Menu
Search
Mardi 18 Juin 2024
S'abonner
close

«Comme nous sommes», une restitution de résidence à Jardin Rouge, Marrakech

Les artistes marocains Nafie Ben Krich, Anas Guermouj, Sabrine Larach et Malek Sordo présentent du 23 septembre au 30 novembre des œuvres qui mettent l’accent sur le récit autobiographique.

«Comme nous sommes», une restitution de résidence à Jardin Rouge, Marrakech

La Fondation Montresso présente du 23 septembre au 30 novembre 2023, «Comme nous sommes», une restitution de résidence à Jardin Rouge, Marrakech des artistes Nafie Ben Krich, Anas Guermouj, Sabrine Larach et Malek Sordo. Éclectique, cette présentation sur les cimaises de la salle des casques de la Fondation Montresso met l’accent sur le récit autobiographique. Du dessin à la sculpture en passant par la peinture, les artistes ouvrent et offrent des espaces de réflexions pour ceux qui veulent bien découvrir d’autres narrations. «À la fois élément fondateur et coordonnateur de la présence de soi, les œuvres de ces quatre artistes révèlent des imaginaires poétiques, politiques et culturels approchés à partir de sujets et de contextes très variés», indique la Fondation Montresso.

>>Lire aussi : La Fondation Montresso lance la deuxième édition d'IN-DISCIPLINE avec des plasticiens ivoiriens

Nafie Ben Kirch puise son inspiration de son père, éleveur et vendeur de volailles pour questionner les domestications sociales et culturelles. De leur poulailler familial, l’artiste pluridisciplinaire a trouvé sa cause artistique. En recouvrant avec les plumes les objets de notre quotidien, il émet le désir de leur donner un nouveau sens. Ces jeux visuels ouvrent d’autres perspectives et questionnent nos domestications sociales et culturelles

En interrogeant son propre apprivoisement, Nafie Ben Kich s’intéresse à la place complexe et incertaine des choses et à notre détachement de la nature. Pour sa part, de Anas Guermouj puise son inspiration d’Errachidia, son berceau familial et Carrefour du Grand Sud. L’artiste observait avec son père la route et ses «acteurs» avant d’en faire son domaine de création. Cette passion commune l’amènera à questionner dans son travail plastique l’auto-narration comme moyen de réhabilitation d’une culture populaire. Anas Guermouj développe dans son œuvre une iconographie des transports et devient en quelque sorte, le porte-voix poétique de ces travailleurs des routes. L’artiste explore les motifs, les couleurs, les objets pour révéler à partir de ce quotidien détourné, la beauté de la vie ordinaire. Fille d’une mère couturière et d’un père amoureux de la littérature, Sabrine Larach vient puiser dans son enfance, la genèse de sa création. Elle est tout autant la dépositaire de cette mémoire familiale que l’autrice de sa construction identitaire.

Dans ses sculptures organiques et ses dessins, le son de la couseuse et la voix du lecteur résonnent... L’artiste choisit subtilement dans son œuvre ses matériaux : aiguilles, fils, perles, livres pour révéler les nouvelles allégories d’une histoire où l’innocence côtoie la conscience de l’être, pour figurer aussi ses émotions et partager les choses de la vie qui nous lient et nous façonnent. À cœur ouvert, le travail de Sabrine Larach noue ainsi des fragments des souvenirs dispersés et constitutifs de ce «Moi». En réfléchissant sur les notions d’autoportrait et de subconscient, Malek Sordo «dessine» une autobiographie en creux. Entre la réalité et la fiction, l’imaginaire et le réel, l’artiste vient raconter et sustenter ce double intérieur.

Dans une première série de dessin, Malek Sordo superpose deux sois imbriqués où la réflexion sur les thèmes de l’altérité et du refoulement des émotions nourrit la narration dans ces contradictions, ces lassitudes et ses rapports aux autres plus ou moins heureux. Sur des œuvres de plus grands formats, il décrypte les expériences qui ont structuré sa pratique artistique, il révèle par l’objet (télévision, film, jouet...) les moments d’individualisation de sa personnalité. Le dessin est révélateur de son langage d’expression, sans domestication formelle ou conceptuelle. Il s’agit pour lui dans son travail de questionner le sens et non de poser une signification. «Comme nous sommes» témoigne du pouvoir de se raconter dans des contours multiples.

************

Zoom sur Jardin Rouge

Centrée autour de la thématique des territoires, la résidence Jardin Rouge soutient des artistes nationaux et internationaux en arts plastiques. Depuis maintenant plus de dix années, elle s’inscrit comme un laboratoire de création au sein duquel les artistes bénéficient de temps de recherche, d’un accompagnement par les équipes de la Fondation mais également d’une aide à la réalisation et à la diffusion. Chaque saison culturelle, la Fondation Montresso organise un appel à candidature permettant aux lauréats de rejoindre le programme de résidence. Jardin Rouge se réalise en tant que fabrique du lien, où artistes émergents, confirmés, échangent sur leur pensée et leur pratique.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.