Menu
Search
Lundi 22 Avril 2024
S'abonner
close
Lundi 22 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Spécial Marche verte

L’Association Mimouna promeut les valeurs marocaines de partage et de coexistence

L’Association Mimouna et AJC Access ont tenu leur séminaire, les 26 et 27 octobre dernier à Essaouira, sur les relations judéo-musulmanes en marge du Festival des Andalousies Atlantiques.

L’Association Mimouna promeut les valeurs marocaines de partage et de coexistence
Cette rencontre est l’opportunité pour des jeunes juifs venus d'autres pays de rencontrer des jeunes Marocains de tous horizons, d’échanger, d’interagir et d’apprendre les uns des autres.

Le Festival des Andalousies Atlantiques, rendez-vous annuel organisé par l’Association Essaouira Mogador du 26 au 28 octobre, a rassemblé encore cette année les aficionados de la musique Andalouse venus des quatre coins du monde pour vibrer au rythme de la musique judéo-arabe.  Ce festival a également constitué une plateforme idéale pour l’Association Mimouna et AJC Access, une ONG américaine à vocation internationale, pour tenir leur séminaire les 26 et 27 octobre dernier à Essaouira, sur les relations judéo-musulmanes. 
Il s’agit d’une initiative dédiée au dialogue et au rapprochement des peuples et des cultures. «Lors de l’ouverture de ce colloque, André Azoulay, Conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a mis en exergue le rôle d’Essaouira comme figure de proue de la coexistence où règne l’écoute et le respect de l’autre.

El Mehdi Boudra, président de l’Association Mimouna, a affirmé que cette rencontre a été l’opportunité pour de jeunes juifs venus des États-Unis, du Brésil et d’Égypte de rencontrer des jeunes Marocains de tous horizons, d’échanger, d’interagir, d’apprendre les uns des autres et, surtout, d’expérimenter ensemble cette atmosphère de convivencia qui caractérise le Festival des Andalousies Atlantiques, un gage des valeurs marocaines de partage et de coexistence. Magda Haroun, présidente de la Communauté juive du Caire, a exprimé lors du séminaire son admiration pour le Maroc, sa culture et ses valeurs tournées vers la coexistence qu’elle considère comme un exemple à suivre. Haroun a également déclaré qu’elle espère que les vents des alizés souffleront sur son Égypte natale», souligne-t-on dans un communiqué. 

Il est à rappeler que la quatorzième édition du Festival des Andalousies Atlantiques a suscité l'engouement palpable de près de 3.000 festivaliers qui se retrouvaient chaque soir dans une ambiance de partage. 

«Cette année le festival a su se renouveler et surprendre son assistance en mettant à l’honneur les jeunes talents. La performance des jeunes artistes montants de la chanson judéo-marocaine Nouhaila El Kalai et Shalom Ivry empreinte de connivence, transcendant tous les codes, transportant l’auditoire dans un espace de pur bonheur artistique, a subjugué l’assistance en conjuguant avec talent art traditions et continuité», indique le communiqué. 

Lisez nos e-Papers