Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search

L'Égypte participe avec une grande délégation d'intellectuels et d'écrivains

Le programme culturel comprend plusieurs activités et rencontres établies en coordination entre les ministères de la Culture marocain et égyptien.

L'Égypte participe avec une grande délégation d'intellectuels et d'écrivains
Le stand de l'Égypte propose plusieurs ouvrages, magazines connus dans le monde arabe, romans et critiques.Ph. Saouri

L’Égypte, invité d’honneur au Salon international de l’édition et du livre (SIEL) à Casablanca, participe à cette 24e édition avec une grande délégation composée d’artistes, d'écrivains et d'intellectuels. Selon Marwane Hammad Ahmed, responsable de l’activité culturelle au stand Égypte, le programme culturel comprend plusieurs activités et rencontres établies en coordination entre les ministères de la Culture marocain et égyptien. 

«Un groupe d’écrivains, historiens, artistes et éditeurs égyptiens est venu au SIEL pour débattre avec le public marocain et partager les expériences», explique Marwane Hammad Ahmed. Et d’ajouter que le secteur de l’impression est très présent dans le programme égyptien. Trois grands éditeurs du pays des Pharaons sont représentés à Casablanca. Il s’agit d’abord de l’Organisation générale égyptienne du livre, représentant officiel du ministère de la Culture égyptien, qui participe avec plus de 70 titres. La maison des livres et des documents nationaux présente aussi au SIEL plusieurs titres sur l’histoire du Maroc. L’Organisation générale des palais de la culture expose aussi son expérience au Salon du livre. 

Plusieurs ouvrages, magazines connus dans le monde arabe, romans, critiques et autres sont proposés au public marocain. Ce dernier a rendez-vous avec de grands noms de la culture égyptienne comme l’écrivain Ibrahim Abdelmajid, le jeune poète Sameh Mahjoub, le critique Mohamed Badaoui, la romancière May Khaled et l’historien Mohamed Afifi. Le roman était au centre du débat le 13 février au stand Égypte. Les participants à cette conférence ont discuté de la relation entre la littérature marocaine et égyptienne dans son volet lié au roman. Ils ont parlé de la production égyptienne qui s'est distinguée dans le monde arabe contrairement au roman marocain qui reste relativement jeune. Il faut dire que l’Égypte moderne a hérité d’une longue tradition littéraire. Les générations d'auteurs se renouvellent continuellement au pays des Pharaons. 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.