Menu
Search
Jeudi 18 Juillet 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Juillet 2024
Menu
Search

Séisme : Identification des orphelins, formation des travailleurs sociaux, signalement des abus... le ministère de la Solidarité s’active

Plus d’une semaine après la tragédie qui a ébranlé le Maroc, le nombre exact d’enfants devenus orphelins à cause du séisme d’Al Haouz n’est pas encore connu, mais une opération d’identification, réalisée par le ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la famille, est actuellement en cours. Ce dernier mène en parallèle plusieurs actions pour protéger les personnes en situation de vulnérabilité et accompagner les familles touchées par le sinistre.

Séisme : Identification des orphelins, formation des travailleurs sociaux, signalement des abus... le ministère de la Solidarité s’active

Le séisme d’Al Haouz a duré moins d'une minute, mais ses conséquences vont durer toute une vie pour les nombreux enfants qui ont perdu au moins un parent dans ce drame. Ces enfants brutalement devenus orphelins se trouvent exposés, aujourd’hui, aux risques de négligence, d’abus et d’exploitation, sans parler des séquelles psychologiques et physiques.

>>Lire aussi : Traite des êtres humains : la commission nationale appelle à signaler les cas suspects

Selon l’Unicef, les premières estimations indiquent qu’environ 100.000 enfants ont été affectés par le puissant tremblement de terre qui a frappé le Maroc tard dans la nuit du 8 au 9 septembre dernier, ce qui représente un tiers du nombre estimatif des personnes touchées dans les zones sinistrées. Ce chiffre, qui est malheureusement appelé à augmenter, viendra gonfler la population des «enfants sans protection parentale» que la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations unies définit, dans son article 20, comme «Tout enfant qui est temporairement ou définitivement privé de son milieu familial, ou qui dans son propre intérêt ne peut être laissé dans ce milieu». Au Maroc, les enfants privés de protection parentale, parmi lesquels figurent essentiellement les orphelins, sont placés en priorité dans les établissements de protection sociale pour enfants abandonnés et enfants en situation difficile, avant d’être éventuellement pris en kafala.

En attendant, les jeunes rescapés du séisme d’Al Haouz sont autant de victimes potentielles et leur prise en charge est une autre urgence qui vient s’ajouter à une liste déjà longue. «Dans les villages que nous avons visités, des enfants de tous âges vivent des moments difficiles, mais qui ne sont peut-être pas les pires de leur existence. Ces miraculés ont pu échapper au séisme, mais ils n’auraient peut-être pas la même chance face aux prédateurs et aux aléas de la vie. Un dispositif de protection doit être déclenché sans délai», nous signale l’un des volontaires qui luttent sur le terrain pour porter assistance aux populations terrassées par la tragédie.

Aujourd’hui, plus d’une semaine après la tragédie, le nombre exact d’enfants devenus orphelins à cause du séisme n’est pas encore connu, mais une opération d’identification est actuellement en cours. Elle est menée par le ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la famille. «Cette initiative permettra d'identifier les enfants et les orphelins affectés par le séisme et de leur offrir des services spécifiques à travers les centres d’accompagnement de la protection de l’enfance (CAPE), à travers un système d'information pour le suivi de l’enfant dans le circuit de protection, et aussi à travers les unités de protection de l’enfance (UPE)», indique au «Matin» Aawatif Hayar.

La ministre de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la famille explique que ce recensement est une première étape qui intervient en exécution des Instructions Royales visant à prendre toutes les mesures nécessaires et urgentes pour gérer la crise qui a frappé notre pays à la suite de la tragédie du séisme d'Al Haouz, ainsi que Ses Instructions relatives à la prise en charge immédiate des enfants orphelins qui se retrouvent aujourd’hui sans famille ni ressources, ayant le nouveau statut de pupille de la Nation.

Pupille de la Nation

En effet, à l’instar des enfants orphelins du séisme survenu à Al Hoceïma en 2004, ceux du séisme d’Al Haouz bénéficient désormais du statut de pupille de la Nation. Cette décision a été annoncée lors d’une réunion de travail présidée le 14 septembre par le Souverain, laquelle a été consacrée à l’activation du programme d’urgence pour le relogement des sinistrés et la prise en charge des catégories les plus affectées par le séisme d’Al Haouz. Lors de cette réunion, S.M. le Roi a donné ses instructions pour une prise en charge immédiate des orphelins et demandé à ce qu’ils soient recensés et considérés comme pupilles de la nation. Ce statut, rappelons-le, permet à ces derniers de bénéficier d’une prise en charge par l’État (totale ou partielle) de leurs frais d’entretien, de santé, d’apprentissage et d’études jusqu’à leur majorité ou la cessation des études.

Outre l’opération d’identification des orphelins, le ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la famille prévoit d’organiser une session de coaching dans le domaine de la protection de l'enfance en cas d'urgence, et ce au profit des travailleurs sociaux des CAPE, des cellules de protection de l'enfance et des associations partenaires du ministère chargées des unités de protection de l'enfance dans les régions touchées par le séisme. «Ces formations visent à fournir des connaissances pratiques et des techniques de protection de l'enfant en situation d'urgence, afin de fournir un soutien social et psychologique aux sinistrés et à leurs familles, et les aider à surmonter les conséquences du séisme», explique Aawatif Hayar.

D'autres actions au programme

Au programme figure également la publication des annuaires des structures qui offrent les services sociaux, notamment les coordinations régionales et les délégations provinciales de l’Entraide nationale, les unités de la protection de l'enfance, les espaces multifonctionnels pour les femmes, la plateforme d’écoute «Kolonamaak» dédiée aux femmes et filles en situation de vulnérabilité… «Un numéro vert sera également mis en place pour coordonner les efforts et garantir la qualité des interventions, mais aussi pour signaler les cas de violences potentielles contre les enfants, les femmes et les personnes en situation de handicap, et les orienter vers les centres spécialisés dans les régions sinistrées», annonce la ministre.

Mme Hayar précise par ailleurs que toutes les ressources humaines, matérielles et logistiques du ministère sont mobilisées pour accompagner les familles et les personnes touchées, et ce avec l’appui de l’Entraide nationale et de l’Agence de développement social, et en étroite collaboration avec les autorités locales, les départements ministériels et la Fondation Mohammed V pour la solidarité. «En somme, le ministère a adopté un ensemble de mesures en mettant l'accent sur les besoins immédiats et urgents, tout en planifiant d’autres actions à mettre en place pour venir en aide aux familles et personnes en situation de vulnérabilité et précarité, afin d’atténuer les conséquences du séisme d’Al Haouz», résume Aawatif Hayar.

 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.