Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Régions

Souss-Massa : Le PDR qui va faire de la région un leader économique durable

A l'horizon 2027, la région Souss-Massa devrait avoir changé de visage. Le Programme de développement régional (PDR), adopté lundi par le Conseil de la région, en dit long sur les aspirations socio-économiques de cette partie du pays qui veut contribuer de manière significative au développement durable tout en préservant son identité culturelle. Grâce à son budget de 37,7 milliards de DH, ce programme offre à Souss-Massa les moyens de ses ambitions. En voici les détails.

Souss-Massa : Le PDR qui va faire de la région un leader économique durable

La région de Souss-Massa peut enclencher son ambitieux Programme de développement régional (PDR) 2022-2027. Celui-ci a été adopté à l'unanimité, lundi dernier, par le Conseil de la région qui s'est réuni en session ordinaire. Axé sur 7 piliers, ce programme vise à stimuler la croissance économique et à promouvoir le bien-être des citoyens.

«Ce plan stratégique, élaboré en concertation avec les acteurs locaux, met l'accent sur le renforcement des infrastructures, la promotion de l'entrepreneuriat, l'équité territoriale, la protection de l'environnement, le développement social, la valorisation de l'identité amazighe et l'innovation régionale», est-il expliqué dans le rapport relatif à l’élaboration et la mise en œuvre du Programme de développement régional de Souss-Massa 2022-2027.

Les sept piliers du programme de développement de Souss-Massa pour une croissance durable et inclusive

  • . Le premier pilier, intitulé «Infrastructures à vocation économique», vise à créer un environnement propice à l'investissement et à la création d'emplois. Plusieurs actions sont prévues, telles que la sécurisation des ressources hydriques avec la création d'une station de dessalement à Tiznit et l'extension du réseau agrométéorologique pour une meilleure gestion de l'irrigation. De plus, un programme de construction de petits barrages et de retenues collinaires sera lancé dans la région, tandis que l'autoroute de l'eau facilitera le transport des ressources.
  • . Le deuxième pilier, axé sur l'entrepreneuriat et la promotion de l'emploi, met l'accent sur le développement des filières agricoles, notamment l'arganier, ainsi que sur l'appui à l'entrepreneuriat et à l'innovation. Un fonds régional d'appui économique sera créé pour soutenir les initiatives dans différents secteurs, tels que l'agriculture, le digital, l'économie sociale et solidaire, le tourisme et l'industrie. Des programmes de sensibilisation à l'entrepreneuriat et d'accompagnement des jeunes entrepreneurs seront également mis en place.
  •  Le troisième pilier, «Équité territoriale», vise à assurer un développement équilibré dans tous les territoires de la région. Un plan de développement urbain pour la ville d'Agadir sera élaboré, tandis qu'un programme de mise à niveau des chefs-lieux et des centres ruraux permettra de renforcer les infrastructures et les services dans ces zones. Des initiatives de mobilité et de désenclavement seront également lancées, comprenant la réalisation de nouvelles routes et l'amélioration des réseaux de transport.
  • Le quatrième pilier, consacré à l'environnement, souligne l'importance de la préservation de l'écosystème et de la lutte contre les catastrophes naturelles. Un programme de lutte contre ces catastrophes sera mis en place, accompagné d'initiatives de préservation de l'environnement, telles que la valorisation des déchets agricoles et le développement des énergies renouvelables. Des actions visant à améliorer la gestion des ressources géologiques seront également entreprises, notamment la réalisation de cartes géologiques et géotechniques pour une meilleure compréhension du territoire.
  • Le cinquième pilier, dénommé «Modèle social», met l'accent sur l'éducation, la santé et l'inclusion sociale. Des infrastructures sportives seront construites et aménagées pour favoriser la pratique d'activités physiques, tandis que des services éducatifs seront renforcés. Des initiatives de soutien à la santé, y compris aux services sécuritaires, seront également mises en œuvre. Une attention particulière sera accordée à l'égalité des genres et à l'inclusion des personnes en situation de handicap.
  • Le sixième pilier, dédié à l'«Amazighité», vise à préserver et valoriser l'identité amazighe. Un fonds d'appui sera créé pour soutenir la préservation et la valorisation de cette culture, ainsi que pour financer la construction, l'aménagement et la restauration des infrastructures culturelles et du patrimoine amazigh.
  • Enfin, le septième pilier, intitulé «Outils régionaux innovants», met en avant la gouvernance, l'administration et le marketing territorial. Des mesures de marketing territorial seront déployées pour promouvoir la région, tandis que la digitalisation des services administratifs permettra une meilleure efficacité et une plus grande accessibilité des services publics. La création d'un observatoire régional des dynamiques territoriales permettra la collecte et la capitalisation des meilleures pratiqu

Financement et modus operandi pour stimuler le développement de la région Souss-Massa

Le PDR de la région Souss-Massa adopte des approches ciblées pour financer et exécuter ses projets, favorisant ainsi le développement économique de la région. Deux modes d'intervention principaux sont mis en œuvre : le co-financement et le pilotage stratégique et opérationnel qui représentent environ 98% du financement du Plan. Le co-financement constitue un levier majeur du PDR, permettant d'apporter un soutien financier aux projets en harmonie avec les objectifs de développement de la région. En mobilisant des ressources supplémentaires et en partageant les responsabilités avec d'autres partenaires, cette approche renforce l'impact des projets et favorise leur réussite. Le pilotage stratégique et opérationnel est un autre mode d'intervention essentiel du PDR. Il repose sur une implication active dans la planification stratégique et la gestion opérationnelle des projets. Cette approche garantit une exécution jugée efficace et efficiente, en veillant à ce que les projets correspondent aux priorités et aux besoins spécifiques de la région Souss-Massa.

En outre, il existe cinq modes d'exécution possibles pour les projets.

  • Le premier est le plaidoyer/lobbying, qui permet de promouvoir les intérêts de la région auprès des décideurs politiques et autres parties prenantes pour faire avancer des projets importants.
  • Le deuxième est le développement de projets internes pour renforcer la région, sans avoir recours au un financement extérieur.
  • Le troisième est l'apport d'un soutien financier et/ou technique aux porteurs de projets privés qui contribuent au développement de la région.
  • Le quatrième est le co-financement, qui consiste à apporter un appui financier à des projets répondant aux objectifs de la région.
  • Enfin, le cinquième mode est le pilotage stratégique et opérationnel, qui implique d'intervenir dans la planification stratégique et la gestion opérationnelle du projet.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Entretien avec le président du Conseil de la région de Souss-Massa, Karim Achengli : «Nous diversifions l'économie de la région pour réduire la précarité et garantir un développement durable face aux défis saisonniers»

-Le Matin : Comment promouvoir le tourisme dans le Souss-Massa tout en préservant la culture locale et l'environnement ?

-Karim Achengli : La région de Souss-Massa, en collaboration avec les parties prenantes, a entrepris diverses actions pour promouvoir et développer le secteur touristique. Ces actions comprennent la mise en place d'une gouvernance régionale à travers la création de sociétés de développement régional du tourisme, l'amélioration de l'offre touristique par la modernisation des hôtels et des structures d'hébergement rural, l'aménagement de sites touristiques et d'investissements, ainsi que la mise en œuvre d'un dispositif d'accompagnement et d'accélération du développement des petites et moyennes entreprises touristiques de la région. Concernant la promotion touristique, la région de Souss-Massa et ses partenaires ont également mis en place un plan d'action complet. Cela inclut le développement des dessertes aériennes grâce à des subventions, la digitalisation des services, la création de supports promotionnels attrayants, la participation à des salons internationaux du tourisme tels que l'ITB de Berlin et le World Travel Market de Londres, ainsi que le soutien des activités d'animation touristique dans toute la région. Tout au long de ces initiatives, il est primordial de préserver la culture locale et l'environnement en promouvant un tourisme durable, en valorisant le patrimoine régional, en encourageant les festivals locaux, en mettant en avant les produits régionaux tels que l'argan et le safran, en labellisant les structures d'hébergement et en favorisant l'agritourisme et le tourisme solidaire. En parallèle, la région de Souss-Massa s'engage activement dans la préservation de la culture locale et de l'environnement. Cela se traduit par des initiatives telles que le développement du tourisme durable, la protection et la valorisation du patrimoine culturel, la promotion des festivals traditionnels, la mise en avant des produits du terroir tels que l'argan et le safran, la labellisation des structures d'hébergement respectueuses de l'environnement, ainsi que la promotion de l'agritourisme et du tourisme solidaire. Ces actions visent à garantir que le tourisme dans la région de Souss-Massa profite à la fois aux visiteurs et aux communautés locales, tout en préservant l'authenticité culturelle et l'équilibre écologique de la région.

-Comment vous prévoyez de diversifier l'économie de la région pour réduire la précarité tout en garantissant un développement durable face aux défis liés à la saisonnalité des emplois et à la dépendance excessive au secteur touristique ?

-La région de Souss-Massa met en œuvre différentes stratégies pour diversifier l'économie locale, réduire la saisonnalité et promouvoir un développement durable. Ces initiatives incluent le développement de nouveaux écosystèmes industriels, la mise en place de projets aquacoles, le soutien à l'entrepreneuriat à travers la création d'incubateurs et des aides financières, la promotion de l'économie sociale et solidaire, ainsi que la formation professionnelle adaptée aux besoins économiques locaux. Toutes ces actions sont alignées avec la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) au niveau régional, contribuant ainsi aux objectifs nationaux dans ce domaine.

-Quelles mesures sont prises pour préserver et promouvoir l'artisanat traditionnel tout en assurant une répartition équitable des retombées économiques du tourisme ?

-La région de Souss-Massa accorde une grande importance à l'artisanat, un secteur remarquable de son économie. Pour préserver et promouvoir ces métiers traditionnels tout en garantissant une répartition équitable des retombées économiques du tourisme, plusieurs mesures ont été prises, notamment : un soutien financier aux artisans impactés par la pandémie de Covid-19, la création et la modernisation des complexes artisanaux pour valoriser les produits locaux, le renforcement des capacités des artisans par des formations adaptées, la préservation des métiers en voie de disparition en partenariat avec l'UNESCO, l'acquisition d'équipements et de matières premières pour les artisans, ainsi que la promotion des produits d'artisanat lors de salons nationaux, régionaux et provinciaux. De plus, la région de Souss-Massa encourage la collaboration entre les artisans locaux et les acteurs du tourisme, favorisant ainsi la commercialisation des produits artisanaux dans les lieux touristiques et les établissements d'hébergement. Elle promeut aussi des initiatives visant à sensibiliser les touristes à l'importance de l'artisanat local, en mettant en avant les savoir-faire traditionnels et en offrant des expériences authentiques aux visiteurs.

-Comment la région de Souss-Massa soutient-elle l'innovation agricole durable ?

-Le secteur agricole, représentant 17% du PIB régional, joue un rôle essentiel dans l'économie de la région de Souss-Massa. En tant que première région exportatrice d'agrumes et de primeurs au niveau national, la région met en œuvre des initiatives ambitieuses pour soutenir l'innovation agricole durable et garantir que les retombées économiques du secteur bénéficient aux agriculteurs locaux et contribuent à réduire la pauvreté dans la région. Dans cette optique, la création du cluster Agrotech réunit tous les acteurs agricoles de la région pour favoriser le développement de l'agro-technologie. Des mesures telles que la gestion intelligente de l'irrigation et la valorisation des déchets plastiques agricoles sont mises en place pour améliorer les pratiques agricoles et réduire l'impact environnemental. De plus, la région a établi une cité de l'innovation pour encourager la recherche et l'innovation, y compris dans le domaine agricole. Cela favorise l'émergence de nouvelles pratiques et technologies agricoles durables, renforçant ainsi la productivité et la résilience des exploitations agricoles locales.

La promotion de la transformation et de la valorisation des produits agricoles est également une priorité, avec la création de zones industrielles dédiées. Cela permet de soutenir les activités de transformation et d'ajouter une valeur significative aux produits agricoles régionaux. Enfin, la valorisation des produits de terroir, tels que l'Argan, occupe une place importante dans les efforts de la région. Grâce à des certifications et des labels tels que l'Indication Géographique Protégée (IGP), les produits de terroir sont mis en valeur, offrant ainsi des opportunités économiques aux populations rurales, en particulier aux femmes.
 

Lire aussi: Région Souss-Massa, un futur pôle économique se dessine