Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Sports

Séisme au Maroc : La Gambie s’oppose au maintien de son match face au Congo à Marrakech

La Confédération Africaine de Football (CAF) a décidé de maintenir le match qui opposera la Gambie au Congo, ce dimanche 10 septembre, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2023 au stade de Marrakech, malgré le séisme meurtrier qui a touché le pays. Une décision qui n’est pas du goût du sélectionneur de la Gambie.

Séisme au Maroc : La Gambie s’oppose au maintien de son match face au Congo à Marrakech

Alors que le match opposant le Maroc au Libéria prévu samedi 09 septembre à Agadir a été reporté, celui de la Gambie face au Congo semble être maintenu par la CAF, alors que le séisme continue à faire de nombreuses victimes, notamment dans la ville de Marrakech où se déroule la rencontre. A ce jour, le Maroc compte 2.012 morts et 2.059 blessés, suite au séisme qui a frappé le pays.

>> Lire aussi : Séisme au Maroc : Report du match des Lions de l’Atlas contre le Libéria (FRMF)

Face à cette tragédie, le sélectionneur de la Gambie, Tom Saintfiet, s’est exprimé au micro de RFI, affirmant que lui et ses joueurs ne souhaitent pas disputer la rencontre dans ses conditions, par respect aux victimes. 

“Pour le moment, il n'y a pas un bon sentiment. Il y a beaucoup de joueurs qui veulent rentrer à la maison. La majorité ne veut pas jouer le match, c'est clair. C'est comme être dans un film d'horreur, on ne pense pas au football. C'est un match très, très important pour nous. Parce qu'il nous faut une victoire ou un nul pour être qualifiés pour la deuxième CAN. Et ce n'est pas une préparation normale, il n’y a pas beaucoup de joueurs qui pensent au football”, a-t-il déclaré, avant d’ajouter : 

“Pour moi, c'est la seule décision correcte (reporter la rencontre). On est à Marrakech, il y a plus de 1 000 personnes mortes et on parle de football, de jouer un match qu'on pourrait jouer en octobre. On peut se qualifier en octobre, c'est la même chose pour le Congo-Brazzaville. Pour moi, ce n'est pas normal de jouer ce match par respect pour les morts, pour toutes les familles, les personnes qui travaillent dans la police, les hôpitaux... Se concentrer sur un match de football, ce n'est pas un bon timing, je pense. La décision de ne pas jouer le match est la meilleure. Mais on n'est pas en contrôle. Tout ça, c'est la CAF qui décide. On doit jouer dimanche et on va tout faire pour se qualifier. Mais c'est très difficile”. 

Pour l’instant, la CAF n’a pas communiqué sur un possible report de ce match qui se déroulera bel et bien à 20 heures au stade de Marrakech.