Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Naissance de SAR Lalla Khadija

L’Agence urbaine tient son conseil d'administration

L’Agence urbaine de Khémisset a tenu, mardi dernier, les travaux de la 7e session de son conseil d’administration lors duquel les rapports moral et financier au titre de l'exercice 2014 ont été approuvés.

L’Agence urbaine tient son conseil d'administration
Les membres du conseil ont adopté le Plan d'action pour l'année 2015 et le Plan d'action prévisionnel triannuel pour la période 2015-2017.

Le conseil d'administration de Khémisset a approuvé les rapports moral et financier de l'Agence au titre de l'exercice 2014, son Plan d'action pour 2015, ainsi que son plan d'action prévisionnel triannuel (2015-2017). Le Conseil a également donné son accord de principe à la mise en place d'un système d'information conjoint de gestion des villes intelligentes et numériques de la province.

La directrice de l’Agence urbaine de Khémisset, Nahid Hamtami, a passé en revue les actions entreprises par cet établissement durant l'année 2014, mettant l’accent sur le volet de la planification urbaine et du développement territorial, de la gestion et de la mise à niveau urbaine, ainsi que l’accompagnement de la dynamique de développement de la région. «L’agence demeure engagée à inscrire l’ensemble de ses actions dans le cadre d’une vision globale et prospective contribuant à la valorisation de l’espace social et économique, tout en prenant en considération les spécificités locales et les exigences d’un développement régional intègre», a-t-elle indiqué. Concernant la généralisation de la couverture des centres en documents d’urbanisme, l’année écoulée a été marquée par une augmentation du taux de couverture en documents d’urbanisme passant ainsi à 97% en 2014. De même, l’Agence urbaine a lancé en 2014 l'élaboration des études relatives au projet du Plan de déplacements urbains de la ville de Tiflet et de Khémisset, en plus du suivi des Chartes architecturales et autres projets de mise à niveau urbaine du centre d'Oulmès et de Sidi Allal El Bahraoui. Par ailleurs, l’Agence urbaine a lancé, en 2013, la procédure «e-instruction» dédiée à l'instruction numérique des demandes d'autorisation de construire, de lotir et de morceler pour tous les grands projets de la commune urbaine de Tiflet. Parallèlement, en 2014, l’agence a traité un total de 21 requêtes, en majorité relatives aux empiétements sur la propriété publique, à la construction sans autorisation ou au non-respect des plans autorisés et des dispositions législatives en matière d'urbanisme. Présidant ce Conseil d’administration, le ministre de l'Urbanisme et de l'aménagement du territoire national, Mohand Laenser, a mis l'accent sur le rôle de l'Agence urbaine qui demeure une instance accompagnatrice des collectivités locales dans le domaine urbanistique.

Le rôle des agences urbaines dans la gestion de l’espace urbain et rural et l’organisation architectural à travers des interventions correctives et autres de planification et préventives a aussi été mis en exergue. Il a rappelé la nécessite de l’agence de s’inscrire dans la nouvelle logique d’intervention que prône le département de tutelle, à savoir son positionnement en tant qu’acteur de développement à l’écoute et au service des sensibilités environnementales, à commencer par l’instauration de programmes de boisement qui s’imposent à tout nouvel ensemble immobilier. Pour sa part, Mansour Kartah, le gouverneur de la province a souligné le rôle important joué par les Agences urbaines dans la mise en œuvre des orientations du ministère de tutelle qui accorde un intérêt accru aux questions du développement territorial. Il a insisté sur la nécessite de doter l’agence d’instruments appropriés pour la gestion rationnelle de l’espace urbain dans le cadre d’un nouveau mode de gouvernance permettant une meilleure utilisation des ressources et l’émergence d’initiatives basées sur de nouveaux processus de partenariat contractuel.