Menu
Search
Jeudi 07 Décembre 2023
S'abonner
close
Jeudi 07 Décembre 2023
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Fête du Trône 2006

Le PJD reporte la tenue de son Congrès national ordinaire

La décision de tenir le huitième congrès national du PJD après les législatives a été prise samedi dernier par 1.566 voix sur un total de 1.644, soit 95,26%.

Le PJD reporte la tenue de son Congrès national ordinaire
Benkirane a indiqué que le PJD a présenté un nouvel exemple en matière d’action politique.

Le Parti de la justice et du développement (PJD) a décidé de reporter son Congrès national ordinaire après les élections du 7 octobre prochain à l’occasion de la session extraordinaire de son congrès national tenue samedi à Rabat. Le projet de décision sur le report de la tenue du huitième congrès national du PJD, présenté par le secrétariat général du parti, a été soutenu par 1.566 voix sur un total de 1.644, soit 95,26%, alors que 73 voix se sont prononcées contre le projet et 5 voix ont été annulées. S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, a indiqué que le congrès national extraordinaire du parti «se tient dans un contexte politique particulier marqué par le cumul des résultats positifs du processus politique de notre pays, ce qui a fait du Royaume du Maroc un exemple en matière de stabilité, de progrès dans la réforme et de réalisation du développement, et ce grâce à la conduite sage de S.M. le Roi Mohammed VI, l’implication des forces vives et la contribution d’un gouvernement politique, responsable et élu».

Ce congrès se tient huit ans après l’engagement du parti dans le processus politique visant la consolidation de l’édification démocratique et la contribution à la réforme dans le cadre de la stabilité sous la conduite de S.M. le Roi et 5 ans après le début de la présidence du gouvernement par le PJD, a précisé M. Benkirane, ajoutant que le rôle joué par son parti et les autres forces vives a permis de placer le Maroc comme une «force politique et de développement émergente dans un contexte régional tendu». Ce congrès, qui constitue une étape de débat et d’adoption de la décision du conseil national de reporter le congrès ordinaire, est une étape pour élever la mobilisation à la lumière des prochaines élections qui revêtent une importance cruciale dans le processus démocratique du Maroc et la consolidation des réformes d’envergure initiées par S.M. le Roi, a-t-il dit. M. Benkirane a, en outre, indiqué que le PJD a présenté un nouvel exemple en matière d’action politique et de réconciliation des citoyens avec la politique, ajoutant que son parti a honoré, dans la mesure du possible, ses engagements.