Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search

Lancement d'un projet de développement au profit des terres collectives

Dans le but d'améliorer les conditions de vie d’une population estimée à 75.000 habitants, par le biais de l’amélioration pastorale, un important et ambitieux projet de développement intégré «Boukhmis–Ain Abelioune» vient de voir le jour.

Lancement d'un projet de développement au profit des terres collectives
Le projet permettra la création d’emplois, à raison de cent jours de travail par hectare et par an.

Le projet de développement lancé récemment concerne les terrains collectifs dits «Guertilla» et «Telte», d’une superficie totale de 5.000 ha, sis dans le ressort du territoire de la Commune rurale d’El Hammam (Province de Khénifra), pour une enveloppe budgétaire de l’ordre de 10 MDH, à raison de 2.000 DH/ha et avec une cadence de 1.000 ha/an.

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une convention de partenariat conclue entre les naïbs des terres collectives représentants légaux, d’une part, le Haut Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification et le ministère de l’Intérieur, détenant la tutelle des terres collectives, d’autre part.
Cette convention stipule, dans ses grandes lignes, la plantation d’espèces fourragères, le développement péri-forestier, la mise en œuvre de l’approche participative, l’amélioration du couvert végétal, la reconstitution des écosystèmes forestiers, la lutte contre la désertification, l’incitation de la société civile et les associations des ayants droit des terres collectives pour prendre part au développement des différentes étapes de la protection de l’environnement.

Cet important projet permettra la création d’emplois, à raison de cent jours de travail par hectare et par an. Les travaux qui ont débuté dans de bonnes conditions au cours de l’année 2009 seront achevés, selon un échéancier physique, tracé par les services des eaux et forêts.

Ces travaux seront étalés sur les réalisations de rebouchage d’éléments de protêts sur 300 ha, le cover-croopage sur 200 ha, la fourniture de 187.500 plants, de 312.500 raquettes de cactus inerme, les vingt tonnes de graines, le désherbage et le binage de 500.000 protêts. Le financement qui revient au Haut Commissariat des eaux et forêts et à la lutte contre la désertification de cet ouvrage entre dans sa globalité dans le projet de développement intégré «Boukhmis-Ain Abélioune» pour une enveloppe budgétaire de l’ordre de 80.000.000 DH, seront réservés, entre autres, aux actions d’aménagement des forêts, à la sécurisation du domaine forestier, au reboisement, au développement de la sylviculture, à l’électrification, au développement de l’arboriculture fruitière, à l’ouverture et à la réhabilitation des pistes forestières, à l’aménagement de points d’eau et à l’attribution de subventions de micro-crédits dans le cadre des actions d’appui et d’accompagnement en somme, c’est un projet lucratif à long terme dont l’apport est bénéfique pour un avenir meilleur au profit des populations. 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.