Menu
Search
Dimanche 16 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 16 Juin 2024
Menu
Search

Sonorités et rythmes envoûtants sur les dunes de Merzouga

L’Association saharienne pour le développement touristique et culturel (ASDTC) organise, du 17 au 19 avril à Merzouga, son troisième Festival international des musiques du monde. Cette édition sera marquée par une forte présence africaine.

Sonorités et rythmes envoûtants  sur les dunes de Merzouga
Le groupe Africa United promet au public de Merzouga un concert haut en couleur.

À travers la thématique «Merzouga, respect et protection» choisie pour cette année, les organisateurs entendent replacer cette localité dans son contexte géographique, mais aussi culturel, et ce, afin de renouer avec le temps où la région jouait son rôle de carrefour des civilisations. Un brassage des plus fructueux y était à l'œuvre durant de longues années et a donné naissance à une richesse culturelle et artistique des plus remarquables. «Le succès des deux précédentes éditions nous a encouragés à aller de l’avant pour promouvoir toute la région sur le plan culturel, artistique et économique. Sachant qu’elle a des atouts touristiques exceptionnels et très prisés aussi bien par les Marocains que par les étrangers.

Notre rôle, à travers ce festival, est de faire découvrir tous les trésors de cette région. D’où la programmation, en dehors des concerts musicaux, d’une conférence sur “L’histoire de Sijilmassa et comment préserver les Ksours de la dégradation”, animée par le professeur universitaire Mohamed Alaoui. Nous avons, aussi, prévu des visites guidées à Moulay Ali Chrif, puis un marathon de solidarité auquel tout le monde peut participer», souligne le directeur du festival, Nasser Palace. L’Afrique chantée à Merzouga est, ainsi, le qualificatif qu’on peut donner à cette édition où plusieurs artistes et groupes du continent noir seront à l’honneur de la magie naturelle de Merzouga, notamment Africa United, ce groupe né en 2006 et composé de sept artistes venus de plusieurs contrées africaines. Ce groupe, dont le fondateur et leader n’est autre que le Comorien Fahad Faiçol, puise sa créativité dans les multiples sonorités marocaines et africaines.

La programmation sera, aussi, marquée par la prestation de Mouloud Meskaoui de la région du Tafilalet, réputé être le leader de la chanson africaniste au Maroc. Le public ne sera que ravi d’écouter ses célèbres chansons «Mama Africa» et «Aïcha», interprétées avec sa voix mélodieuse tout en s’accompagnant de ses pierres taillées sonores. Entre autres artistes sollicités, les dunes de Merzouga accueilleront le Mâalem Zayd de Khamli, connu pour son excellent jeu au hajhouj, emportant les férus sur des rythmes gnaouis purs dans un monde de spiritualité et de transe. «Nous prévoyons, dans le cadre des concerts de musique, des fusions avec des groupes étrangers dans le but de rapprocher les musiques marocaines de celles du monde», renchérit Nasser.

La richesse de la programmation va, de ce fait, au-delà des différentes variétés musicales marocaines qui se produiront sur le sable doré de Merzouga aux côtés d’artistes étrangers représentant l’Espagne, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, les îles Comores, Djibouti, le Congo, la France… à travers des rythmes, des chants et des danses africaines. 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.