Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Séisme au Maroc : un élan de solidarité citoyenne et spontanée

C’est un élan incroyable de solidarité qui s’est constitué dans toutes les villes, villages et douars marocains. Depuis samedi matin, au lendemain de secousse meurtrière qui a frappé de nombreuses régions, les Marocains n’ont qu’une priorité : apporter de l’aide aux zones sinistrées.

« Après le choc, il fallait se ressaisir et penser à organiser rapidement des opérations de solidarité avec les zones les plus touchées. La priorité était d’identifier les besoins de première nécessité, de penser à la logistique et aux douars accessibles. En parallèle, nous avons lancé la réflexion sur l’organisation des déplacements vers des zones reculées difficilement infranchissables », nous confie la présidente d’une association de solidarité. Quelques heures après le drame, les premiers contacts ont eu lieu entre les membres de cette association qui opère habituellement dans la région de Toubkal. La réaction était donc rapide puisque l’association dispose d’une antenne à la Commune rurale de Toubkal et est parvenue à avoir des informations assez précises sur les besoins des habitants. « Tout de suite, nous avons pensé à la logistique. Nous avons pensé à des quads ou carrément des mules pour acheminer les aides vers les zones enclavées. L’urgence était de leur faire parvenir des denrées alimentaires, des couvertures, des kits de premiers secours… », explique la même source.

>>Lire aussi : Voici les détails du fonds spécial de gestion des impacts du séisme au Maroc

« Je suis tellement triste de constater les dégâts sur place, mais aussi heureux de voir l’élan de solidarité sur le terrain. Durant mon déplacement à Tahanaout et Amzmiz j’ai vu des centaines de voitures chargées de produits alimentaires qui débarquaient de partout. Des femmes et des hommes, des enfants venus spontanément apporter un peu de réconfort aux habitants », nous raconte notre cameraman Aissa Saouri en direct des régions sinistrées. Il ajoute qu’en demandant à ces gens où ils allaient, la majorité répondait : là où nos voitures pourront nous mener ». C’est dire que ces citoyens étaient prêts à aller le plus loin possible pour atteindre les populations affectées dans des zones enclavées.

A Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech et bien d’autres villes, les supers-marchés ont été pris d’assaut pour acheter les produits alimentaires de première nécessité : du pain, de l’eau, du lait, du riz, des lentilles, des couches-bébés, des couvertures, des biscuits, ….

Beaucoup d’influenceurs se sont également mobilisés pour acheminer des aides aux sinistrés. « J’ai tout de suite pensé à apporter ma simple contribution à ce mouvement de solidarité après la catastrophe. C’est donc tout naturellement qu’avec ma famille, on a pris la décision d’acheminer nous-mêmes des aides vers Amzmiz, d’autant plus que c’est une région que mon père connait très bien », nous raconte un influenceur qui préfère garder l’anonymat. Chacun selon sa capacité, on les voit arriver dans des douars enclaves et distribuer les aides aux populations. Si certains ont pensé à des denrées alimentaires, d’autres sont allés plus loin en acheminant des tentes sophistiquées, des chaises roulantes, des kits de premiers secours… Face à un tel désastre, toutes les initiatives sont appréciables et peuvent contribuer à soutenir les victimes.

A noter que tous nos interlocuteurs ont souhaité garder l’anonymat et délivrer leurs témoignages sans dévoiler leur identité. Ils étaient unanimes à dire que l’objectif n’est pas de dire qui nous sommes, mais ce que nous faisons et inciter les gens à en faire de même.

 

 

 

Lisez nos e-Papers