin, des orchestres musicaux et des troupes folkloriques se produisent et évoluent en parallèle sur de nombreuses scènes aménagées qui comptent à leurs actifs plusieurs autres divertissements et distractions foraines. Le programme de l’actuelle édition comptent les concerts de Jil Al Aïta, Abidat Rma, Abdelaziz Stati, Zahira Rbatia et Said Oueld Lhouat… pour ne citer que les plus connus d’une longue liste d’artistes populaires qui animeront le Moussem à partir du lundi 7 août.