Menu
Search
Dimanche 19 Mai 2024
S'abonner
close
Dimanche 19 Mai 2024
Menu
Search

La désactivation des cartes SIM anonymes a-t-elle donné ses fruits ?

Le parc des abonnés à la téléphonie mobile a atteint 43,38 millions de clients à fin mars 2015, contre 44,25 millions à fin septembre 2014. En six mois, le parc a perdu 900.000 abonnés.

La désactivation des cartes SIM anonymes a-t-elle donné ses fruits ?
La baisse du nombre de clients s'est surtout fait sentir chez Inwi.

La «purge» déclenchée en 2014 par l’Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT) contre les cartes SIM anonymes semble donner ses premiers fruits. Selon les derniers chiffres publiés par l’ANRT, le parc des abonnés à la téléphonie mobile a atteint 43,38 millions à fin mars 2015. Un chiffre en baisse de 1,65% sur un trimestre. La tendance baissière du marché a été enclenchée depuis fin septembre 2014. À l’époque, le segment du mobile totalisait plus de 44,25 millions de clients. Six mois plus tard, le parc a perdu près de 900.000 abonnés.
Rappelons que le régulateur du marché des télécoms avait accordé un délai d’une année aux trois opérateurs télécoms pour identifier l’ensemble de leurs clients et désactiver les cartes SIM anonymes. À fin mars 2014, le taux de pénétration a aussi baissé, passant de 133% fin septembre 2014, à 128,18% au terme du premier trimestre de cette année. La baisse du nombre de clients du mobile est due surtout au recul des clients du prépayé. Ce dernier segment a baissé de 1,79%, au terme des trois premiers mois de 2015, à 41 millions d’abonnés. Contre 2,34 millions pour les clients du post-payé (en croissance de 0,96%).

Sur une année, le parc des abonnés au mobile postpayé a connu une hausse de 5,08% contrairement à celui du prépayé qui est en quasi-stagnation (-0,26%). La baisse du nombre de clients a été surtout sentie chez Inwi. Ce dernier a vu sa part reculer de 4,83%, à 11,69 millions de clients, à fin mars, contre 12,29 millions à fin décembre 2014. La baisse a été moins ressentie auprès de Maroc Telecom (-0,36%, à 18,16 millions de clients) et Méditel (-0,51%, à 13,59 millions de clients). Ceci dit, ces baisses n’ont rien changé à la configuration des parts de marché sur le segment du mobile : l’opérateur historique trône toujours en pôle position (41,87% du parc), suivi de Méditel (31,17%) et de Wana Corporate (26,96). En ce qui concerne la répartition des clients de la téléphonie mobile par type d’abonnements, le prépayé prédomine toujours avec une part de 94,59% contre 5,41% pour le postpayé. Notons que le revenu moyen par minute (ARPM «Average Revenue Per Minute») de la téléphonie mobile a continué sur sa tendance baissière. À fin mars 2015, cette baisse a été de l’ordre de 9% par rapport à son niveau enregistré à la même date de 2014. L’ARPM est passé de 0,34 DH-HT/min à fin mars 2014 à 0,31 DH-HT/min à fin mars 2015. Pour cette même période la plus forte baisse de 22% est constatée au niveau du mobile postpayé dont l'ARPM est passé de 0,41 DH-HT/min à 0,32 DH-HT/min alors que celui du prépayé n'a reculé que de 3%.

Lisez nos e-Papers