Menu
Search
Mardi 23 Juillet 2024
S'abonner
close
Mardi 23 Juillet 2024
Menu
Search

Sept femmes allemandes exposent au Palais des couleurs à Casablanca

Le Palais des couleurs de Casablanca accueille, jusqu'au 31mars, les œuvres de sept artistes-peintres contemporaines allemandes autour du thème «Celebration of women in arts». Organisée à l'occasion de la Journée internationale de la femme par Pleinar, cette exposition propose un voyage au cœur de l’art contemporain allemand au féminin dans toutes ses splendeurs.

Sept femmes allemandes exposent au Palais des couleurs à Casablanca

«Celebration of women in arts» est le thème retenu pour l’exposition collective de sept artistes allemandes de la scène d’art contemporain made in Germany. Il s’agit de Daniela Werth, Liane Lonken, Maria Antonia Kostner, Silvia Jacobi, Stefanie Kamrath, Eva Sofie Lonken et Marie Schulbert.

Cette surprenante et inédite exposition vise à offrir aux passionnés d’art l’opportunité de découvrir les univers riches et variés de ces 7 artistes femmes. «Leur objectif est de célébrer la femme, chacune dans son style, au travers des couleurs, de mouvements, de formes et de créations diverses. Des sensibilités variées issues de vies et d’expériences diversifiées ; un travail qui, nous en sommes sûrs, ne vous laissera pas indifférents», indique Mounya Ammor, co-fondatrice et gérante de la galerie Pleinar. À commencer par les peintures de la plasticienne Stefanie Kamrath qui sont en majeure partie la visualisation de sa perception personnelle du présent, le traitement intense d'une interaction passionnante. «Rien n'est complètement isolé. Au cours de mon processus de peinture, j’essaie de révéler l'invisible dans des couleurs vives, en utilisant tout mon corps pour des mouvements forts, ici et maintenant», nous confie Stefanie Kamrath. À vrai dire, le mouvement du corps et la danse ont toujours été des éléments centraux de sa formation et de sa vie.

La deuxième artiste impliquée dans cette belle aventure artistique, Maria Antonia Kostner, nous dévoile le fruit d’une multitude de facettes acquises lors d’une expérience professionnelle diversifiée ainsi que d’un travail de plusieurs décennies sur le zen à travers ses œuvres. Composées d'images intérieures et de rêves fugaces, ses œuvres créent un univers pictural unique. «Peindre est d’abord un plaisir qui me permet de communiquer aux autres ma vision, d’amener l’invisible au visible, de mettre le point sur l’irréel et le réel», explique Maria Antonia Kostner.

Concernant Silvia Jacobi, ses œuvres exposées sont abstraites et ont un côté très reposant, exprimé par des couleurs pastel, ainsi que par une gestuelle libre qui semble relier les tableaux par un même mouvement qui se poursuit…

Des univers picturaux généreux, riches et diversifiés

On découvre ensuite l’univers pictural sublime à plus d’un titre de l’artiste Liane Lonken. Ses œuvres, exposées aujourd’hui au Palais des couleurs, promènent notre regard entre des abstractions exubérantes de couleurs, de poésie, de philosophie et une série dans les nuances où des corps à corps surgissent à peine pour indiquer le sublime et le beau chez cette plasticienne visionnaire de par ses rythmes et perspectives. «Mes œuvres, je les construis sans idée préconçue. Il n’y a ni croquis ni schéma, chaque tableau résulte de l’inspiration du moment. Une fois fini, j’y pose un regard aussi pénétrant que contemplatif. Je suis dans le plaisir de l’accouchement et je m’émerveille de chaque nouveau bébé», affirme Liane Lonken.

L’artiste Daniela Werth est, quant à elle, fascinée par l'esthétique de la dégradation du morbide qui change de forme. Elle recherche non seulement la beauté, mais aussi le côté dérangeant du processus de décomposition. Elle déclare : «Un bouquet de tulipes fanées et desséchées m'attire davantage que les fraîches – il est plus autonome et plus singulier dans ses orientations et sa beauté bizarre». Elle exprime son travail à travers une peinture abstraite, tout en couleurs. Les tableaux exposés, bien que multicolores, ont cependant chacun une couleur dominante qui donne à réfléchir.

La jeune Eva Sofie Lonken se caractérise par des œuvres à couleurs vives, des thèmes fantasmagoriques qui nous placent dans l’univers du rêve.

Enfin, la benjamine du groupe, mais pas moins talentueuse, Marie Schulbert nous étonne par sa créativité et la variété de ses œuvres, les unes sur toiles, les autres en création pure avec différents matériaux (plastique, métal…).

L’exposition «Celebration of women in arts» nous réserve véritablement des univers picturaux généreux, riches, diversifiés et poussant à la réflexion par rapport au thème choisi. L’on peut avancer qu’en somme leurs œuvres font preuve d’une conception faite foncièrement d’exigence, mais aussi d’instinct immédiat, de rêve, de poésie et de fantaisie. Ces aspects s’harmonisent pour s’incarner littéralement dans la matière, le pigment, les matériaux, le trait et la lumière pour révéler une forte créativité.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.