Éco Développement

Objectifs du développement durable

Mustapha Tilioua : «Au Maroc, les collectivités territoriales ne sont pas suffisamment impliquées»

author Samir Benmalek,

Mustapha Tilioua : «Au Maroc, les collectivités  territoriales ne sont pas suffisamment impliquées»

Depuis le 10 février, le Maroc a intégré le réseau de l’Alliance internationale pour les Objectifs du développement durable. Interrogé par «Le Matin», Mustapha Tilioua, président et porte-parole de l'antenne marocaine de cette Alliance, estime que les collectivités territoriales ne sont pas suffisamment impliquées dans la mise en œuvre et l'évaluation des réalisations en matière des Objectifs du développement durable (ODD), d'où la nécessité d'inclure les élus locaux et les acteurs économiques et sociaux locaux dans les actions prévues en 2018.

En intégrant, le réseau de l’Alliance internationale pour les Objectifs du développement durable (AIODD), la section marocaine entend territorialiser la mise en œuvre des 17 Objectifs et les 169 cibles du développement durable tels que définis par les Nations unies en décembre 2015 pour les 15 prochaines années. Tilioua Mustapha, président et porte-parole de l'antenne marocaine de cette Alliance, explique au «Matin» que l'antenne marocaine du réseau mondial s’attellera, tout au long de l'année en cours, à la mobilisation d’un réseau d’experts universitaires, des collectivités territoriales et des opérateurs économiques. 
Il s'agira également de formuler des projets de coopération avec des partenaires internationaux à l'image des projets en cours de prospection avec la Suisse, la France et la Belgique. Pour mémoire, les ODD portent principalement sur l'élimination de la pauvreté et de la faim, l'accès aux soins et à l'éducation et la consécration de l’égalité des sexes. Les ODD englobent également l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l'énergie propre à un coût raisonnable. 

La lutte contre le changement climatique et la gestion durable des écosystèmes terrestres et maritimes figurent également dans l'agenda onusien. L'ensemble de ces Objectifs nécessite l'implication des autorités gouvernementales de chaque pays, mais également les collectivités territoriales et les ONG. À ce sujet, Tilioua Mustapha regrette l'insuffisance de l'implication des collectivités locales : «Nous estimons que les collectivités territoriales ne sont pas suffisamment impliquées dans la mise en œuvre 
et le suivi-évaluation des réalisations en matière des ODD. 
La section Maroc de l’AIODD, a fait de l’implication des élus locaux et des acteurs économiques et sociaux locaux un de ces axes prioritaires d’action en 2018 à travers des actions de sensibilisation et de renforcement des capacités de ces acteurs et la valorisation de leur rôle dans la mise en œuvre des ODD», a-t-il indiqué en réponse aux questions du «Matin». 
Selon M. Tilioua, l'institutionnalisation de la fonction évaluative au Maroc est également un chantier qui tarde à se concrétiser pour permettre d’établir un plan de mise en œuvre et d'accompagnement de l’évaluation des politiques publiques en matière de développement durable. 

Services

S'inscrire à la Newsletter