Menu
Search
Vendredi 12 Avril 2024
S'abonner
close
Vendredi 12 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Société

Séisme : environ 6.000 collégiens et lycéens des zones sinistrées transférés vers d'autres établissements

Le ministère de l'Education nationale a mis en place plusieurs formules pour assurer la continuité pédagogique pour les élèves des zones impactées par le séisme d'Al Haouz, notamment via la prise en charge et le transfert des collégiens et lycéens de ces régions vers d'autres établissements.

Séisme : environ 6.000 collégiens et lycéens des zones sinistrées transférés vers d'autres établissements

Des caravanes de communication mises en place par le ministère de l'Education nationale sillonnent les zones impactées par le séisme qui frappé vendredi 8 septembre plusieurs régions du Maroc. L'objectif de cette initiative est la sensibilisation des parents et tuteurs des élèves de l'importance d'assurer la continuité pédagogique et l'accompagnement psychologique des enfants après la catastrophe.

>> Lire aussi : Séisme au Maroc : le ministère de l’éducation suspend les cours dans 42 communes et douars

Ainsi, le ministère a proposé la prise en charge et le transfert des collégiens et lycéens de ces régions vers d'autres établissements à l'intérieur ou l'extérieur des provinces sinistrées. Une proposition approuvée par les parents et tuteurs des élèves, surtout que le ministère a déployé des cellules d'accompagnement psychologique et d'orientation au profit des élèves en vue de leur permettre un retour progressif aux classes. 

L'opération concerne dans un premier temps : 789 élèves du lycée collégial de Ouirgane admis au lycée qualifiant Mohammed V à Marrakech ; 385 élèves du lycée qualifiant de Tinmel admis au lycée qualifiant Ben Youssef ; et 347 élèves du lycée collégial d’Ighil admis à l’Institut Cadi Ayyad de l’enseignement originel. L'initiative concerne à l’échelle provinciale quelque 6.000 élèves inscrits dans six établissements scolaires situés dans les communes les plus touchées par le séisme : Talat’N’Yacoub, Ighil, Ouirgane, Anougal et Azgour.

 

Lisez nos e-Papers