Fête du Trône

Rachida Dati, Maire du 7e arrondissement de Paris, ancienne garde des Sceaux

«Le leadership de S.M. le Roi et sa stature internationale sont plus que nécessaires, essentiels et attendus aujourd’hui pour la stabilité régionale, continentale et mondiale»

Souad Badri Souad Badri, LE MATIN

«Le leadership de S.M. le Roi et sa stature internationale sont plus que nécessaires, essentiels et attendus aujourd’hui pour la stabilité régionale, continentale et mondiale»

La maire du 7e arrondissement de Paris, ancienne députée européenne et ministre française de la Justice affirme que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, garant de la grandeur, du rayonnement et surtout de la stabilité du Royaume, s’est également attaché, depuis le début de Son règne, à préserver des échanges respectueux, à entretenir et renforcer constamment les relations avec ses alliés. Pour Rachida Dati, le Souverain a su faire avancer le Maroc dans la modernité, le progrès et l’innovation dans le respect des traditions millénaires, au bénéfice du peuple marocain.

Le Matin : Le leadership de S.M. le Roi est hautement salué au niveau régional et international. Comment est-ce qu’il se traduit au niveau de la diplomatie marocaine ?
Rachida Dati
: Depuis le début de son règne, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a renforcé la place du Royaume dans les équilibres régionaux et internationaux. Son action diplomatique est saluée par ses pairs, car elle est fondée sur le multilatéralisme et la recherche permanente d’une vision partagée à plusieurs sur les sujets communs, notamment la promotion de la tolérance et du rapprochement interculturel.
Sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la politique étrangère du Maroc s’est intensifiée. Le Souverain n’a cessé de renforcer les liens avec ses alliés traditionnels – notamment avec la France, et aussi lors de ses visites de plus en plus cruciales sur le continent africain, sans oublier son rôle central au Moyen-Orient.
Sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a réintégré l’Union africaine. Cette réintégration a démontré le rôle nécessaire et indispensable du Maroc pour porter et entraîner l’Afrique afin de l’aider à faire face à tous les défis du XXIe siècle : migratoires, sécuritaires, démocratiques, sociaux...
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par son engagement ambitieux et visionnaire, son investissement personnel et ses efforts continus envers les pays africains, a permis un développement notoire économique, humain, spirituel et culturel. Ce fut pour l’Afrique et notamment l’Europe : toujours gagnant-gagnant. Tout en se positionnant comme un véritable «Ambassadeur du Sud» auprès des États occidentaux, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a toujours été incontournable et entendu sur les enjeux cruciaux : le Royaume du Maroc est aujourd’hui un pilier de la stabilité politique régionale et internationale grâce évidemment au travail sans relâche accompli depuis vingt ans par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Enfin, comment ne pas évoquer la force du tandem France-Maroc qui s’appuie sur une amitié historique et qui n’a pas d’équivalent, tant les liens entre nos deux pays sont serrés et la confiance intacte. Sa Majesté le Roi 
Mohammed VI s’est attaché, depuis le début de son règne, à préserver des échanges respectueux, à entretenir et renforcer constamment les relations avec ses alliés. Le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et sa stature internationale sont plus que nécessaires, essentiels et attendus aujourd’hui pour la stabilité régionale, continentale et mondiale.

En juillet 2018, vous avez déclaré : «S.M. le Roi Mohammed VI s’érige en meilleur défenseur de l’unité du Royaume et en véritable protecteur du peuple Marocain». Comment voyez-vous cette relation d’union entre le Roi et son peuple ?
Sa Majesté le Roi Mohammed VI est le garant de la grandeur, du rayonnement et surtout de la stabilité du Royaume. Face aux tensions régionales, aux crises sociales que le Maroc a eu à affronter depuis son avènement, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a su prendre des décisions éclairées, qui ont protégé les Marocains des menaces extérieures et des dangers de la discorde. 
S.M. le Roi a toujours été à l’écoute et dans la proximité avec son peuple. D’ailleurs, les printemps arabes ont secoué la région avec les résultats que nous connaissons. Le Royaume du Maroc fait figure d’exemple pour la région quant à la relation du Souverain avec Son peuple et de sa solidité. Il a toujours su, avec sagesse et intelligence, donner à son pays et à son peuple vingt années de paix et de prospérité. L’économie du Royaume est solide et s’inscrit dans une dynamique favorable : selon le rapport annuel du Fonds monétaire international, la croissance devrait augmenter régulièrement dans les prochaines années, pour atteindre 4,5% d’ici 2024.
Le règne de Sa Majesté le Roi 
Mohammed VI offre au Royaume le développement économique que l’on constate aujourd’hui et la volonté d’un progrès social qui bénéficie à toutes les catégories sociales. 
J’ai pu moi-même le constater dans de très nombreuses situations. Grâce aux nombreux réformes et plans que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a lancés depuis son accession au Trône, le Souverain a su faire avancer son Royaume dans la modernité, le progrès et l’innovation dans le respect des traditions millénaires, au bénéfice du peuple marocain.

S.M. le Roi Mohammed VI a toujours été porteur d’une vision pour l’Afrique. Quelle est votre lecture de cet engagement pour le continent ?
«L’Afrique est Mon continent, et Ma maison.» Ces mots issus du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors du 28e Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, le 31 janvier 2017, démontrent la sincérité et la détermination de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans son engagement pour l’Afrique. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a fait du Maroc une véritable boussole pour l’Afrique d’aujourd’hui, un modèle et un guide en ce qui concerne les relations du continent africain avec le reste du monde.
S.M. le Roi Mohammed VI a entraîné avec force tout le continent africain, grâce à une stratégie et une dynamique d’accords «gagnant-gagnant», comme l’accord historique et visionnaire de construction du gazoduc – le plus grand d’Afrique de l’Ouest –, reliant le Nigeria au Maroc. Je citerai également l’accord maroco-éthiopien pour la construction d’une usine d’engrais, qui permettra à l’Éthiopie de devenir autosuffisante dans la production d’engrais d’ici à 2025.
Le Maroc est ainsi un véritable «hub» pour les investissements internationaux sur le continent. Grâce à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc est devenu LA locomotive du continent africain, par des accords de coopération et d’investissement nombreux dont les effets dépassent le continent africain. Je dirais même qu’ils bénéficient également à l’Europe ! Le Royaume s’érige aussi en leader mondial dans certains domaines. La sécurité alimentaire, les infrastructures, la bancarisation et l’inclusion financière, les énergies renouvelables pour la mise en place d’une croissance verte... sont des secteurs dans lesquels le Maroc est exemplaire et un exemple pour tant d’autres pays, y compris pour l’Europe. D’ailleurs, cette méthode est souvent mise en exergue lors de négociations d’accords internationaux. De même, pour ce qui relève de la lutte contre le terrorisme, S.M. le Roi Mohammed VI a fait du Maroc le principal interlocuteur africain de l’Union européenne, en adoptant une politique de fermeté à l’égard des terroristes et en donnant à son gouvernement les moyens de la faire respecter. L’action de S.M. le Roi Mohammed VI en Afrique démontre que l’Afrique ne doit être la chasse gardée d’aucun pays, d’aucune organisation. C’est l’ambition qu’il porte pour le continent, avec constance et détermination, et je sais qu’il continuera de le faire. D’ailleurs, c’est ce qu’attendent et espèrent encore les Africains comme les Européens.

Quelles sont, selon vous, les grandes réformes qui ont permis au Royaume de se hisser au-devant de la scène régionale et continentale ?
C’est avec beaucoup d’émotion et une grande fierté que j’ai assisté, au cours de ces vingt dernières années, à la montée en puissance du Royaume du Maroc sur la scène internationale, grâce aux mesures prises, aux infrastructures modernes et innovantes mises en place par S.M. le Roi Mohammed VI. Sans être exhaustive, je peux dire sans hésitation que la politique économique développée par le Souverain a été marquée par de grandes réalisations, qui font figure d’exemples pour le continent africain. Je pense bien sûr à la création du Port Tanger Med, mais aussi à la décision prise l’année dernière de créer une ligne de train à grande vitesse pour relier Tanger à Casablanca, une première en Afrique : le Maroc s’offre en exemple pour les pays africains, il leur ouvre le chemin.
Grâce aux grands travaux lancés sous l’égide de S.M. le Roi, l’économie marocaine a su tirer sa force de secteurs porteurs comme ceux de l’automobile et de l’aéronautique, de ses ressources naturelles en s’appuyant sur les phosphates, le tourisme et le textile, mais aussi d’un vivier exceptionnel d’entrepreneurs. Sur le plan constitutionnel, ensuite, le bilan de S.M. le Roi Mohammed VI doit être salué : la réforme constitutionnelle de 2011 est un modèle d’équilibre, permettant l’ouverture de droits nouveaux, notamment pour les femmes, sans compromettre la paix civile. Je parle d’expérience : en tant que ministre de la Justice en France, j’ai eu à préparer la révision constitutionnelle de 2008, et je sais à quel point ces réformes sont délicates. Là encore, dans une période d’incertitudes internationales, le Maroc a montré la voie, sous l’impulsion de S.M. le Roi Mohammed VI.

S.M. le Roi Mohammed VI et Sa Sainteté le Pape François ont signé, en mars dernier, «l’Appel d’Al-Qods». Quelle est la symbolique de cet appel ?
Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Sa Sainteté le Pape François ont lancé un appel très fort en faveur d’un dialogue interreligieux renforcé pour installer une paix durable. Cet appel est d’autant plus précieux que la ville de Jérusalem est de nouveau le théâtre d’affrontements religieux et de confrontations diplomatiques. Après la décision du Président des États-Unis de déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, il était nécessaire que des responsables religieux, tels que Sa Sainteté le Pape et Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en tant que Commandeur des croyants, fassent entendre une volonté de dialogue et transmettent un message commun d’apaisement qui a été entendu. Le Royaume fait partie des rares pays dont la Constitution garantit à tous le libre exercice des cultes. La visite de Sa Sainteté le Pape au Royaume en est une reconnaissance. Le Royaume du Maroc est précurseur en matière de dialogue interreligieux. Cet appel s’inscrit donc finalement dans la lignée de la politique d’ouverture que mène Sa Majesté le Roi Mohammed VI depuis son arrivée au pouvoir.

Quel est votre message pour le Maroc et les Marocains à cette occasion ?
Aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’émotion, de reconnaissance et de fierté que je m’associe à l’ensemble du peuple marocain pour présenter à Sa Majesté mes meilleurs vœux de paix, de bien-être, de prospérité et de succès à l’occasion de cette vingtième Fête du Trône. La prospérité et l’influence du Royaume du Maroc sont fondées sur l’union indissoluble entre le Roi et son peuple. La Fête du Trône est l’occasion, au Maroc et dans le monde, de saluer l’action de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au service de son pays et de son peuple. Je souhaite à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour ses entreprises à venir, le succès qu’il a connu dans toutes les politiques qu’il a menées depuis le début de son règne. Je souhaite au Maroc de connaître, sous le règne éclairé de S.M. le Roi Mohammed VI, de nombreuses années de paix et de prospérité, pour continuer d’affirmer sa position à l’étranger, au service du peuple marocain et de son Souverain.
De France, nous saluons le Souverain d’un pays ami et partenaire exceptionnel. 
La relation franco-marocaine est historique et, des deux côtés de la Méditerranée, nous continuerons de la faire vivre, tant elle est indispensable. Dans un monde de plus en plus instable, en proie à de plus en plus de doutes et de turbulences, il est fondamental, je peux même dire vital, que des Chefs d’État, si inspirants comme Sa Majesté le Roi Mohammed VI, puissent continuer à être entendus, tant leur action va dans le sens de l’histoire, du progrès, du respect de l’humanité et de la tolérance. 

Services

Météo

Casablanca 17 août 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 17 août 2022

  • As-sobh : 05:18
  • Al-chourouq : 06:51
  • Ad-dohr : 13:40
  • Al-asr : 17:15
  • Al-maghrib : 20:19
  • Al-ichae : 21:39

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Al Aoula
Al Wajh Al Akhar Ep6

18:20

Chaine : Bein Sports News
Do You Know – World Cup 1986

18:15

Chaine : TV5
L'invité - Frédéric François

18:18

Chaine : Cartoon Network
We Baby Bears

18:20

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 17 août 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 17 août 2022

  • As-sobh : 05:18
  • Al-chourouq : 06:51
  • Ad-dohr : 13:40
  • Al-asr : 17:15
  • Al-maghrib : 20:19
  • Al-ichae : 21:39

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Al Aoula
Al Wajh Al Akhar Ep6

18:20

Chaine : Bein Sports News
Do You Know – World Cup 1986

18:15

Chaine : TV5
L'invité - Frédéric François

18:18

Chaine : Cartoon Network
We Baby Bears

18:20

Tous les programmes TV >