Menu
Search
Mardi 20 Février 2024
S'abonner
close
Mardi 20 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next 50ème Anniversaire de l'indépendance

Le coaching des dirigeants pour développer le leadership

Dans un contexte de compétitivité, les entreprises, et à leur tête les dirigeants, sont en quête de performance et de leadership. Pour aider le manager à prendre du recul, à clarifier sa vision, à développer ses ressources et à lever ses freins pour atteindre ses objectifs et ceux de son organisation, l’accompagnement d’un coach peut s’avérer un processus important pour développer son leadership. Le point avec Hanane Oubidar, coach professionnel, psychothérapeute, hypno-thérapeute et fondatrice du cabinet Seiton Consulting.

Le coaching des dirigeants pour développer le leadership
Un bon leader est aussi quelqu’un qui travaille avec les autres, sait les valoriser pour pouvoir atteindre ensemble les objectifs de l'entreprise.

Éco-Conseil : Les dirigeants ont-ils besoin de coaching ?
Hanane Oubidar : Dans toutes les entreprises du monde, les dirigeants sont confrontés à des défis quotidiens, ils sont amenés à s'impliquer dans plusieurs domaines qui touchent la vie de leur entreprise : du choix de l’orientation stratégique, à la gestion de la relation avec les clients, en passant par le management des ressources humaines et le management des risques et du changement.Les dirigeants sont conscients qu’ils doivent avoir les compétences techniques relatives à leur métier, mais au-delà de ces compétences, et pour réussir à se hisser parmi les meilleurs et viser l’excellence, il est primordial de savoir intégrer une dimension importante dans la personnalité du dirigeant : «le savoir-être».
Il s’agit d’intégrer les compétences émotionnelles et relationnelles dans le rôle du manager leader de son entreprise, ce qui permettrait au dirigeant de garder le contrôle de lui même et de prendre le recul nécessaire face à son environnement pour pouvoir gérer toutes les situations avec efficacité et efficience, et tout cela, en gardant son exemplarité et sa motivation. Il pourra apprendre à communiquer sa stratégie d’entreprise et gagner ainsi l’adhésion de l’ensemble de ses équipes, le dirigeant leader saura en conséquence transmettre la motivation et l’énergie au quotidien et arrivera assurément à anticiper et à dépasser les périodes difficiles.

Comment alors accompagner un dirigeant ?
Le challenge des entreprises marocaines est de plus en plus élevé, surtout face aux données relatives à l’accroissement de la concurrence, la mondialisation, les nouvelles technologies, les besoins managériaux… tout cela dans un environnement économique pas toujours prévisible. Partant de ce constat, il s’avère important et indispensable que les dirigeants puissent se faire accompagner par des coachs professionnels, pour atteindre le niveau d’excellence souhaité et exigé de nos jours, pour simplement «Réussir».
La démarche de se faire accompagner par un coach reste une décision personnelle du manager et ne peut être actée qu’après une prise de conscience des difficultés rencontrées.
Avant de démarrer les séances de coaching, un entretien préalable permet d’évaluer la situation actuelle pour pouvoir préciser les attentes du dirigeant, ensuite un contrat est signé des deux parties où seront précisés les conditions de travail, les objectifs à atteindre, l’organisation des séances, et surtout, garantir la confidentialité des données et des échanges, vu la sensibilité du poste et des informations qui peuvent être partagées.
En se basant sur ce contrat, pendant les séances, le dirigeant va pouvoir identifier, avec l’aide du coach, ses motivations, ses forces ainsi que les obstacles qu’il va devoir surmonter, et travailler avec des outils et des méthodes simples et efficaces pour atteindre son objectif.
Un engagement et une discipline lors des séances permettra au dirigeant s’installer le programme des «nouveaux comportements» qui vont constituer les futurs automatismes du futur leader.

Quelles sont les caractéristiques clés d'un bon leader ?
Contrairement à l'idée répandue, être leader ce n’est pas inné, ça s’apprend ! Napoléon Bonaparte disait qu’«un bon chef est un vendeur d'espoir», et c’est toujours valable de nos jours : être un leader c’est avoir la capacité d’encourager, de motiver ses troupes… Avoir un rêve et savoir le partager avec les hommes et les femmes qui constituent le capital humain de son entreprise, gagner leur confiance et leur adhésion, ce qui revient à dire qu’un bon leader est aussi quelqu’un qui travaille avec les autres, sait les valoriser et les reconnaitre pour pouvoir atteindre l'ensemble des objectifs de l'entreprise.
Le leader n’est pas obligé de faire, le verbe «devoir» est presque absent de son vocabulaire, un leader est capable de voir les choses qui l’entourent, de détecter les besoins des uns et des autres et d’y répondre de façon spontanée et efficace.
Et même si, malencontreusement, cette solution s’avère inefficace… qu’à cela ne tienne : c’est juste une expérience qui n’a pas fonctionné comme voulu ! Justement dans la vie d’un leader : l’échec n’existe pas, la vie est un éternel recommencement, parce qu’il croit en lui, en ses compétences, en ses équipes et en sa bonne étoile !