Qu’on le veuille ou non, les Social Media s’imposent comme un outil de communication et de promotion indéniable. Les femmes entrepreneurs sont désormais invitées à intégrer cette dimension dans leur stratégie de développement et surtout à apprendre à créer et à gérer leur Professional Branding. Ce sont là les principales idées qui ont été échangées lors d’un débat organisé, le 2 janvier 2018 à Casablanca, sur le thème «Entrepreneuriat féminin : quels social media pour un Professional branding réussi ?». Initié par l’espace Philia Cowork & Childcare et par Digital Corner, en partenariat avec Lala Moulati, cet événement a permis aux participants d’identifier, entre autres, les bonnes pratiques à adopter et les erreurs à éviter pour un Professional Branding réussi. 

Selon Mehdi Chahi, consultant en recherche qualitative et sociale, DG d’Innovate Research & Marketing et fondateur de Digital Corner, l’entrepreneuriat au féminin est un entrepreneuriat fort engagé et engageant. «À travers son dynamisme, son action et son esprit entrepreneurial, la femme a aujourd’hui toute sa place sur le plan économique, national, continental, voire international», souligne-t-il. Et d’ajouter que dans leurs démarches d’entrepreneuriat, les femmes doivent intégrer la dimension digitale. En effet, «un digital bien appréhendé et bien intégré favorisera amplement la notoriété des projets entrepreneuriaux menés par des femmes en leur permettant de mieux communiquer, de se valoriser et de valoriser leurs projets», explique-t-il. Toutefois, il faut souligner que l’utilisation du digital ne se limite pas à la création des comptes sur les réseaux sociaux ou encore moins au partage des informations et du contenu avec les internautes. C’est une démarche qui doit être mûrement réfléchie et qui requiert une certaine maturité digitale. L’intervenant souligne ainsi qu’il est important d’apprendre à créer et à gérer ce qu’on appelle le Professional Branding réussi qui jouera le rôle du «commercial» ou du «vendeur» pour celui qui le pratique. Pour ce faire, il faut bien se connaitre, connaitre son environnement et bien définir ses objectifs.  

Interrogé sur les erreurs à éviter dans cette démarche, Mehdi Chahi a indiqué à «Éco-Emploi» qu’il ne faut surtout pas confondre le Personal Branding et le Professional Branding. «Le premier est axé sur la personne alors que le second est plutôt axé sur les expertises professionnelles qui sont censées valoriser un business ou une entreprise», clarifie-t-il. C’est dire qu’il est essentiel pour les femmes d’éviter de mêler la vie personnelle à l’univers professionnel et de tracer une ligne rouge à ne pas dépasser, chose qui n’est pas toujours évidente. Un travail sur soi s’impose dans ce sens pour apprendre à rester soi-même et cohérent avec son identité et sa manière d’agir tout en prenant en considération les objectifs à atteindre.