La sixième session de la Commission mixte de coopération commerciale, économique et technique Chine-Maroc a lieu le 8 février 2018 à Rabat et a été coprésidée par le vice-ministre chinois du commerce M. Qian Keming et son homologue marocain M. Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique. Les deux parties ont passé en revue les progrès de la coopération bilatérale et de planifier conjointement la future coopération économique et commerciale pour enrichir sans cesse le partenariat stratégique entre les deux pays.
En mai 2016, lors de la visite d’État de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Chine, les deux Chefs d'État ont présidé la cérémonie de signature de plusieurs conventions portant sur la coopération économique et commerciale dans les domaines de l'énergie, de la mine, de l’infrastructure, de l'industrie et de l’investissement, ce qui constitue une base solide pour la coopération économique sino-marocaine de la nouvelle époque. En novembre 2017, la Chine et le Maroc ont signé conjointement le protocole d’accord relatif à «la Ceinture et la Route», qui prévoit l’adhésion du Maroc à cette initiative et qui représente une nouvelle étape dans la promotion de la coopération des deux pays.

Au cours ces dernières années, la coopération économique et commerciale entre la Chine et le Maroc a connu une progression remarquable. La Chine est devenue le troisième partenaire commercial du Maroc. En 2017, le taux de croissance des investissements directs chinois au Maroc s’est envolé de plus de 1.000% par rapport à l’année précédente. Les entreprises automobiles chinoises ont investi massivement dans des usines de fabrication de moyeux d’automobiles à Tanger, d’ensembles de rechange comme les climatiseurs et les biellettes de direction d'automobiles à Kénitra. La centrale thermique de Jerada d’une capacité de 350 mégawatts réalisée par une entreprise chinoise a récemment été mise en service officiellement.
Le gouvernement chinois a mis en place un Crédit préférentiel à l’acheteur d’un montant 300 millions de dollars destinés au financement de projets au Maroc. Des entreprises chinoises et espagnoles ont réalisé ensemble les stations d’énergie solaire Noor Ouarzazate CSP (Concentrating Solar Power) Phase I et II. C’est l'une des plus grandes centrales électriques solaires en cours de construction dans le monde. La phase II du projet a été récemment connectée avec succès au réseau électrique national. En matière de télécommunications, l’entreprise chinoise Huawei est un des principaux fournisseurs des trois opérateurs marocains. Grâce à la décision d’exemption de visa, les touristes chinois ont dépassé le nombre de 100.000 au Maroc au cours de l’année 2017. La nette amélioration de la connaissance mutuelle et le développement des échanges ont permis une forte augmentation des opportunités de coopération.

Le Maroc est un pays très important en Afrique. Il bénéficie d’une situation géographique unique, des infrastructures remarquables, d’un développement économique soutenu et d’une société stable et harmonieuse. Au cours des dernières années, le gouvernement marocain a déployé de grands efforts pour le développement industriel du pays et celui de ses infrastructures et a mis en place des stratégies telles que le Plan d'accélération industrielle (2014-2020). Les stratégies de développement de la Chine et du Maroc sont compatibles, les coopérations industrielles se complètent mutuellement et de nouvelles opportunités de coopération émergent. Actuellement, des entreprises chinoises explorent les possibilités de coopération avec la partie marocaine pour le développement de zones industrielles, d’implantation d’usines de fabrication de véhicules électriques et de participation active à plusieurs projets d’infrastructure dans les secteurs comme le port, les centrales électriques, le gaz naturel, l’énergie renouvelable, les chemins de fer, ainsi que dans le domaine des parcs industriels et de la finance, etc. Cela devrait fournir un nouvel élan à la coopération économique et commerciale entre nos deux pays.
L’année 2018 consacrera le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Maroc. La soixantième année dans la culture chinoise revêt une signification particulièrement importante, car elle représente l’année de la réincarnation (nirvana) et nous devrions considérer cet évènement comme un excellent présage pour une réelle opportunité afin de promouvoir une coopération encore plus dynamique et fructueuse entre nos deux pays. La prochaine étape des discussions avec le gouvernement marocain portera sur la Conception du top-level de la stratégie du développement de la coopération dans le cadre de l’initiative de «la Ceinture et la Route».

La partie chinoise intensifiera ses efforts pour élargir et faciliter les exportations des produits marocaines vers la Chine et promouvra la signature d'un accord de libre-échange avec le Maroc. Nous insisterons auprès de la partie marocaine pour sa participation en Chine à l’Exposition internationale d’importation 2018, afin d’améliorer davantage le niveau du commerce bilatéral dans sa qualité et son volume. La Chine continuera de renforcer sa coopération dans les infrastructures d’interconnexion et de logistique entre les deux pays et favorisera le développement des investissements dans les domaines de la manufacture, de la fabrication de l'automobile, de l'aéronautique et de l'électronique. Nous croyons fermement que sous l'impulsion conjointe des parties gouvernementales et de la participation active des milieux d'affaires de nos deux pays, la coopération économique et commerciale sino-marocaine connaîtra une nouvelle ère brillante comme l’ambitionnent nos dirigeants. 

Par Jing Ning, Conseiller économique et commercial Ambassade de la République populaire de Chine au Royaume du Maroc.