Menu
Search
Jeudi 20 Juin 2024
S'abonner
close

Métiers de la santé : Lancement à Mohammedia et Essaouira de l'école Suptech

La Fondation de Recherche, de Développement et d'Innovation en Sciences et Ingénierie (FRDISI) a annoncé, mercredi soir à Casablanca, le lancement dès la rentrée universitaire 2023 de l’école Suptech Santé à Mohammedia et Essaouira.

Métiers de la santé : Lancement à Mohammedia et Essaouira de l'école Suptech

Cette école d’ingénierie offre des formations d’ingénieurs et techniciens dans les domaines de l’ingénierie biomédicale et les technologies de santé, et cela grâce à des formations pour des métiers visés avec des débouchés dans les secteurs de la santé, la nutraceutique, l’imagerie médicale, la bio-informatique, la biotechnologie, ainsi que la pharmaceutique et cosmétique.

Avec une cinquantaine de partenaires, une centaine d'experts dans la formation, la recherche, le développement, l'innovation et l'entrepreneuriat, l’Ecole offre des formations pluridisciplinaires qui visent des compétences permettant aux ingénieurs d’intervenir dans toutes les étapes du cycle de vie des dispositifs médicaux, depuis leur conception jusqu’à leur utilisation dans les établissements des soins, d’opérer et d’acquérir les outils nécessaires pour innover et exceller dans les secteurs d’industrie pharmaceutique, d’industrie de vaccins et d’industrie cosmétique.

Les formations s'intéressent au fonctionnement ainsi qu’à la conception, la fabrication et la maintenance d’appareils de diagnostic ou de traitement des maladies. Elles rassemblent de nombreuses spécialités en ingénierie et en techniques de santé en passant par la bio-instrumentation, l’imagerie médicale et l’Intelligence Artificielle.

Suptech Santé est la première école d’ingénieurs de la Fondation qui délivre les diplômes d'ingénieur d'État, de master et de technicien, offrant ainsi un cycle de classes préparatoires intégrées, un cycle d’ingénierie, un cycle de licence, un cycle de master et une formation continue.

A cette occasion, une douzaine de conventions ont été signées entre la FRDISI et divers partenaires (public et privé), notamment avec le ministère de la Santé et de la Protection sociale, le ministère de l'Industrie et du Commerce, le Conseil de la région Casablanca-Settat, et de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), entre autres.

Dans une déclaration à la presse, André Azoulay, Conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et président de la FRDISI, a indiqué que cette initiative que la Fondation a prise de lancer, dès la rentrée prochaine à Essaouira et à Mohammedia, Suptech qui sera une école d'ingénierie de tous les métiers de la santé, du génie bio-médical, soulignant que c’est une des réponses des plus pragmatiques et des plus efficientes qui va être mise en place pour aider à apporter la meilleure solution afin d’améliorer la performances des ressources humaines dans le domaine de la santé. M. Azoulay s’est dit fière de l’accomplissement de la Fondation qui va continuer à se développer et à prendre sa place dans l’espace universitaire, l’espace de la recherche, et l’espace de l’entreprise au Maroc.

Pour sa part, le président délégué de la FRDISI, Hicham Medromi, a soutenu que l’objectif de ces conventions est d’accompagner les jeunes au niveau recherche et développement, incubation, formation et création de petites entreprises et start-up, ainsi que l'accompagnement et l’insertion des jeunes de l’école Suptech Santé. M. Medromi a indiqué que l’école Suptech Santé, qui ouvrira ses portes pour l’année universitaire 2023-2024, va accueillir des formations de cycle d’ingénierie, de cycle licence, master et doctorat, ajoutant que pour le cycle doctoral des bourses de 7.000 dirhams par mois pour les meilleurs chercheurs au niveau national, seront octroyées par la FRDISI et ses partenaires. Il a, dans ce sens, noté l’élan important que donne la région Casablanca-Settat aux jeunes de la région, mais également à l’échelle national.

L’évènement a été marqué par la présence du ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, du ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, du ministre du transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, de la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la réforme de l'administration, Ghita Mezzour, de Mohamed Derdouri, Wali chargé de la coordination nationale de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), l'un des partenaires clef de la Fondation, du président du Conseil de la région Casablanca-Settat, Abdellatif Maâzouz, du Secrétaire général de la FDRISI, Mohamed Fikrat, et du président délégué de la FRDISI, Hicham Medromi, ainsi que d'acteurs dans les domaines de la santé, de la recherche, de l’industrie et de l’innovation.

A lire aussi : Essaouira se dote d’une antenne d’école d’ingénierie

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.