Société

Examen du baccalauréat et coronavirus

Les bacheliers plus stressés que jamais !

Hajjar El  Haïti Hajjar El Haïti, LE MATIN

Après plusieurs semaines d’attente, le ministère de l’Éducation nationale vient d’annoncer que l’examen national de la deuxième année baccalauréat aura lieu en juillet, tandis que l’examen régional de la première année du baccalauréat se déroulera en septembre prochain. Suite à l’annonce de cette nouvelle, les jeunes candidats sont certes soulagés, mais aussi extrêmement stressés.

Les examens du baccalauréat représentent la clé qui ouvre aux élèves la porte des études supérieures. Cette épreuve importante a toujours été particulièrement stressante pour les candidats, mais cette année elle l’est encore plus à cause de la crise sanitaire mondiale due au coronavirus. Après des semaines d’attentes et de stress insoutenable et à moins d’un mois de la date initiale de l’examen, les futurs bacheliers viennent tout juste d’apprendre que les épreuves seront maintenues et qu’elles auront lieu en juillet pour l’examen national de la deuxième année du baccalauréat et en septembre pour l’examen régional de la première année du baccalauréat.
Pour le moment, c’est la seule information qui a été divulguée, les dates exactes et les conditions de déroulement des épreuves n’ont pas encore été communiquées. Les jeunes candidats et leurs parents continuent de stresser et de se poser plusieurs questions. «Nous ne savons pas comment vont se dérouler les examens cette année. Nous sommes très inquiets pour nos enfants. C’est une situation très difficile. Mon fils stresse de plus en plus. Des fois, il se met à réviser et des fois, il s’enferme et déprime. Dernièrement, il n’a plus beaucoup d’appétit et dort très mal. Nous commençons sérieusement à nous faire des soucis pour sa santé», confie Hanane, 42 ans mère d’un bachelier. Elle ajoute : «Nous espérons que les choses vont commencer à s’améliorer pour lui et qu’il retrouvera sa motivation, maintenant que le ministère a affirmé que les épreuves sont maintenues et qu’elles auront lieu dans deux mois. Nous espérons aussi que le ministère va prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver la santé de nos enfants et éviter qu’ils n’attrapent le virus».
Le ministère de l’Éducation nationale a justement assuré qu’il mettra en œuvre des mesures sanitaires pour préserver la santé des élèves, cadres pédagogiques, administratifs et organisationnels pour le bon déroulement des examens du baccalauréat.
Selon les déclarations da Saaïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, ces mesures concerneront principalement la stérilisation des établissements d’enseignement plusieurs fois par jour, la fourniture de masques de protection, de produits désinfectants et de matériaux de mesure de température, la veille au respect de la distanciation sociale en réduisant le nombre de candidats dans chaque salle, la mise en place des mesures organisationnelles nécessaires lors de l’élaboration des épreuves, l’utilisation de salles ou d’espaces très vastes tels que certains complexes sportifs, ou encore veiller à l’hébergement, à l’alimentation et au transport des candidats.
Le ministre a également affirmé que des cours intensifs à distance seront programmés pour garantir une bonne préparation aux épreuves des première et deuxième années du baccalauréat et ainsi permettre aux candidats de passer ces examens dans les meilleures conditions.
Mais cela ne soulage pas pour autant les futurs bacheliers qui paniquent plus que jamais. «Je stresse beaucoup durant cette période. Je me demande souvent si on arrivera à tout assimiler sachant que l’enseignement à distance est très différent de l’enseignement en classe ? Beaucoup de questions tournent en boucle dans ma tête et je ne suis pas la seule. Mes amis stressent beaucoup aussi. On discute de ce sujet tous les jours. Maintenant que nous savons que les examens auront lieu en juillet, on se demande si on sera prêt à temps», craint Sofia, élève de la deuxième année du baccalauréat. 
Le e-learning, depuis le début de la pandémie au Maroc, tous les élèves essayent de s’adapter à cette nouvelle méthode d’apprentissage chacun à son rythme et selon ses moyens. Sauf que les candidats au baccalauréat n’ont absolument pas droit à l’erreur, car pour eux la situation est particulièrement délicate et l’enjeu est énorme.
«Nous vivons aujourd’hui dans une période de crise mondiale, cette épidémie nous a vraiment pris au dépourvu, personne ne s’y attendait. Pour des raisons sanitaires et pour diminuer le risque de contamination, le gouvernement a instauré une période indéterminée de confinement, par conséquent, les écoles ont fermé leurs portes. Ceci a poussé les enseignants à chercher d’autres méthodes pour assurer l’enseignement aux élèves à distance. En ce qui concerne mon école, les professeurs font vraiment de leurs mieux pour nous assurer une très haute qualité d’enseignement à travers plusieurs applications», raconte Jihane, qui passe son bac cette année. «L’école a élaboré un emploi du temps qui est très respecté pour assurer le maximum d’heures d’enseignement possibles. On corrige les exercices, on explique les leçons, les profs essayent de combler le plus de lacunes possible chez les élèves. Et grâce à nos efforts à tous, nous avons réussi à boucler le programme de presque toutes les matières, alors qu’on reste confortablement à la maison». 
Si certains élèves inscrits dans des écoles privées ont la chance d’avoir un suivi très rapproché et personnalisé, ce n’est malheureusement pas toujours le cas des élèves dans les écoles publiques et encore moins celles qui se trouvent dans les zones enclavées.«En discutant avec mes amis qui étudient dans des écoles publiques, j’ai appris qu’ils n’ont jamais eu de cours en ligne. Et que ce qu’ils font comme cours dans les chaînes marocaines n’est pas vraiment pratique, ils ne peuvent poser des questions, ils ne peuvent demander une deuxième explication. Ils ne croient pas pouvoir rattraper le retard accumulé durant ces mois de confinement avant l’examen. Mais quelle que soit notre situation, nous sommes tous pris dans un tourbillon de pensées négatives et ceci affecte énormément notre concentration et notre volonté», déplore Jihane. Les deux mois qui restent seront-ils suffisants aux élèves pour être fins prêts et passer l’examen dans de bonnes conditions ? Espérons-le.

--------------------------------------------------------------------------

Questions à Imane Hadouche, consultante, coach, formatrice et auteure

«Il est certainement difficile de rester calme dans les conditions actuelles, puisque l’angoisse est générale»

Le Matin : Les bacheliers ont passé des semaines à attendre la décision du ministère. Quel impact peut avoir cette situation sur leur moral juste avant une épreuve aussi importante ?
Imane Hadouche :
Malheureusement, les bacheliers ainsi que leurs parents, ont subi un énorme stress, dû au manque de vision et aux incertitudes, durant les dernières semaines. En considérant que l’année du baccalauréat est une année déterminante, et qui plonge élèves et parents dans un désarroi, face à l’inconnu : résultats, options et choix décisifs, délais serrés pour les concours et inscriptions qui dépendent au final d’une issue inconnue… Mais au moins, le cadre concernant la logistique et le cadre des examens étaient connus et définis. Aujourd’hui, les bacheliers se sont retrouvés pendant une longue période face à une situation complètement méconnue, incertaine, floue et oppressante. Ce qui est certain, c’est que l’angoisse et la panique sont amplifiées, et qu’il n’y a aucun doute que cela impactera fortement leur niveau de concentration, leur motivation, leur confiance en soi, et pourrait multiplier les incidents de blocage et les crises d’angoisses. 

Comment peuvent-ils faire en sorte de rester zen face à la situation actuelle ?
Il est certainement difficile de rester calme dans les conditions actuelles, puisque l’angoisse est générale, elle est omniprésente, et fait partie du quotidien de tout le monde.  Mais le seul moyen de rester zen, c’est de lâcher prise, en acceptant ce qui est. Ici, on leur demande d’intégrer et d’accepter qu’ils sont en train de «subir» une situation qui ne dépend pas d’eux, qui ne dépend de personne d’ailleurs, et que le seul moyen d’y faire face, c’est de l’accepter totalement. Dans l’acceptation, on retrouve beaucoup de sérénité, de calme, et de lâcher-prise.  Une fois dans l’acceptation, élèves et parents peuvent lâcher ce qui sort de leur zone de contrôle, et agir uniquement sur leur zone de contrôle, sur ce qui dépend uniquement d’eux. Pour résumer : accepter ce qui ne peut être changé, et agir concrètement sur ce qui peut être changé. 

Quels autres conseils pouvez-vous leur donner pour surmonter cette épreuve ?
Le conseil le plus précieux que je pourrais leur donner, et qui leur servirait non seulement cette année, mais toute leur vie, face à chaque épreuve, face à chaque changement : la vie est faite d’imprévus, et de changements constants, ce n’est en aucun cas un long fleuve tranquille, ceux qui survivent sont ceux qui savent s’adapter à toutes les situations. En bref : accepter ce qui ne dépend pas de nous, agir et changer ce qui dépend de nous, et s’adapter toujours à toute situation sans résister. 

Services

Météo

Casablanca 13 juillet 2020

61.7°F

16.5°C

Meteo Casablanca
  • 28.1°C
    cloudy
  • 23.2°C
    mostlycloudy
  • 21.6°C
    mostlycloudy
  • 23.3°C
    cloudy
  • 25°C
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 13 juillet 2020

  • As-sobh : 04:43
  • Al-chourouq : 06:27
  • Ad-dohr : 13:41
  • Al-asr : 17:21
  • Al-maghrib : 20:47
  • Al-ichae : 22:16

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : France 2
20 heures

20:00

Chaine : Bein Sports News
Briefs @22:00 2020

20:00

Chaine : BFM TV
20h politique

20:00

Chaine : Canal+
La Gaule d'Antoine

19:45

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 13 juillet 2020

61.7°F

16.5°C

Meteo Casablanca
  • 28.1°C
    cloudy
  • 23.2°C
    mostlycloudy
  • 21.6°C
    mostlycloudy
  • 23.3°C
    cloudy
  • 25°C
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 13 juillet 2020

  • As-sobh : 04:43
  • Al-chourouq : 06:27
  • Ad-dohr : 13:41
  • Al-asr : 17:21
  • Al-maghrib : 20:47
  • Al-ichae : 22:16

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.28 %

+0.28 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : France 2
20 heures

20:00

Chaine : Bein Sports News
Briefs @22:00 2020

20:00

Chaine : BFM TV
20h politique

20:00

Chaine : Canal+
La Gaule d'Antoine

19:45

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X