Éco Développement

Efficacité énergétique

La stratégie du Maroc donnée en exemple par l'ONU-Environnement

author Samir Benmalek,

La stratégie du Maroc donnée en exemple par l'ONU-Environnement

«Les pays membres de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) devraient profiter de l'expérience marocaine en matière de financement des projets d'énergies propres et ne pas se contenter des fonds étrangers qui font crouler le continent sous le poids des crédits à long terme, néfastes pour le développement durable au profit des générations futures», a indiqué Juliette Biao Koudenoukpo, directrice du Bureau Afrique de l'Organisation des Nations unies pour l'environnement, qui s'exprimait devant la Commission permanente des transports, de l'industrie, des communications, de l'énergie, des sciences et de la technologie du Parlement panafricain (PAP). Elle a déploré le fait que seulement deux pays africains aient répondu à l'appel de l'ONU pour financer le Fonds pour l'environnement et que quatre pays du continent ont pu mettre en œuvre des politiques publiques efficaces dans le domaine des énergies renouvelables, conformément aux résolutions de l'ONU relatives à la protection de l'environnement. «La stratégie nationale des énergies renouvelables et d'efficacité énergétique vise la mise en place de programmes d'efficacité énergétique et l'installation de parcs solaires et éoliens qui totaliseraient 52% du parc total de production électrique à l'horizon 2030. Ces objectifs seront atteints notamment avec le lancement des programmes 2.000 mégawatts (MW) solaire, 2.000 MW éolien et le programme de Code d'efficacité énergétique dans le bâtiment, les hôpitaux, les administrations et bâtiments publics, et en milieu industriel», indique l'Agence marocaine pour l'efficacité énergétique.

Services

S'inscrire à la Newsletter