Menu
Search
Mercredi 24 Avril 2024
S'abonner
close
Mercredi 24 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Emploi

Les résultats du Baromètre du stage et de l’employabilité au Maroc dévoilés

Les résultats de la 5e édition du Baromètre du stage et de l’employabilité au Maroc, signé stagiaires.ma, viennent d’être dévoilés. Réalisé de janvier à septembre 2018, ce baromètre a révélé des chiffres intéressants permettant d’apprécier le marché des stages au Maroc au titre de l’année 2018. Le détail.

Les résultats du Baromètre du stage et de l’employabilité au Maroc dévoilés

Stagiaires.ma vient de dévoiler les résultats du Baromètre du stage et de l’employabilité au Maroc. Véritable outil de mesure permettant d’apprécier le marché marocain des stages, ce sondage a été réalisé auprès de 420.000 étudiants et plus de 24.000 managers. Sur cette population, 1286 managers et 34.052 étudiants ont accepté de répondre. 
D’après ce baromètre, ils sont 84% des managers à faire appel aux stagiaires en 2018, soit une hausse de 6% par rapport à l’exercice précédent (78%). De même, 82% des managers interrogés ont utilisé des sites spécialisés de recrutement pour répondre à leurs besoins en stagiaires, alors que 57% ont préféré recourir aux réseaux sociaux et 42% se sont dirigés vers les écoles. D’autres mangers (32%) ont plutôt utilisé la Cvthèque interne et les candidatures spontanées alors que d’autres (17%) se sont contentés des recommandations d’un proche.
À la question, avez-vous rencontré des difficultés lors de vos recrutements ? 73% des managers ont répondu «oui». Les difficultés sont liées à la réactivité de l’école pour 93% des managers interrogés, à la qualité des profils (77%), à l’absence lors de l’entretien (61%), à la disponibilité des stagiaires (49%) et aussi à l’abandon de stage (28%). Pour les étudiants, les difficultés résident plutôt dans la prise de contact avec le décideur pour 91% des étudiants, dans le suivi de la candidature (85%), dans le choix de l’entreprise (76%), dans la validation de la problématique (71%) et dans la réactivité de l’entreprise pour (61%). 
C’est dire que des efforts sont encore à mener, aussi bien de la part des managers que de la part des étudiants, pour réussir la période de stage.  
Autre question traitée dans le cadre de ce baromètre : le degré de satisfaction. 3% des managers sont très satisfaits, 7% satisfaits, 27% plutôt satisfaits alors que 35% sont insatisfaits. Ces chiffres ne sont pas loin de ceux récoltés auprès des étudiants puisque 8% uniquement sont très satisfaits, 11% sont satisfaits, 14% plutôt satisfaits et 31% sont insatisfaits. Les raisons de l’insatisfaction sont nombreuses, certes, mais le constat que l’on peut tirer c’est que le marché des stages, tel qu’il se présente aujourd’hui, est loin d’être le lieu de rencontres entre l’offre et la demande en termes de compétences.
Notons que le baromètre a traité d’autres axes relatifs, notamment à l’encadrement des étudiants, aux soft skills les plus recherchés mais aussi aux primes et aux avantages accordés par l’entreprise au stagiaire durant la période du stage. 

Lisez nos e-Papers