Régions

Safi

Intempéries : mobilisation du Comité de vigilance

author LE MATIN

Le Comité de vigilance de la province de Safi a décidé, à l’issue d’une réunion tenue jeudi dernier, de reconduire, au titre de l'année 2015-2016, le même programme et la même stratégie adoptés l’an dernier en matière de lutte contre les risques de dégâts pouvant éventuellement être causés en cas d’intempéries. En ce sens, la reconduction de ce programme atteste de l’efficience de sa contexture et de sa conception. Ledit programme est en mesure d’instaurer, dans une approche participative, l’implication commune des services de l’État et des autorités territoriales, ainsi que celle des élus.

Son adoption une deuxième fois s’explique également par son dispositif de vigilance, dont l’action est axée essentiellement sur le découpage du territoire provincial en quatre unités d’intervention, à savoir Jemaâ Shaim au niveau du cercle d’Abda, la ville de Gzoula, Hrara et les localités qui lui sont rattachées. À cela s’ajoute Safi en sa qualité de ville abritant une population importante et les principaux établissements socioéconomiques, avec tout ce que cela suppose en termes de moyens et de logistique dont disposent les services de l’État et ceux des organismes publics.

«Tout a été ficelé : le programme, l’emplacement des engins et celui des services, ainsi que la désignation des coordonnateurs au niveau des quatre unités concernées», a indiqué, lors de la réunion, Abdelfattah Labjioui, gouverneur de la province, exhortant les membres du Comité de vigilance à une mobilisation commune et constante pour mener à bon port la mission qui leur est dévolue. Par ailleurs, les mesures anticipatives adoptées par ce programme ont pu atténuer tout ce qui est de nature à influer sur la vie de la population. En effet, toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour assurer aussi bien la sécurité des installations et équipements de base que celle des ouvrages qui leur sont rattachés (routes, ponts, poteaux et fils électriques, réseaux d’eau potable et d’assainissement, avaloirs, regards, etc.). Aussi, il serait souhaitable de programmer dès maintenant une campagne de sensibilisation auprès de la population résidant dans des zones à risque, non loin de certains points noirs.

Services

S'inscrire à la Newsletter