Menu
Search
Mardi 16 Avril 2024
S'abonner
close
Mardi 16 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Fête du Trône 2004

Rencontre à Azilal sur l’apport de l’économie solidaire

Appel à renforcer les compétences managériales des coopératives et associations productives, encourager les projets orientés vers la création des PME et à intégrer l’économie sociale et solidaire dans les cursus scolaires.

Rencontre à Azilal sur l’apport de l’économie solidaire
Importance de privilégier la gestion collective des activités génératrices de revenus et de mettre en place des structures favorables à l’émergence de projets d’économie sociale et solidaire. Ph : MAP

Les participants à une journée d’étude, organisée le week-end dernier dans la commune rurale de Bzou (province d'Azilal), ont souligné l’apport important de l’économie solidaire au développement rural et son rôle dans la lutte contre l’exclusion sociale, particulièrement en milieu rural.

Les différents intervenants à cette rencontre, initiée par le Centre marocain des recherches stratégiques et d’étude des politique en partenariat avec la commune de Bzou, ont mis en exergue le rôle qui échoit, désormais, à l’économie solidaire en matière de lutte contre la précarité et le réajustement des déséquilibres socioéconomiques et géographiques, à travers la valorisation des ressources humaines et la prise en compte de l’approche genre et de la démarche territoriale.

Les participants, des chercheurs et des acteurs associatifs, ont mis l’accent sur l’importance de privilégier la gestion collective des activités génératrices de revenus et de mettre en place des structures favorables à l’émergence de projets d’économie sociale et solidaire, notant que ce type de production est devenu complémentaire des économies nationales et une nécessité pour diversifier et développer les modes de production.

Cette rencontre a été l’occasion de jeter la lumière sur des expériences réussies dans le domaine de gestion et de production de nombre de projets et de coopératives de l’économie sociale et solidaire, l’objectif étant de sensibiliser aux rôles joués par ce type de production dans la lutte contre l’exclusion et la précarité et la réalisation du développement et de la justice sociale.

Ils ont évoqué, dans ce sens, les expériences de l’Office de développement de la coopération, de l’Entraide nationale et de l’Agence de développement social, relevant l’apport important des coopératives opérant dans divers secteurs (agriculture, artisanat, habitat, produits de terroir…) au développement territorial, à la création de l’emploi et au développement des compétences, particulièrement dans le monde rural.

Revenant sur certaines contraintes dont souffre l’économie sociale et solidaire (manque des ressources humaines qualifiées, déficit en savoir-faire et management,…), ils ont appelé à renforcer les compétences managériales des coopératives et associations productives, encourager les projets orientés vers la création des PME et à intégrer l’économie sociale et solidaire dans les cursus scolaires.

 

Lisez nos e-Papers