«La diversification des partenariats comme multiplicateur des opportunités de co-développement»

La démarche du Maroc fait appel à une gestion structurée basée sur la vision clairvoyante de S.M. le Roi Mohammed VI

,LE MATIN
28 Juillet 2016
demarche_vision.jpg Ce panel a été animé par Bouchra Benhida, Afif Ben Yedder, khalid Chagraoui et Riad Mekouar.

La démarche du Maroc visant à diversifier ses partenariats fait appel à une gestion structurée basée sur la vision clairvoyante de S.M. le Roi Mohammed VI qui, par sa portée et son ambition, consiste à booster la coopération entre les pays africains dans le cadre d'un partenariat engageant et solidaire, ont affirmé, vendredi à Casablanca, des experts lors du troisième panel de la conférence internationale sur «La Vision du Roi Mohammed VI pour le co-développement»

Cette démarche n'est pas une orientation conjoncturelle ou une simple tactique, mais plutôt un choix profondément réfléchi qui vise la consolidation, le renouvellement et le renforcement de la coopération avec les pays de l'Afrique dans un cadre de relation gagnant-gagnant, ont noté les intervenants lors de cette rencontre, initiée par le Groupe Le Matin à l’occasion de la Fête du Trône.

Au cours de ce panel, animé par un parterre de professeurs chercheurs et d’experts sous la thématique «La diversification des partenariats comme multiplicateur des opportunités de co-développement», le professeur chercheur à l’Institut des études africaines de l'Université Mohammed V de Rabat, Khalid Chagraoui, a fait observer que le Maroc était très présent sur le plan économique dans les pays de l’Afrique de l’Ouest et les pays de l’Afrique centrale, tandis que ses relations avec l’Afrique australe et l’Afrique de l’Est restent en deçà des attentes dans plusieurs domaines.

«Il y a de nombreux chantiers à prospecter dans l’Afrique australe et l’Afrique de l’Est ainsi que des potentialités économiques énormes à développer entre le Royaume et ces deux régions de l’Afrique» a-t-il dit, appelant à promouvoir les relations culturelles entre le Royaume et les différentes régions du continent africain en vue de faciliter la coopération économique et les projets de co-développement. Et d’ajouter que les pays africains sont appelés à renforcer davantage leur coopération à tous les niveaux afin de surmonter les défis liés aux infrastructures, en particulier le transport maritime.

De son côté, Bouchra Benhida, professeur-chercheur en géopolitique et auteur de plusieurs livres, a mis en relation dans son intervention les différents discours de S.M. le Roi Mohammed VI portant sur la diversifi­cation des partenaires stratégiques et le co-développement. Elle a souligné que «depuis l’intronisation de S.M. le Roi, le Souverain n’a jamais manqué dans Ses discours de faire allusion à nos frères africains, mais aussi à un partenariat so­lidaire fondé sur le développement hu­main». Et de relever qu’il s’agit d’une Vi­sion royale basée sur la pertinence et qui s’intéresse non seulement au dévelop­pent économique dans la région, mais aussi à la stabilité et à la sécurité du conti­nent africain.

Cette conférence interna­tionale s'est ouverte dans la matinée en présence d’éminentes personnalités na­tionales et internationales, dont des mi­nistres et des députés. Le Groupe Le Ma­tin ambitionne, à travers cette initiative, de consacrer «une journée de débats à la stratégie de co-développement por­tée par le Souverain et qui commence à donner ses fruits en Afrique», a affirmé à la MAP le directeur des rédactions du Groupe, Omar Dahbi.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
25 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés